• Visiteur(s) en ligne : 3
  • |
  • Visiteurs total : 3097924

Sport

Mis en ligne le 22/04/2006

Ils ont couru pour le cœur des enfants


« J’ai dû m’arrêter à un feu qui était rouge en bas de la place Saint-Lambert…je ne pouvais pas me permettre d’enfreindre le code de la route et mettre en danger des piétons, surtout les enfants… » tel était le commentaire d’un des deux humoristes régionaux de la course, samedi après-midi, alors qu’il venait de franchir la ligne d’arrivée. Celui qui parle, c’est Didier Boclinville qui en duo avec Pierre Theunis (le deuxième humoriste), venait de participer, ce vendredi 21 mars, à la « Course contre la montre pour le cœur ».
Et c’est qu’ils ont été nombreux, vendredi après-midi, à répondre, suite à la demande de l’ « Association des journalistes sportifs de Liège-Luxembourg » qui organisait à Liège, sa 3ème course « Contre la montre pour le cœur », au profit de la « Fondation nationale pour la recherche en cardiologie pédiatrique ».

Le principe, comme les années précédentes est simple : des coureurs professionnels et en général ceux qui participent le dimanche suivant à la « Doyenne » Liège-Bastogne-Liège » courent « contre la montre » en duo avec une personnalité du monde politique, journalistique, artistique, économique, humoristique. Le parcours : deux aller retour sur la place Saint-Lambert qui grâce aux services de Ville a été, pour une après-midi, coupée à la circulation avec départ et arrivée en face du Palais des Princes-Evêques.
Cette année, on a pu y voir notre championne de Belgique Corinne Hierckens (qui a couru deux fois, la première avec le directeur général de la Maison des Sports de la Province Christian Pétry, et la seconde avec la ministre de la Recherche Scientifique Marie-Dominique Simonet qui cette année n’avait pas des hauts talons).

Il y avait aussi d’autres champions et valeurs sures du cyclisme international comme : David Etxebarria, Philippe Gilbert (qui a couru une fois avec son bourgmestre d’Aywaille Philippe Dodrimont) , Christophe Brandt (qui a couru avec son bourgmestre de Beyne, Serge Cappa) ou encore Christophe Detilloux, Thierry Marichal, sans oublier Angel Vicioso, Steve Morabito ou encore Maxime Montfort, Jean-Claude Lebeau et Rick Verbrugghe.
Parmi les Liégeois connus (mais on ne peut les citer tous) en plus de ceux que nous avons déjà cité, signalons la participation de Patrice Hemroulle (directeur sportif du Royal Pesant Club Liégeois), l’éditeur Luc Pire, les journalistes (sportifs) Yves Colette et André Hya, André François, mais aussi le président du Parlement wallon, José Happart et le consul général d’Italie à Liège, Marco Riccardo Rusconi.

En amis et spectateurs, on y a vu Paul Bolland, le gouverneur honoraire mais aussi président du « Royal Cycliste Pesant Club Liégeois », Jean-Marie Leblanc, directeur d’ASO Tour de France (qui sera en action dimanche pour Liège-Bastogne-Liège), le footballeur et consultant TV Benoît Thans, les députés permanents André Gilles, Olivier Hamal et Georges Pire, les échevins liégeois Miguel Mévis et Michel Firket et un ancienne gloire cycliste qui ne rate jamais un départ liégeois : Marcel Dupont.

Une organisation très professionnelle et un héros

Tous ces « coureurs pour le cœur et les enfants » qui ont, tous dans des temps très honorables, effectué les 1600 mètres du circuit, étaient entourés par une organisation très professionnels, notamment avec l’efficacité des membres du « Service des sports de la Province ».

Au micro, comme dans les vraies courses, Freddy Havelange, avec Marc Gérardy, (président de l’Association des journalistes sportifs Liège-Luxembourg et journaliste à Radio Contact) ont présenté avec brio l’arrivée des participants et aussi les départs et arrivées des 32 courses, commentaires sur les chronométrages professionnels également.
Quand à la coordination, elle était assurée également de main de maître, par Marcelino Arguelles, journaliste à RCT - Télé Liège.
A propos de Marcelino, signalons que, à l’issue de la course, le gouverneur de la Province de Liège, Michel Foret, ainsi que le bourgmestre de Liège, Willy Demeyer, ont tenu à le féliciter pour son courage.
En effet, la semaine dernière, Marcelino n’a pas hésité à braver le danger, en entrant dans une maison en feu près de chez lui pour y délivrer, avant l’arrivé des pompiers, deux personnes prises au piège des flammes. Un vrai héros ce Marcelino d’autant plus que modeste il n’avait pas hésiter à nous dire : «Je n'ai fait que ce que je devais faire. Aucun mérite à cela ».
Au niveau des performances, le meilleur temps a été réalisé par le duo Philippe Gilbert -Christophe Brandt en 2’24’’56 devant le duo Steve Morabito – Jonathan Paulus à 2’23’’53.

Côté des spectateurs, il semble qu’ils étaient cette année un peu plus nombreux que les années précédentes, le soleil de la partie y a sûrement contribué, ce qui a probablement permis aux bénévoles de la « Fondation nationale pour la recherche en cardiologie pédiatrique » de vendre un peu plus de porte-clés ou de CD de Robert Cogoi chantant pour et avec des enfants cardiaques.
Cette troisième opération, réussie, montre à quel point à Liège, on peut, comme l’avait dit Michel Foret, avoir des jambes, du souffle et aussi du cœur. Mais vous le savez déjà, à Liège, on a un cœur grand comme ça…

Beau succès vendredi pour la troisième « Course contre la montre pour le cœur » organisée par les Journalistes sportifs Liégeois et Luxembourgeois profit de la recherche en cardiologie pédiatrique.

Les photos de haut en bas:
- Le départ de Christophe Brandt et José Happart
- Didier Boclinville et Pierre Theunis
- Marie-Dominiquie Simonet et Corinne Hierckens
- David Etxebarria et Joseph Mignon
- Thierry Marichal interrogé par Freddy Havelange
- MIchel Foret et Willy Demeyer

Autres photos ci dessous:


Rik Verbrugghe s'entretenant avec Marcel Dupont (de dos)


Le député permanent Paul-Emile Mottard entre Didier Boclinville et Pierre Theunis


Didier Boclinville et son chapeau scotché, interviewé par Alain Wagener de RTC-Télé Liège


Marc Gérardy (à gauche) en compagnie du vainqueur du Concours de la Chanson Italienne, Orlando Marino, une voix remarquablement romantique que les spectateurs ont pu apprécier place Saint-Lambert





Gaston LECOCQ