• Visiteur(s) en ligne : 6
  • |
  • Visiteurs total : 3136851

En Ville

Mis en ligne le 03/09/2005

La place Saint-Etienne inaugurée sous le soleil et sans « tambours ni trompettes »

Avec quelques façades qui sont encore à rafraîchir, des lampadaires qui semblent sortis tout droit des années 60 (c’est kitch, mais on passera par là pour les voir), sous le soleil et au son de la fameuse fanfare « Sans tambours ni trompettes », la place Saint-Etienne a été inaugurée ce vendredi 2 septembre en fin de journée. En fait à un jour près, à un an jour pour jour du 1er anniversaire de l’inauguratiin des Galeries Saint-Lambert.
Située à l'arrière des Galeries Saint-Lambert, entre les rues Gérardrie et Saint-Gangulphe, la place Saint-Etienne fut longtemps appelée "la place sans nom" car les autorités ne parvenaient à s'entendre sur une dénomination. Mais les choses sont finalement rentrées dans l’ordre.

C’est devant un public attentif, composé de passants, du bourgmestre, d’échevins, de conseillers communaux et provinciaux, de représentants du Commerce liégeois, etc, etc, que l’échevin des travaux, Jean-Géry Godeau a prononcé le traditionnel (mais court) discourt de circonstance après lequel le verre de l’amitié était servi à tout était présent sur la nouvelle place au son de « Sans tambour ni trompette ». C’est que cette place qui sera probablement une des plus belle du centre ville, lorsque son aménagement sera entièrement terminé verra s’y installer, très prochainement, un marché hebdomadaire (on a cité le jeudi).

La dernière place créé à Liège
Jean-Géry Godeau dira notamment : « La place Saint-Étienne est la dernière place créée dans notre Cité ardente et malgré sa jeunesse, on peut dire qu’elle a déjà toute une histoire ! Dotée d’un patronyme ardemment défendu par nombre de liégeois, elle a déjà fait couler pas mal d’encre ! Mais Saint-Étienne s’est imposé, ce qui n’est peut-être pas étonnant pour ce saint patron des paveurs !
Construite à l’emplacement de l’ancienne galerie Gérardrie, où certains ont peut-être connu les joies du patin à roulettes, cette nouvelle place est aménagée en pavés de Fontenoy dont la teinte particulière lui confère un aspect chaleureux unique à Liège.
L’éclairage a également été étudié pour renforcer la convivialité de la place qui, avec ses bancs et ses arbres, invite à la flânerie et à la détente, ce que beaucoup de liégeois ont déjà bien compris comme j’ai pu le constater lors de mes récentes ballades dans le quartier. »
Le coût de la place et la suite…
Cette place on l’attendait depuis pas mal de temps et certains commençaient à désespérer ce qui fit dire à l’échevin : « Il s’agissait d’un dossier important sur au moins deux plans.
Important tout d’abord de par sa durée. A notre décharge, il faut dire que les éléments ne nous ont pas été particulièrement favorables : à un automne pluvieux a succédé un hiver particulièrement froid où la neige combinée au gel a considérablement retardé la finalisation des travaux.

Un chantier important aussi de par son coût puisqu’il représente un investissement de près de 470.000 €, financé par la SA Galeries Saint-Lambert, qui avec le concours de M. Bacquelaine, a marqué sa contribution à ce vaste projet de revitalisation de l’ensemble du quartier. Car si nous avons déjà avancé de manière significative, l’aménagement des rues environnantes viendra compléter ce nouvel ensemble. Ainsi les travaux de voirie débuteront dans le courant du mois d’octobre place Saint-Denis ainsi que dans les rues de la Wache, Sainte-Aldegonde, Donceel.
Au total, c’est près d’un million d’euro qui auront été investis dans ce projet de revitalisation financé par la Région Wallonne et la Ville de Liège. »
Recréer le lien social, toujours améliorer…
Et c’est en parlant du futur que Jean-Géry Godeau conclura : « Ces travaux de voirie donnent une nouvelle impulsion au quartier, entraînant dans leurs sillage une volonté d’amélioration du cadre général de vie.
Ainsi je félicite le PAC de Liège pour la restauration de leur façade et je me réjouis du projet de réaménagement de l’Hôtel Baar-Lecharlier qui créera par ailleurs une ouverture vers la place Saint-Denis.
Il me semble particulièrement important que nous continuions à investir à Liège dans des projets d’envergure qui améliorent le cadre de vie des liégeois : embellir la ville, rendre la rue accessible à chacun en toute sécurité, voici sans doute les éléments impératifs auxquels tout projet d’aménagement de voirie doit répondre. J’en ajouterai un qui me tiens particulièrement à cœur : recréer le lien social !
Lorsque je regarde autour de moi, je vois un quartier qui retrouve ses clients et ses badauds. Cet espace de rencontre et de détente pourra également accueillir nombre d’animations festives et culturelles.

Ajoutons enfin que Liège fait partie des 10 communes retenues lors d’un appel à projet lancé par le Ministre régional Philippe Courard concernant l’éclairage. Ainsi, un budget de 300.000 € financés à 80% par la Région wallonne sera investi dans un projet d’illuminations qui sera prochainement mis en place. Il s’agit d’équiper les rues du centre situées sur un axe Place du Marché/rue Saint-Paul, d’un dispositif qui permettra des variations de couleurs de l’éclairage durant les périodes de fêtes selon des thématiques préétablies. »
C’est vrai que vendredi en fin de journée, l’air de fête qui se dégageait de la nouvelle place Saint-Etienne, le long de la rue Lambert Lombard, inaugurée par la même occasion ne pouvait qu’augurer de bonnes choses pour l’avenir de la Cité ardente.

Les photos de haut en bas
-la nouvelle plaque
-les Galeries Saint-Lambert vues de la nouvelle place
-le ruban symbolique tenu par Zulma et Juliette est coupé par Jean-Géry-Godeau
-la fanfare "Sans tambour ni trompettes"; l'ambiance festive...





G.Lecocq