• Visiteur(s) en ligne : 4
  • |
  • Visiteurs total : 3171756

Société

Mis en ligne le 12/04/2006

Colloque au Palais des Congrès de Liège ce 19 avril : « Communes et citoyens, toujours plus proches ? »

« Communes et citoyens, toujours plus proches ? », ce sera le thème du colloque du 19 avril prochain qui se tiendra au Palais des congrès.
Cette manifestation est une initiative de la Ville de Liège avec le soutien d’Appella . Appella est en fait le réseau des villes de proximité qui rassemble des villes belges, françaises, néerlandaises et allemandes : Aix-la-Chapelle, Anvers, Boulogne-Billancourt, Hasselt, Heerlen, Liège, Lille, Maastricht, Mons et Nancy.
Pour ce colloque, de nombreux mandataires communaux et représentants d’institutions publiques seront réunis pour suivre les différents débats.
Parmi les thèmes qui seront abordés : « Les petites nuisances, entre prévention et répressions », « Communiquer pour se rapprocher du citoyen », « Participation des citoyens : expériences croisées », « Pour une bonne gestion du projet de quartier ».
Durant la séance plénière plusieurs personnalités prendront la parole dont Jean-Géry Godeaux, échevin des Travaux et des Mairies de Quartier de la Ville de Liège, Luc Winants, Hoofd Bureau Buurtgericht Werken, Maastricht, Willy Taminiaux, président de l’Union des Villes et Communes de Wallonie et bourgmestre de La Louvière, Claude Jacquier, directeur de recherche au CNRS.
La conclusion de ce colloque sera assurée par le bourgmestre de Liège Willy Demeyer.
Comme le précise Jean-Géry Godeaux qui vient de présenter ce colloque à la presse :
«Les villes et communes remplissent une fonction particulière dans la vie des citoyens. En effet, elles représentent le premier niveau de pouvoir. D’où, l’importance de garantir à la population un service public répondant aux différentes attentes de la population. Depuis 1998, la Ville de Liège, s’est lancée dans le projet des Mairies de Quartier. C’est ainsi que les Mairies d’Angleur, du Thier-à-Liège et de Rocourt proposent un maximum de services administratifs, sociaux et culturels. L’accent est particulièrement mis sur la qualité de l’accueil, la polyvalence du personnel et sur les heures d’ouverture adaptées ».
Et de souligner : « Dans un monde en mutation permanente, la commune est, et doit rester, un élément de référence. Dans de nombreuses municipalités, de nouveaux projets apparaissent afin de soutenir le concept de démocratie participative. Au travers de ce colloque « Communes et citoyens, toujours plus proches ? », le réseau Appella démontre qu’il est un espace idéal pour révéler ces actions afin qu’elles soient partagées entre les différentes villes partenaires ».

Origines du réseau « Appella »

Le 26 novembre 2002, près de 200 personnes se sont retrouvées au Palais des Congrès de Liège pour le colloque « Commune et proximité : des expériences à partager ». Ce colloque était organisé par la Ville de Liège avec un objectif clair : permettre à tous les acteurs de la vie communale de partager et d’enrichir leur expérience en matière de proximité.
Pour Jean-Géry Godeaux, échevin des Travaux et des Mairies de quartier, cette démarche d’échange ne devait pas s’arrêter le 26 novembre 2002. La publication des actes était une étape supplémentaire et indispensable pour valoriser le travail effectué lors du colloque.
Au-delà de ces actes, l'échevin des Mairies de quartier a voulu continuer le développement d’échanges d’expérience. C’est pourquoi, toujours à l’initiative de la Ville de Liège, une réunion a été organisée dès le lendemain du colloque avec une dizaine de villes ayant participé à l’événement. De cette réunion est né le réseau des villes de proximité. Il rassemble des villes allemande, belges, françaises et néerlandaises (Aix-la-Chapelle, Anvers, Boulogne-Billancourt, Hasselt, Heerlen, Liège, Lille, Maastricht, Mons et Nancy).
Pendant un an, ce réseau a fonctionné de manière informelle, à titre expérimental, sous la coordination de la Ville de Liège. Cette coordination est assurée par l’échevinat des Travaux et des Mairies de Quartier et par le département des relations internationales de la Ville de Liège.
Les réunions sont trimestrielles et se déroulent à tour de rôle dans chacune des villes membres. Les premières rencontres ont principalement porté sur les modalités d’organisation du réseau. Très vite, les réunions d’organisation ont fait place aux échanges d’expériences, objectif premier de ce réseau. Ainsi, chaque ville hôte organise une présentation théorique puis une visite de services de proximité. Cela permet à chacun, d’une part, de confronter ses propres initiatives à des expériences menées ailleurs et, d’autre part, de découvrir de nouveaux projets, peut-être sources d’inspiration pour de nouvelles politiques.
A titre d’exemple, à Anvers, des responsables communaux ont d’abord présenté la politique de concertation et de communication dans les quartiers avant d’organiser une visite dans une Maison de District, service décentralisé proche de nos Mairies de Quartier, et dans un centre d’information communal ultra-moderne.
A Mons, des rencontres avec des fonctionnaires, des citoyens et le chef de cabinet du bourgmestre, Elio Di Rupo ont dressé un tableau de l'expérience novatrice du budget participatif. Ce qui a permis de découvrir les aspects administratifs, citoyens et politiques de cette expérience montoise.
Après deux années de fonctionnement, convaincus par le succès de cette démarche, la volonté était de développer ce projet en l’ouvrant, en fonction des thèmes abordés dans les rencontres à d’autres villes intéressées par un partage d’expériences. Le principe est de rester attentif au maintien d’un réseau à taille humaine car seule cette configuration garantit de véritables échanges.
Enfin, un site Internet présentant le réseau et les services de proximité développés par chacun des membres est opérationnel depuis quelques mois: www.liege.be/appella





Ga . L.