• Visiteur(s) en ligne : 3
  • |
  • Visiteurs total : 3171028

Evenements

Mis en ligne le 02/05/2006

Le Giro, c’est à Seraing le samedi 6


C’est dans l’ancienne abbaye (joliment et judicieusement restaurée) du Val Saint-Lambert qui sera transformé en salle de presse et de bureau d’accueil pour la direction du Giro que, vendredi, que le bourgmestre de Seraing, Jacques Vandebosch, son échevin des travaux Jean Mathy (M. Giro à Seraing) et le directeur général des « Grands événements » de la Province, Christian Pétry (la photo) ont présenté, avec les représentants des polices locales , toutes les mesures qui seront prises pour que l’événement, à savoir le « Prologue » du « Giro d’Italia » qui aura lieu ce samedi 6 mai, se passe dans les meilleures conditions ainsi que les mesures prévues pour Wanze, le même jour, mais également les 8 et 9 mai..

Comme l’expliquera tout d’abord Jacques Vandebosch : « Comme vous aurez pu le constater, on travaille d’arrache pied à la restauration du château dont la toiture a détruite par le feu il y a peu. C’est là qu’on aurait dû recevoir la direction du Giro, les journalistes etc…Mais comme il était impossible d’avoir terminé tout en temps utile et que nous voulions que tout se fasse dans les règles et pas sous un chapiteau, nous avons investi l’ancienne abbaye qui sera transformée pour la circonstance. La direction du Giro a évidemment été contactée et a montré son accord… » Comme nous avons pu le constater, nos amis italiens et les journalistes ne seront vraiment pas installés du tout. (deuxième photo).

Un quartier bouclé pendant 12 h : tout est prévu

Comme vous le savez déjà certainement, le tracé du prologue de Seraing, (où l’on pourrait peut-être déjà y voir le vainqueur du Giro) long de 6,2 km est loin d’être facile avec sa montée assez rude à partir de la rue du Many et de la chaussée de la Troque jusqu’à la place des Houilleurs et sa descente abrupte par le boulevard Galilée aboutissant à l’angle droit de la rue des Bas-Sarts pour arriver au Val Saint-Lambert. Dur dur…et on peut dire que l’étape sera chaude.

Ceci dit, ce tracé englobe tout un quartier qui, sur la carte (ci contre) représente un peu la forme d’une chaussette, comme le dira le bourgmestre. Une « chaussette » dans laquelle vivent pas moins de 20.000 personnes et qu’il ne pourront plus quitter le samedi 6 mai entre 10h et 22 h.
Mais pour Jean Mathy : « Les gens n'ont rien à craindre pour leur sécurité pendant cette période. Tout a été pensé pour que tous les services de secours puissent intervenir à n'importe quel endroit malgré la manifestation et le public».
C’est ainsi que pas moins de 50 urgentistes et 250 membres de la Croix-Rouge seront mobilisés pour l'occasion ; 4 hôpitaux de campagne seront installés sur le parcours, ainsi qu'un poste avancé des pompiers et du Service médical d'aide urgente (Smur). On pourra ainsi intervenir rapidement à l'intérieur de la «chaussette», sans devoir nécessairement arrêter la course.
Et le bourgmestre d’ajouter « En cas de problème grave, il suffit simplement de former le 100 comme d’habitude et les services de secours sauront quoi faire pour intervenir rapidement. » et il précise aussi : « Evidemment, les citoyens sont priés de ne pas appeler ce numéro pour un simple rhume, d'autant que le service de garde des médecins généralistes fonctionnera normalement».

Pour ceux qui viennent de loin : ce sera comme pour le départ du Tour en 2004

Comme pour le départ du Tour de France, à Liège en 2004, le départ du « Giro 2006 » à Seraing, ne manquera pas d'attirer un important public des quatre coins de la Belgique mais aussi de Hollande et d’Allemagne.
Pour ces personnes, la police sérésienne conseille d'employer les parkings de dissuasion qui seront installés sur le site de « Liège logistics » (près de Bierset Airport) pour les personnes venant de France, de Bruxelles, de Namur ou du Hainaut, et le « parking Ferblatil » près du Standard pour les personnes venant d'Anvers, d'Allemagne, de Hollande, ainsi que du Luxembourg et des Ardennes. Ces parkings seront gardés par la police et des stewards, et le TEC mettra à la disposition des organisateurs des navettes qui amèneront les spectateurs sur le site de départ. Quant aux personnes à mobilité réduite et leurs accompagnants, elles bénéficieront de parkings spéciaux à proximité de la principale côte.

Mais pour tous les détails pratiques, comme pour tout ce qui concernes les dispositions prises au niveau des rues de Seraing, pour visualiser les cartes d’accès et les différents parkings, nous vous suggérons de visiter le site Internet de la Ville de Seraing prévu à cet effet : http://www.seraing.be/divers/actu2.htm#giro


Tout est prévu à Wanze aussi

Comme on le sait aussi, le « Giro » passera à Wanze (jolie petite ville de Hesbaye) lors de l’étape Perwez-Namur, le lundi 8 mai. Ils devraient d’ailleurs y passer aux alentours de 16 h, mais en plus, Wanze sera la ville de départ de la 4ème étape (Wanze-Hotton), le mardi 9 mai.
Profitant de la présence de la presse à Seraing, la police de Wanze a rappelé que les rues empruntées par le Giro seront fermée à la circulation, le 8 mai entre 14 h et 17 h et que le lendemain, les festivités du départ démarrant à partir de 10h, certaines artères de la ville pourraient être interdites entre 8 h et 13 et d’autres entre 6 h et 16 h.

Ils ont également rappelé que ce samedi 6 mai, toujours dans le cadre de « Autour du Giro –Pays de Liège », le chanteur Frédéric François, accompagné de Mari en première partie, donner un grand concert gratuit sur la place Faniel, qui sera elle fermée à toute circulation dès 18 h.

Mais pour Wanze, comme pour Seraing, tout semble avoir été bien goupillé. Néanmoins, pour ne pas être pris au dépourvu si vous deviez vous rendre dans cette région les jours précités, nous vous conseillons de visiter le site Internet de la commune de Wanze : http://www.wanze.be/fr/index.html






Gaston LECOCQ