• Visiteur(s) en ligne : 8
  • |
  • Visiteurs total : 3137192

Sport

Mis en ligne le 15/04/2006

Ils courront pour le cœur


Cela devient maintenant une tradition. Chaque année, entre les traditionnelles courses cyclistes « la Flèche Wallonne » et la Doyenne « Liège-Bastogne-Liège », s’insère une course tout aussi intéressante, la course « Contre la montre pour le cœur ».
Cette année, cette course entre les deux, aura lieu, le vendredi 21 avril, de 14 à 17 h, en plein cœur de Liège, c'est-à-dire sur la place Saint-Lambert qui, pour l’occasion sera fermée à toute circulation.
Il s’agit en fait d’une course de la solidarité, organisée depuis plusieurs années par l’Association des Journalistes sportifs de Liège-Luxembourg au profit de la « Fondation Nationale de Recherche en Cardiologie Pédiatrique ».
Comme l’ont expliqué Marc Gérardy (président de l’Association des journalistes sportifs) et Marcelino Arguelles (journaliste chargé de la coordination) : « Il s’agit d’une course cycliste par équipe de deux coureurs. Chaque équipe comprendra un cycliste professionnel et (ou) une personnalité politique, artistique, journalistique qui se « battront » contre le chrono pour la noble cause ».

Et comme chaque année on pourra encore compter sur de grands noms du sport le plus populaire qui soit (il est le seul à encore être gratuit pour les spectateurs) qui, entre deux courses qui comptent pour leur carrière, n’hésiteront pas à venir rouler pour la bonne cause.
Parmi ceux-ci, on pourra voir à l’œuvre le champion d’Italie, Gilberto Simoni, mais aussi bien d’autres, comme Christophe Brandt, Philippe Gilbert, Nico Mattan ou encore Constantino Zaballa, Garcia Acosta sans oublier Axel Merckx qui comme chaque année, fera sûrement la course avec son super champion de papa, l’incommensurable Eddy Merckx.
Il semblerait, comme nous l’avons appris ce vendredi, lors de la présentation de l’épreuve, que l’on puisse compter sur une trentaine de professionnels qui seront « doublé » par une bonne trentaine de personnalités comme par exemple des bourgmestres, des hommes ou femmes politiques (l’an dernier on avait eu droit à Marie-Dominique Simonet en talons aiguilles ) mais aussi des humoristes, dessinateurs, comédiens, chanteurs, etc…Bref, du beau monde qui l’espace d’une après-midi va tenter de faire le meilleur chrono sur la distance de 1600 mètres, un parcours constitué de deux descentes et deux remontées de la place Saint-Lambert (départ devant le Palais des Princes-Evêques et demi-tour au rond-point de l’Opéra), chronométrés d’une manière toute professionnelle.

Comme l’an dernier, c‘est la voiture officielle d’ASO (Amaury Sport Organisation) de « Liège_Bastogne-Liège » et du Tour de France dans laquelle on retrouvera probablement Jean-Marie Leblanc qui ouvrira la course. Par ailleurs, l’ALE-Teledis installera son écran géant sur la place Saint-Lambert pour qu’un maximum de spectateurs puisse suivre l’événement.
Pour que la fête soit complète, on espère qu’il ne pleuvra pas. En effet, une telle course sur pavés mouillés s’avérerait par trop dangereuse et devrait être annulée en cas de pluie. Mais il est quand même prévu un tour d’honneur des tous les participants si cela devait être le cas. Mais comme l’a annoncé Marcelino : « D’après les prévisions à 10 jours, il semble que nous auront du soleil… »
Nous laisserons le mot de la fin à Michel Forêt, gouverneur de la Province de Liège (dont les Services Sportifs prennent une part très active dans le volet technique de cette course pour le cœur) qui sera probablement parmi les coureurs et qui dira : « Je suis particulièrement heureux que notre Députation permanente et nos services participent à cette course qui montre une fois de plus que non seulement à Liège, on a du souffle, des jambes, mais aussi du cœur… »
Alors, le 21 avril après-midi, si vous le pouvez, soyez nombreux pour la « Course contre la montre pour le cœur… ». C’est gratuit.

1200 petits cardiaques chaque année

Comme l’a expliqué Rinaldo Colantoni, président de la « Fondation nationale de Recherche en Cardiologie Pédiatrique » : « Chaque année, il y a quelques 1200 enfants qui naissent avec une malformation cardiaque. La manière dont celle-ci sera traitée aura une influence directe sur la vie de l’enfant mais aussi sur la qualité de son développement social et professionnel. Vous n’ignorez sûrement pas les difficultés que l’on a dans la vie courante soit pour trouver un emploi, soit pour obtenir un prêt, si l’on sait que vous souffrez d’une maladie cardiaque.
C’est pourquoi la recherche joue un rôle absolument crucial dans la compréhension des conséquences de ces anomalies, l’amélioration des moyens de diagnostique, le développement d’un appareillage médical adapté ainsi que le soutient psychologique aux parents. E cette réalité est née la volonté d’apporter une contribution effective à la recherche : c’est le moteur de la création de la Fondation ».
Celle-ci, crée en 1991 et devenue institution d’utilité publique, compte parmi ses fondateurs des personnalités éminentes dont les doyens et les présidents des sept facultés de médecine du pays.
Si aujourd’hui on sait que naître cardiaque n’est plus un handicap pour la moitié des bébés, il reste malgré tout quelques 50 % dont le sort est loin d’être enviable d’autant qu’il existe quelques 400 maladies cardiaques différentes et que le suivi médical nécessaire des patients guéris est bien souvent absent. C’est la raison pour laquelle la « Fondation » se bat pour créer sa « Maison du cœur » qui développerait une banque de données scientifique, indispensable pour le suivi des patients, mais également pour le travail des cardiologues pédiatriques et les chercheurs dans ce domaine. Et pour cela il faut de l’argent, beaucoup d’argent.
Si vous ne pouvez être des nôtres lors de la « Course contre la montre pour le cœur », vous pouvez toujours aider la « Fondation » et son projet de « Maison du cœur » en allant visiter son site Internet : www.maisonducoeur.be, vous saurez ce qu’il vous reste à faire.

Légendes des photos de haut en bas:

- Pendant la présentation de la course, de gauche à droite: Michel Foret, gouverneur de la Province de Liège, Marc Gérardy, journaliste et président de l'Association des journalistes sportifs de Liège-Luxembopurg, Marcelino Arguelles, journalistes et coordinateur de l'événement et Karel Verhezen, trésorier de la Fondation.
- Axel et Eddy Merckx, l'an dernier. Ils en seront aussi vendredi...





Gaston LECOCQ