• Visiteur(s) en ligne : 4
  • |
  • Visiteurs total : 3096695

En Ville

Mis en ligne le 06/04/2006

La carte : "Architectures de la Ville " par le groupe HML


6 immeubles ou édifices de l’an 987, 14 des années 1500, 24 du 17ème siècle, 33 du 18ème siècle, 3 de 1800, 10 des années 130, 37 de 1880, 65 des années 65, 94 de 1920, 37 des années 50, 26 des années 60, 29 des années 70 et 19 du début du 21ème siècle. Et aussi, quelques 11 ensembles datant d’avant 1830 et 28 ensemble d’après 1830.
Toutes ces construction et ensembles qui constituent des endroits forts de l’architecture liégeoise d’hier et d’aujourd’hui, choisis tout à fait librement et en toute subjectivité, vous les trouverez désormais dans la carte « Liège – Architectures de la Ville – Cartes et répertoires » éditée par HLM fondation d’architecture et d’urbanisme et la Ville de Liège.
C’est ce mercredi 5 avril, que les concepteurs de cet outil à la fois urbanistique mais aussi historique, touristique ou uniquement culturel (pour ceux qui souhaitent avoir une autre vision de leur ville) a été présenté par deux des trois concepteurs, les architectes Pierre Hebbelinck et Georges-Eric Lantair. Ils étaient entourés des partenaires au projet, l’échevin de l’Urbanisme et du Tourisme de la Ville de Liège, Michel Firket ; Paul-Emile Mottard, le député permanent en charge de la Culture et par Olivier Hamal, député permanent, mais ici en sa qualité de président de la Fédération du Tourisme de la Province de Liège (la photo ci-dessous).

Un concept vieux de 14 ans et qui arrive à son heure

Comme l’a expliqué Pierre Hebbelinck le concept de cette carte, qui est une première en Belgique date de 1991, lorsque fut créé le fondation d’architecture et d’urbanisme qui prit le nom de HLM correspondant aux initiales des trois initiateurs : H comme Hebbelinck, L comme Lantair et M comme Michel Gérard qui se trouve actuellement à l’étranger.

« HLM est né d’une prise de conscience : le patrimoine architectural liégeois est de très grande qualité mais sa reconnaissance culturelle est faible à Liège. Cette petite structure de recherche sur les mécanismes urbains et leurs expressions va dès lors se concentrer sur la fabrication d’un outil accessible au plus grand nombre : une carte répertoriant les réalisations architecturales de grand intérêt pour un prix modique (5 euros). Un travail opéré grâce aux contributions financières de plusieurs pouvoirs publics (Ville de Liège, Province de Liège et Communauté française), avec la collaboration d’un réseau de chercheurs passionnés par ces questions, le Groupe d’Ateliers de Recherche (G.A.R. ASBL) en tête à qui HLM a confié son fonds documentaire (1600 bâtiments répertoriés par des fiches) – ce qui témoigne par ailleurs de l’existence d’un véritable vivier culturel architectural à Liège. »
A l’époque, HLM avait déjà publié le texte suivant :
« Actuellement la diffusion de l'architecture et de l'urbanisme belges vers l'étranger se fait au départ d'institutions bruxelloise, anversoise, gantoise, .... ce qui signifie que les vecteurs architecturaux liégeois et wallons sont très mal diffusés et restent pour la plupart inconnus.
L'attente d'autres pays dans ce domaine est telle que ces pays organisent eux-mêmes l'information sur notre région ou notre ville (Archis, Domus, Abitare,...)
Notre patrimoine est méconnu chez nous. Celui des siècles précédents est répertorié et divulgué sous des formes très techniques au sein de cénacles (universités, bibliothèques, écoles d’architecture). Le patrimoine du XXème siècle est pour ainsi dit inconnu (un exemple: la plupart des ouvrages de référence sur Serrurier-Bovy sont anglais!) cependant, le besoin est important à Liège d'être mis en présence de ce patrimoine et de ses expressions architecturales et urbanistiques.

Les connaissances sur ce patrimoine liégeois du XXème s. existent au travers de différentes personnes et institutions. En fait, elles "affleurent à la surface". Par ailleurs, les acteurs d'une grande partie de ce siècle vivent encore et peuvent témoigner de cette période.
En conséquence, nous croyons qu'un itinéraire du patrimoine liégeois [forme abandonnée par la suite au profit d’une carte ndlr] peut se révéler être un catalyseur de connaissances et d'énergies. Nous avons la conviction qu'une action d'une certaine durée augmentera le niveau des connaissances et surtout favorisera les échanges sur la ville.
Ainsi cette action, en créant un pôle centré sur les faits urbains et leur formation stimulera les relations entre diverses villes et divers pays, tous concernés par les phénomènes de la cité. »

Ce qui fit dire à l’architecte : « En guise de préambule pour autant d’années passées à arpenter bibliothèques, rues et places et ainsi constituer un solide fonds documentaire ; pour autant d’années mises à profit avec les partenaires publics pour enfin, réaliser une carte de l’architecture pour Liège. En 2006, le plaisir est proportionnel à l’effort consenti… »

La carte

La carte « Architectures de la ville » est la première du genre à être publiée en Belgique. « Des cartes similaires ont été éditées avec succès dans les grandes villes européennes, Barcelone, Prague, Rotterdam et Berlin en têtes. HLM fondation d’architecture et d’urbanisme ASBL a mené 14 années de recherches approfondies pour dégager les témoins remarquables de l’architecture urbaine. Des réalisations de très grande qualité souvent oubliées, en particulier pour le 20ème siècle.

