• Visiteur(s) en ligne : 2
  • |
  • Visiteurs total : 3099833

Société

Mis en ligne le 29/03/2006

Bella machina….


Au début du XXième siècle, Filippo Tommaso Marinetti, le poète italien qui fut à l’origine, entre Milan et Paris, du courant littéraire et artistique du Futurisme, composa une poésie dédiée à l’automobile, qui faisait alors son apparition sur les routes du Vieux Continent.
« Dieu véhément d’une race d’acier, Automobile ivre d’espace, qui piétine d’angoisse, le mors aux dents stridentes ! » ; c’est ainsi que Marinetti voyait les automobiles qui commençaient ces années-là à sortir des établissements Lancia, Fiat, Alfa Romeo. L’automobile n’était pas simplement un moyen de transport, mais une source de passion, un élément de modernité, une dynamo chargée d’énergie, un objet de séduction.
Pour plus d’un siècle, les italiens ont regardé l’automobile de la manière dont la voyait Marinetti et les ingénieurs et designers italiens ont créé des modèles qui pouvaient séduire, susciter la passion et communiquer le sens de l’esthétique.
Animé par ces considérations Marco Riccardo Rusconi, le Consulat Général d’Italie à Liège a organisé, ce dimanche 26 mars, en collaboration avec l’Italia Car Club Belgium et le Club Abarthissimo, un rassemblement de voitures italiennes de collection, devant le Consulat Général d’Italie, place Xavier Neujean.
A cette occasion, et avec le concours de la Ville de Liège, la place a été fermée à la circulation pour permettre une présentation valorisante des voitures. Sous le signe de la beauté, de l’esthétisme et de la séduction, plus de 100 voitures historiques italiennes de prestige, après un parcours qui, depuis Chaudfontaine les a mènée au cœur de la Cité Ardente, ont été exposées au grand public entre 11 h et 17 h devant le siège de la mission consulaire.
Dès 8h les participants étaint accueillis à Source-O-Rama, le tout nouveau centre de l’eau situé à Chaudfontaine.
Peu après, les voitures prenaient la direction de Liège, via Chênée, le Quai des Ardennes, le Boulevard de l’Automobile, pour effectuer un circuit culturel dans la ville et, ainsi, rejoindre vers 11h le Consulat Général d’Italie.
Cet événement unique a réuni 300 personnes entre amateurs, collectionneurs, pilotes et autres spécialistes de la voiture italienne ancienne, qui ont pu admirer la voiture vedette « Isotta Fraschini ». Il a permis d’établir des échanges tant amicaux que fructueux, mais également à petits et grands, d’admirer, dans un cadre festoyant, où les meilleurs produits de bouche italiens n’ont pas manqués, ces témoignages de l’élégance italienne.

La photo, de gauche à droite : Ennio Giannaroli (le propriétaire de la voiture « Isotta Franchini costruite à Milan en 1922), et Marco Riccardo Rusconi.