• Visiteur(s) en ligne : 2
  • |
  • Visiteurs total : 3214918

Tourisme

Mis en ligne le 16/03/2006

Avec l'A.L.T.B : La région de Poitou-Charente, c’est royal !


Début du XXème siécle, le Château Sainte-Anne, à Auderghem (dans la banlieue bruxelloise) était la propriété d’un commerçant bruxellois, Charles Waucquez, spécialisé dans la vente de tissus. En 1906, il fait construire rue des Sables – à proximité du journal « Le Peuple » qui s’est installé là depuis le dimanche 13 décembre 1885 – un tout nouveau grand magasin. Pour cela il ne choisit pas n’importe quel architecte. Il prend le meilleur, Victor Horta. Les magasins Waucquez sont bien connus. D’ailleurs, le tram 66 fait arrêt juste devant. Mais au fil des ans, les choses évoluent. Le Château Sainte-Anne est devenu un club international où chaque mois, les membres de l’Association des Liégeois travaillant à Bruxelles (ALTB) tiennent leur déjeuner-conférence. Les Grands magasins Waucquez (la photo) se sont mués en Centre belge de la Bande dessinée visités, chaque année, par plus de 250.000 personnes. Les bâtiments se prêtent par ailleurs, à l’organisation de soirées prestigieuses.
Aussi tout naturellement, Benoît Paquay, membre de l’ALTB, a pensé Waucquez et Centre belge de la bande dessinée, pour accueillir la Région de Poitou-Charente dont la présidente du Conseil est Ségolène Royal. « Attendez-vous à l’inattendu » est le slogan de Poitou-Charentes. L’inattendu a été la situation politique en France qui a motivé l’absence de la présidente.

Le triomphe de la BD

Le demi millier de personnes qui avaient répondu à l’invitation lancée par Benoît Paquay, Vice-Président du Skal Club International de Liège pour compte de la Région Poitou-Charente a été comblé.
Sur un mini podium, leur ont été présentes divers dessinateurs révélations du 33ème Festival d’Angoulème qui vient de se dérouler avec une importante représentation chinoise regroupée au sein du NCACG (China National Center for Animation, Cartoon & Game Industry). Cette présence chinoise correspondait à la participation du Festival d’Angoulème à la Convention de la bande dessinée et de l'animation de Shanghai en août 2005. D’ores et déjà, les Chinois viendront encore plus en force en Poitou-Charentes lors de la 34ème édition du 25 au 28 janvier 2007.

Quelques raisons de choisir le Poitou-Charentes

Pendant que les invités découvraient les spécialités locales, sur de vastes écrans des images vantaient « plus de dix raisons de choisir Poitou-Charentes comme destination de vacances, d’escapade ou de week-end ».

Ceci va des trésors de l’art roman (Poitiers, Angoulème, Saintes, Melle, Parthenay, Aulnay, Chauvigny, Saint-Savin … au Marais Poitevin), cet « univers mystérieux et silencieux où les cours d’eau remplacent chemins et petites routes » sans oublier le « Futuroscope » (la photo) toujours en évolution.
Une des nouvelles attractions est « Danse avec les robots » qui dès avril 2006 présentera dix robots dansent au rythme de la salsa, du disco ou du hip-hop, bref « un ballet extraordinaire et inédit ». Toutes ces merveilles sont à portée de main, trois heures d’autoroute depuis Paris et, le poète liégeois Marcel Thiry a imaginé, autrefois, des dames du téléphone qui nous « Le donne » !

Le « Bar Academy » … époustouflant !

Au buffet, notamment des huîtres en provenance des parcs ostréicoles de l’île d’Oléron, des fromages dont le célèbre « Chabichou » dont Ségolène Royal est parvenue à faire classer en Appellation d’Origine Contrôlée (AOC). Poitou-Charentes, c’est aussi la région du Pineau des Charentes et du cognac. A ce propos, s’est constituée une brigade de barmen – Bar Academy – dont la spécialité est de préparer des coquetels à base de cognac tout en jonglant avec les bouteilles, les sirops, la glace. Les membres de « Bar Académy », tout de noir vêtus, vous en font voir de toutes les couleurs avant de vous permettre de savourer leurs extraordinaires coquetels !





Pierre ANDRE