Liège a accumulé un patrimoine architectural époustouflant sur plus de 1000 ans ; la publication de la carte « Architectures de la ville » donne l’occasion à tout un chacun de se le réapproprier, qu’il soit touriste belge ou étranger de passage (grâce à la traduction anglaise) ou qu’il soit simplement amoureux de sa ville. »
Cette carte a été réalisée avec la collaboration du G.A.R. ASBL Groupe d’Ateliers de Recherche ASBL qui représente la structure de recherche de l’Institut Supérieur d’Architecture Saint-Luc Wallonie-Liège ainsi que les services d’Urbanisme de la Ville de Liège, notamment pour les fonds de carte et le tracé de tous les immeubles actuels et anciens.

Que trouve-t- on sur la carte ?

- Au recto : La grande carte et l’index des constructions d’avant 1830 ; + 6 petits plans thématiques (le site primitif, le Moyen Age, les Temps modernes, situation à la fin du 19ème, de 1900 à 1945, de 1950 à nos jours) ; + textes « Introduction », « La Carte : principe » et « La Carte : mode d’emploi ».
- Au verso : la grande carte et l’index des constructions d’après 1830 ;+ le plan, l’index et le texte « Urbanisation du Sart-Tilman » ; + le plan et l’index des constructions du grand Liège ; + le répertoire des architectes.

Développements futurs de la Carte

Pour Georges Eric Lantair : « La perspective de créer un portail de mise en ligne de l'ensemble des recherches et d'une collection de monographies d'architectes du 20ème siècle de l'entité liégeoise est à l’étude, afin de constituer une documentation culturelle de référence pour la réflexion actuelle sur l'urbanisme et l'architecture. Enfin, la production d’une carte pour d’autres villes est envisagée.
Aujourd’hui, des contacts avec des partenaires publics sont établis pour le développement d'un dossier pédagogique spécifique à la Carte pour l’enseignement primaire et secondaire. »

Notre avis

Comme nous l’écrivions plus haut, cette carte est un véritable outil multifonctionnel. En effet, il peut tout à fait être utile à de jeunes étudiants en architecture, mais également à des architectes déjà en place comme outil de travail pour mieux connaître le site sur lequel ils envisagent de créer.

Il est également très utile pour l’enseignement et à ce sujet, HLM envisage d’y adjoindre un cahier pédagogique à l’usage des enseignants non seulement du primaire mais également du secondaire.
Enfin, c’est une carte qui sera sans nul doute nécessaire à celles et ceux qui souhaitent visiter la Cité ardente et seraient intéressés par son histoire et son urbanisme. Un seul petit défaut, sa taille qui, mais il s’agit d’un avis tout à fait personnel, nous semble un peu trop grande. Mais les concepteurs nous ont assuré qu’ils avaient consulté des spécialistes en ergonomie pour définir le bon format. Son prix est évidemment attrayant puisque l’on peut acquérir la carte pour 5 €




Infos pratiques

Points de vente (dès ce 5 avril) :

- Librairie Le Comptoir, En Neuvice, 20 4000 Liège Tél. : 04/250.26.50 Fax. : 04/250.28.50
- Librairie Livre aux Trésors, rue Sébastien Laruelle, 4 4000 Liège Tél. /Fax. : 04/250.38.46
- Librairie PAX, Place Cockerill, 4 - 4000 Liège - Tél. : 04/223.21.46 - Fax. : 04/232.12.24
- Libraire L’Echappée Belle, Boulevard Saucy, 9- 4020 Liège Tél. /Fax. : 04/343.57.62
- Maison du Tourisme du Pays de Liège - Place Saint-Lambert, 35 4000 Liège Tél. : 04/237.92.92 Fax. : 04/237.92.93
- Office du Tourisme de la Ville de Liège, En Feronstrée, 92- 4000 Liège- Tél. : 04/221.92.21 Fax. : 04/221.92.22
Points de vente (dès le 11 avril) :
- Librairie du Centre international pour la Ville, l’Architecture et le Paysage (CIVA) - Rue de l’Ermitage 55, 1050 Bruxelles Tél. : 02/642.24.50 Fax. : 02/642.24.55
Points de vente (dès le 17 avril) :
Groupe d’Ateliers de Recherche (G.A.R. ASBL)- Institut supérieur d’architecture Saint-Luc de Wallonie, Boulevard de la Constitution, 41 - 4020 Liège Tél. : 04/341.81.21/22 Du lundi au jeudi de 9H à 17H Le vendredi de 9H à 12H
Points de vente (très prochainement) :
Bboutiques des musées de Liège et réceptions des hôtels, etc. (autres librairies à Liège, en Belgique et à l’étranger).

Renseignements : HLM « Fondation d’architecture et d’urbanisme ASBL » 43, rue Fond Pirette – B 4000 Liège Tél 00 32 (4) 226 53 26 Fax 00 32 (4) 224 06 18 Hlm_fondation@yahoo.fr





Gaston LECOCQ