• Visiteur(s) en ligne : 6
  • |
  • Visiteurs total : 3124143

Expositions

Mis en ligne le 13/09/2005

OUPEYE: Art fantastique et mythologie balkanique dans la tour du château. Jusqu'au 2 octobre


La rentrée culturelle à Oupeye démarrera cette année en force avec, dès le 16 septembre, une grande exposition consacrée au travail de 2 artistes belges (David De Graef (ci contre) et Mistral) et 2 bulgares (Boyan Kirkov et Bogdan Duguerov). Quatre créateurs dont le dénominateur commun, en dépit de sources d’inspiration et de techniques différentes, partagent un même goût pour les atmosphères baroques, mythologiques, fantasmatiques voire surréalistes.
Ainsi, David De Graef et son épouse Mistral - originaires tous deux de la région brugeoise- proposeront-ils une sélection de grands formats réalisés selon la technique de l’aérographe. Leurs thèmes de prédilection sont issus d’une sorte de mythologie créée de toutes pièces et, somme toute, assez proche de l’univers « Fantasy » avec ses monstres extraordinaires, ses créatures « mi-hommes mi démons », ses cités féeriques et autres architectures ténébreuses.
Mais les monstres en question gardent ici une singulière humanité en dépit des tourments insensés qui les habitent et c’est peut – être pour cela qu’ils nous touchent autant. Un univers que d’aucuns ont aussi qualifié de visionnaire, traité tantôt avec violence, tantôt avec tendresse mais jamais sans une pointe d’humour….très noir !

Dans un registre plus serein, quoique ( ?), le jeune peintre bulgare Boyan Kirkov (ci contre) nous soumet aussi une vision très personnelle, presque chaotique, de son environnement natal et culturel. Mais les paysages, les architectures et les personnages restent bien fidèles aux traditions, au folklore et à cette mystérieuse mythologie balkanique. Autant de sujets présentés de manière dynamique, forte et lumineuse non dénuée cependant d’une certaine nostalgie. Compatriote du précédent, le sculpteur Bogdan Dulguerov, est aussi une personnalité très imprégnée par l’univers fantastique -à la lisière du surréalisme- généré par bon nombre de contes populaires bulgares. Avec les bronzes de Dulguerov, c’est déjà un peu les mystères de l’Orient qui apparaissent et nous procurent un étrange vertige. Mais peut-être n’est-ce là qu’une forme de doute et d’interrogation face à nos certitudes cartésiennes que l’artiste instille à notre insu ?
Une exposition à voir en la Tour du Château d’Oupeye, 127, rue du Roi Albert à Oupeye du vendredi jus'au dimanche 2 octobre. Entrée libre.
Ouverture les vendredis de 18 à 21h, samedis et dimanche de 14 à 18h.
Infos complémentaires au 04/240.38.00