• Visiteur(s) en ligne : 8
  • |
  • Visiteurs total : 3199888

Cinéma

Mis en ligne le 13/04/2006

ILS NE MOURAIENT PAS TOUS MAIS TOUS ETAIENT FRAPPES

Le jeudi 20 avril 2006 à 20h00 au cinéma le Parc, projection suivie d’un débat-rencontre Une soirée organisée par: - ATTAC- FGTB- FPS- Festival Images Citoyennes (Moderne, CAL, PAC)- Université Populaire

Le sujet :

Chaque semaine, dans trois hôpitaux publics de la région parisienne, un psy et deux médecins reçoivent des hommes et des femmes malades de leur travail. Ouvrière à la chaîne, directeur d’agence, aide-soignante, gérante de magasin… Tour à tour, 4 personnes racontent leur souffrance au travail dans le cadre d’un entretien unique. Les trois professionnels spécialisés écoutent et établissent peu à peu la relation entre la souffrance individuelle et les nouvelles formes d’organisation du travail.
A travers l’intimité, l’intensité et la vérité de tous ces drames ordinaires pris sur le vif, le film témoigne de la banalisation du mal dans le monde du travail. Ils ne mouraient pas mais tous étaient frappés est un huis clos cinématographique où prend corps et sens une réalité invisible et silencieuse : la souffrance au travail.
« L’idée du film s’est imposée après la lecture du livre « Souffrance en France » de Christophe Dejours. Ce livre fondateur parle de la souffrance subjective de ceux qui travaillent et de la banalisation du mal dans le système néo-libéral. Suite à cette lecture, nous avons eu besoin de faire quelque chose de notre côté, à notre façon, de poser un geste cinématographique.
Pas en réponse mais plutôt en continuité : dessiller les esprits, participer à la réflexion, nourrir le débat public. Ce débat qui est quasi inexistant dans l’espace public pour des raisons que Dejours explique d’ailleurs fort bien comme, par exemple, l’absence de transmission de la mémoire collective à cause du licenciement des anciens. »

- Un film de de Marc-Antoine Roudil et Sophie Bruneau – France/Belgique, 2005, 1h20, vo française

- Au cinéma Le Parc - rue Carpay, 22- 4020 Liège (Droixhe) - Tout sur le film:
www.alteregofilms.be