• Visiteur(s) en ligne : 3
  • |
  • Visiteurs total : 3112881

Evenements

Mis en ligne le 29/05/2006

La Joyeuse entrée d’Erard de la Marck


Dans le cadre de l’opération « De Saint Lambert - au Pays de Liège » qui a démarré l’an dernier en septembre et se terminera en septembre de cette année, s’il était de bon ton et judicieux de mettre le peintre et humaniste Lambert Lombard en exergue, il ne fallait pas passer à côté du 500ème anniversaire de la « Joyeuse entrée décembre du 40ème prince-evêque de Liège, Erard de la Marck ».
En effet, c’est grâce à lui que la principauté de Liège vivra une des périodes les plus fastueuses de son histoire. C’est d’ailleurs lui qui fit reconstruire le Palais de la place Saint-Lambert, qui inscrivit Liège en pleine Renaissance et qui invita Lambert Lombard à se rendre à Rome pour perfectionner son art…
Erard est né 1472, étudie à l'Université de Cologne puis se rend à la cour du roi de France Louis XII où il sera sacré prince-évêque de Liège. Désigné prêtre le 13 mai 1506, il est évêque à Tongres le 17 et fait sa « joyeuse entrée » en principauté le dimanche de pentecôte qui était un 30 mai. On la reverra ce dimanche 4 juin (Pentecôte).

800 figurants, un spectacle presque cinématographie

Comme le dira André Gilles, député permanent en charge notamment des grands événements : « La reconstitution de la Joyeuse entrée d’Erard de la Marck s’inscrit dans l’opération « De Saint Lambert…au ¨Pays de Liège » et illustre, comme d’autres manifestations d’ailleurs, le dynamisme passé et présent de notre principauté ».
Il s’agira d’une vaste évocation qui sera présentée presque sur le mode cinématographique avec au départ un grand cortège historique qui sillonnera, au départ de la Caserne Fonck en Outremeuse, les rues de la Cité ardente pour aboutir à la place Saint-Lambert où aura lieu une grande reconstitution en sons et lumières.
Pour réaliser cette opération, les organisateurs, ont fait appel à la société spécialisée dans ce type d’événement « Tour des Sites » pour lequel un budget de 100.000 euros a été nécessaire.
Comme l’explique un représentant de « Tour des Sites » Benoît Meurens : « Nous voulons recréer, par ce cortège, une sorte de photographie de la ville de Liège et de sa population comme elle était le 30 mai 1506. Ce sera un déploiement historique exceptionnel nécessitant une technique très impressionnante… »
Et en effet, le cortège sera constitué de pas moins de 800 figurants en costume d’époque. A ce sujet, Benoît Meurice explique qu’il n’a pu trouver en région liégeoises tous les groupes historiques dont il avait besoin et qu’il a dû faire pour cela appel à des groupes extérieurs comme par exemple l’Omegang bruxellois…Dans ce cortège ont trouvera également 7 groupes musicaux, des cracheurs de feu, des combattants à l’épée, 50 chevaux, des véhicules d’époque et des animaux évoquant la paysannerie.
Ce joyeux cortège retrouvera la place Saint-Lambert où les attendront pas moins de trente métiers liégeois d’époque.
Là, avec comme toile de fond le palais, son palais, aura lieu l’évocation de la vie d’Erard de la Marck. Pour cela, un million de watts, sonorisation puissante, effets pyrotechniques seront déployés durant tout le spectacle qui sera éclairé aux flambeaux. Sans oublier un bouquet final que l’on nous annonce inoubliable.
Le cortège démarrera de la caserne Fonck à partir de 19 h et le spectacle de la place Saint-Lambert est prévu pour débuter aux alentours de 22 h 30. Tout étant absolument gratuit…comme ce l’était d’ailleurs à l’époque.






G. Lecocq