• Visiteur(s) en ligne : 3
  • |
  • Visiteurs total : 3099051

En Ville

Mis en ligne le 28/04/2006

Ce dont on a aussi parlé, au Collège échevinal du 27 avril

A propos d’une salle de “guindailles” pour les étudiants


Lors du dernier conseil communal, Christine Defraigne, conseillère MR aurait dû interpeller le bourgmestre sur l’état d’avancement du projet de “salle de guindaille sécurisée” pour les étudiants. Le point avait été retiré suite à l’absence de la conseillère réformatrice et le point remis au prochain conseil. Pour éviter que ce sujet ne devienne un objet de “campagne électorale”, le bourgmestre Willy Demeyer a souhaité faire part au Collège de ce jeudi 27 avril, de l’état du dossier. Il dira notamment:
« Dès le début de la législature, j’ai souhaité que les étudiants disposent d’une salle de guindailles présentant toutes les conditions de sécurité, d’hygiène et ne créant pas de nuisances tant aux riverains qu’à l’environnement durant les 15 semaines de guindailles annuelles.
A cet effet, j’ai reçu successivement les différents représentants des associations estudiantines. Dans un premier temps, les recherches se sont orientées vers des infrastructures existantes (anciennes salles) ou à adapter (anciens bâtiments industriels,…)
Aucun site ne correspondait à l’ensemble des critères (accueil, localisation, voisinage, sécurité,…)
En 2004, un projet de construction d’une salle polyvalente sur le site du Val Benoît m’a été présenté.
Cette structure devait à la fois permettre d’accueillir les festivités estudiantines, mais également des concerts, des expositions, des réceptions, etc.
Ce projet était intéressant car il permettait d’offrir à la Ville de Liège une infrastructure inexistante actuellement pour ce type de manifestations.
A mon initiative, plusieurs réunions se sont tenues, mettant en présence les différents partenaires potentiels de ce projet : l’Université de Liège, le MET, les différentes associations des étudiants, des sponsors et financiers éventuels, ainsi que les représentants des différents services de la Ville (police, urbanisme,…)
Différents contacts plus techniques (étude de la faisabilité du projet) ont également eu lieu entre les auteurs du projet et les services de l’Urbanisme de la Ville et de l’Université:
- L’Ulg avait marqué son accord de principe sur la présence de cette infrastructure sur son domaine moyennant le respect des bâtiments existants, du maintien d’un certain nombre d’emplacements de parking et de l’environnement. Ceci afin de garder tous les atouts dans le cadre de la reconversion économique future du Val Benoît.
- Les services de l’Urbanisme avaient rendu un avis préalable favorable, tout en sollicitant une étude d’incidence.
En février dernier, une réunion s’est déroulée à l’Hôtel de Ville, réunissant les représentants des étudiants (AGEL: Association générale des étudiants liégeois, et La MEL: la Maison des étudiants liégeois), les promoteurs du projet, les autorités de l’Université de Liège (Régie foncière) et les services de la Ville.
Un projet relativement complet (maquette, plan, cahier des charges et financement) a été présenté aux participants.
A l’issue de cette réunion, il apparaissait que les promoteurs du projet initial et les responsables des étudiants présents à la réunion avaient la volonté de travailler ensemble à la réalisation de cette salle polyvalente.
Lors de la réunion suivante, le 27 mars dernier, le Président de La MEL est venu présenter un nouveau projet (maquette, plan et cahier des charges.).
La réunion a mis en évidence l’absence de dialogue entre les promoteurs du projet initial et le Président de La MEL et les participants n’ont pu que constater l’existence de deux projets.
Dès lors, afin de faire évoluer positivement le dossier et de concentrer nos efforts afin de pouvoir finaliser un projet concret, j’ai programmé une réunion début mai 2006 avec les mêmes participants.
Conscient que cette rencontre sera cruciale pour le devenir de la salle, je serai particulièrement attentif aux propositions qui me seront soumises. Je souhaiterais, à ce moment, que des choix précis soient effectués. Je reste pour le moment confiant en la collaboration des différents partenaires du dossier. »
Il faut au sujet de cette problématique savoir que : l’assemblée générale de La MEL réunie jeudi 20 avril dernier a confirmé avoir rompu toute collaboration avec le promoteur initial.
- Après un contact téléphonique avec les responsables financiers d’Inbev, il semble que ceux-ci seraient toujours intéressés par le projet, quelqu’en soit le réalisateur.
- et que si une solution ne se dégage pas dans l'avenir, « Je pourrais envisager de mettre fin aux festivités étudiantes sous chapiteau, eu égard aux nuisances occasionnées (protection des riverains). »

