• Visiteur(s) en ligne : 4
  • |
  • Visiteurs total : 3200813

Politique

Mis en ligne le 27/04/2006

Comme partout en Europe une « Mayday » parade aura lieu à Liège, le 1er mai

Il est évident que ce lundi 1er mai, pas mal d’animations auront lieu dans le centre ville à l’occasion de la « fête des travailleurs ».
Il y aura probablement, aux alentours de 10h, comme chaque année, les traditionnels discours du PS au kiosque d’Avroy suivi du traditionnel défilé des mouvements socialistes.
Il est aussi probable que, après ce défilé, il y aura , place Saint-Paul le traditionnel rendez-vous des travailleurs, des syndicalistes, des altermondialistes etc… et pas mal d’animation.
Mais à l’heure ou où nous écrivons ces lignes, pas une seule information n’est parvenue à la rédaction de « Proxi-Liège » qui chaque année se fait un plaisir de relayer les informations concernant ses « amis » politiques. Plus grave, sur aucun site Internet,que ce soit sur celui de la FGTB , de la Fédération liégeoise du P.S ou même sur celui de Barricade, nous n’avons trouvé aucune information sur ces événements qui devraient, à tout le moins, y être annoncés.
Que se passe-t-il camarades ? Avez-vous perdu les moyens de communiquer ? C’est pourtant primordial en cette période…Enfin, nous avons quand même trouvé une information intéressante sur le site d’Indymédia-Liège, qui nous parle de la « Mayday » parade qui s’ ‘intéresse plus particulièrement à celles et ceux qui ne veulent plus d’un monde précaire…

Voici ce qu’ils en disent : « Travailleurs/euses flexibles et temporaires, migrant-e-s sans papiers, étudiant-e-s, intermittent-e-s, intérimaires, chercheurs/euses, licencié-e-s ou employé-e-s rompu-e-s au temps partiel, salarié-e-s à l’emploi discontinu, artistes sans statut, chômeurs/euses volontaires ou non, stagiaires, travailleurs/euses du sexe, parfois tout cela en même temps. Nous sommes la nouvelle réalité du travail européen, nos vies expriment la généralisation de la précarité et des nouvelles formes d’exploitation. Nous sommes au centre du processus de production de richesses et malgré cela nous sommes invisibles aux yeux du pouvoir, nous n’avons ni poids ni avenir dans les formes traditionnelles de représentation politique et sociale.
Mais nous nous organisons pour lutter, pour vivre, pour nous réaliser. Les MayDay, les parades du 1er mai des précaires, existent en Italie, Allemagne, Danemark, Espagne, Suède, Hollande, Finlande, France, Slovénie, Angleterre, Grèce ... et gagnent chaque année en puissance. Nos luttes commencent à surgir dans l’espace social européen et à y imprimer des traces indélébiles. Au-delà de nos expériences de combat particulières et fugitives, le mouvement anti-CPE réactive à grande échelle une créativité et une radicalité absentes depuis trop longtemps, il participe à l’émergence d’une nouvelle génération et d’un nouvel imaginaire en Europe. Cette conscience émergente, notre conscience, c’est celle qui ne craint pas la précarité, qui accepte de vivre avec, qui veut vivre cette multiplicité des expériences et des possibles. Qui veut la vivre, pas la subir. C’est pourquoi nous luttons, nous conspirons, nous inventons, parce que nous ne voulons pas mendier, nous voulons prendre, nous voulons avoir et être.
Nous ne voulons pas de l’illusion définitivement disparue du plein-emploi et du cdi pour tous. Nous voulons nous loger, dormir, apprendre, fonder les familles que nous souhaitons, produire et accéder à une information et une culture diversifiées, jouer, échanger librement des savoirs, bien manger, prendre soin de notre santé, respecter notre environnement, nous déplacer et nous installer librement, participer à la vie de la cité, créer de nouveaux espaces publics et de nouvelles manières de vivre en société.
Bref, nous voulons des nouveaux droits collectifs en relation avec nos réalités de vie, et nous les voulons pour tous, indépendamment de nos mérites, emplois ou nationalités.
Pour cela, et pour refaire du 1er mai la fête des travailleurs et non du travail, nous envahirons l’espace le 1er Mai à Liège comme dans 20 autres villes européennes. Nous paraderons dans la joie et la détermination, nous montrerons nos existences et nos désirs ... à partir de 15h au Parc d’Avroy (kiosque).
Pour donner consistance à nos formes de vie et à toutes les autres, nous lançons un appel aux groupes et collectifs de la MayDay ou non pour qu’ils nous rejoignent avec leur héros, icône, logo, personnage ou marionnette symbolisant leur précarité, leurs subjectivités, leurs revendications et leurs rêves ... Pour une Europe libre, ouverte et radicale : précaires de ce monde et des autres unissons-nous »

Il est bien évident que si nous recevons, d’ici lundi, des informations complémentaires sur les autres manifestations du 1er mai à Liège, nous ne manquerons pas de vous les présenter.





Gaston Lecocq