La richesse des collections liégeoises à travers le monde


Il ne se passe un mois sans que divers musées ou salles d’expositions extérieures voire étrangères ne demandent à la ville de Liège de lui prêter des objets (toiles, sculptures, objets historiques etc) pour agrémenter leurs musées ou leurs expositions. C’est ainsi que cette semaine, sur la proposition de Hector Magotte, échevin de la Culture, des Musées, des Arts et Lettres, le Collège a accepté divers prêts d’oeuvres d’art. Et il y en a un fameux lot.
- C’est ainsi que Le Festival Simenon des Sables d’Olonne accueillera des oeuvres appartenant aux collections du Musée de l’Art wallon. Ces oeuvres sont les suivantes :
- Joseph Bonvoisin, “La dernière strophe” ; Camille Bottin, “Jardins sous la neige” ; Anto Carte, “L’effort” ;“Les aveugles” ; Fanny Germeau, “La ville silencieuse” ; Marguerite Gevaert, “Au pays des rêves” ; André Hallet, “Remorqueurs” ; Ludovic Janssen, “Panorama de Liège” et “Saint-Denis sous la neige” ; Lucien Lafnet, “Tête d’homme” ; Georges Le Brun, “Dans un presbytère” ; Christian Le Moult, “Le rêve” ; Auguste Mambour, “Négresse” ; Ernest Marneffe, “Nostalgie” et “Nu couché” ; Robert Massart, “L’homme à la pipe” ;Alphonse Mataive, “Paysage industriel à Seraing” ; Constantin Meunier, “Jeune fille au miroir” ; Pierre Paulus, “Le cheval de halage” et “Le haleur” ; André Pirotte, “L’écluse”
- Armand Rassenfosse, “Femme à sa toilette” et “La servante (Nu)” ; Régine Sim-Renchon, “Flamande” ; Christiane Willemsen, “Les rails” ; Rik Wouters, “Après-midi à Amsterdam” et “Femme à la mantille”
Elles sont destinées à figurer à l’exposition “Atmosphères Simenon - Trésors du Musée de l’Art wallon”, qui se tiendra aux Sables d’Olonne, au Musée de l’Abbaye Sainte Croix, du 6 au 20 juin 2006.
- Prêt au Musée communal de La Haye d’une oeuvre appartenant aux collections du Musée de l’Art wallon. L’oeuvre de Théo Van Rysselberghe intitulée “Paysage (Le pin de la Fossette)” est destinée à figurer à l’exposition “Théo Van Rysselberghe”, du 10 juin au 24 septembre 2006.
- Prêt au Seoul Museum of Art (Corée) d’une oeuvre appartenant aux collections du Musée d’Art moderne et d’Art contemporain. L’oeuvre de Pablo Picasso intitulée “La Famille Soler” est destinée à figurer à l’exposition “Les gens de Picasso” qui se tiendra, du 20 mai au 10 septembre 2006.
- Prêt au Musée de l’Annonciade de Saint-Tropez d’une oeuvre appartenant aux collections du Musée d’Art moderne et d’Art contemporain. L’oeuvre de Franz Marc intitulée “Les chevaux au pâturage” est destinée à figurer à l’exposition “Le Cavalier bleu, 1905-1914” qui se tiendra à Saint-Tropez, du 1er juillet au 16 octobre 2006 (le prêt étant consenti jusqu’au
15 septembre 2006).
- Prêt au Musée d’Art et d’Industrie André Diligent (La Piscine) de Roubaix, au Musée d’Art moderne de Céret et au Musée Malraux du Havre d’une oeuvre appartenant aux collections du Musée d’Art moderne et d’Art contemporain. L’oeuvre d’Othon FRiesz intitulée “Le port d’Anvers” est destinée à figurer à l’exposition “Emile-Othon Friesz (1879-1949) un fauve baroque” qui se tiendra à Roubaix, au Musée d’Art et d’Industrie André Diligent (La Piscine) du 17 février2007 au 20 mai 2007; à Céret, au Musée d’Art moderne du 16 juin 2007 au 30 septembre 2007; au Havre, au Musée Malraux du 10 octobre 2007 au 27 janvier 2008.






Ga. L.