• Visiteur(s) en ligne : 4
  • |
  • Visiteurs total : 3113915

Société

Mis en ligne le 07/03/2006

Danger pour la politique liégeoise de lutte contre la toxicomanie !!!


La décision du MR de rejeter toute idée de dépénaliser la détention de 5 grammes de cannabis pour les personnes de plus de 16 ans, n’augure rien de bon, dans la suite politique à donner qui permettrait à Liège de devenir une ville pilote en matière de lutte contre les assuétudes en matière de drogues dures.
En effet, on voit mal comment le gouvernement fédéral MR-PS, pourrait, après un tel refus, accepter qu’à Liège et peut-être aussi dans d’autres villes on installe des salles d’injection ou mieux encore des centres de distribution contrôlée d’héroïne ou d’autres produits de substitution. C’est à plus ou moins moyen terme, toute la politique intelligemment imaginée par le bourgmestre Willy Demeyer qui tombera à l’eau.
Car le discours du MR est tout aussi clair qu’hypocrite. En effet, en plaçant sur le même pied les mesures (hypocrites également) prises pour s’attaquer au tabagisme ou à l’excès de sucre dans certains sodas et la lutte contre la toxicomanie c’est bien faire preuve d’un discours poujadiste qui n’augure rien de bon au cas ou…le MR et ses amis seraient seuls à gouverner.

Mais que dit exactement Didier Reynders, président du MR ?


« Nous devons transmettre un discours cohérent. On mène des campagnes contre la consommation de tabac et d'alcool et on permettrait celle de cannabis? On permettrait le cannabis alors qu'on veut supprimer la vente des sodas dans les écoles. Les messages transmis ces dernières semaines ne sont pas cohérents à cet égard »…a dit Didier Reynders en faisant d’ailleurs référence à ses enfants qui ne comprendraient pas vers quoi l’on va…
Mais le MR a son plan « drogue » qui prévoit, au niveau de la prévention « une meilleure collaboration de tous les services intéressés ainsi qu'une aide aux jeunes mais aussi aux parents. »
Le MR ne sait-il pas que c’est ce que font des dizaines d’associations bénévoles depuis plus de 20 ans, lui qui annonce qu’il déposera des propositions de décrets au Parlement de la Communauté française en ce sens.
Au niveau fédéral et régional, le MR propose également, entre autres, la création d'une ligne téléphonique et d'un site Iinternet spécialisé.
Le MR ne sait-il pas que l’on trouve tout ce que l’on doit savoir en matière de prévention sur Internet où des centaines de personnes qui essayent de trouver une solution au problème de la drogue, se dépensent sans compter et aussi bénévolement?
En matière de répression, le MR insiste sur la nécessité de poursuivre la lutte contre les trafics de drogues. Il prône une présence policière autour des écoles ( ?) ainsi que la mise en place d'un policier de référence "drogues" par zone de police.
Le MR ne sait-il pas que ce n’est plus aux alentours des écoles que le commerce de la drogue s’effectue, mais dans tous les quartiers chics ou populeux ?
Non, ce que propose le MR ne tient pas la route car tout cela a déjà été mis en place et a montré son inefficacité. Comme sont tout autant inefficaces toutes les politiques répressives anti-drogue menée de part le monde.
Pour s’en persuader, il suffit d’aller jeter un coup d’œil sur tous les documents officiels que l’on trouve sur Internet. Lorsque l’on sait que l’argent de la drogue génère plus de 500 milliards d’euros par an (et les membres du MR, bien introduits dans les milieux financiers sont au courant), c’est dire la puissance des cartels, c’est dire aussi que sont ridicules les propositions préconisées par le MR. Tout ça n’est donc évidemment pas sérieux.

Pour le MR, l’utilisateur de cannabis restera donc un criminel


Ainsi donc, grâce au MR, on continuera à considérer comme un criminel, celle ou celui qui sera pris avec 5 grammes de cannabis pour sa consommation personnelle.
Mais évidemment, on pourra toujours vendre du tabac à la tonne, des mètres cubes d’alcool, etc…
Tout ça ne tient pas la route, on le répète.
Il est un fait certain que je ne suis pas pour voir fleurir à chaque carrefour, comme aux Pays-bas d’ailleurs, de ces « coffee-shops » où l’on peut tout se procurer au nez et à la barbe des autorités. Il est tout aussi évident que je ne suis pas pour la distribution gratuite et non contrôlée d’héroïne, de cocaïne, d’amphétamines, d’exctasy ou autre crack . Tout comme ne le sont pas ceux qui proposent la dépénalisation de la détention de 5 grammes de cannabis.
Il est un fait certain et personne ne dira le contraire que tous ces produits sont à bannir, mais il y a la manière d’y arriver. Depuis les années 70 on a fait fausse route. Involontairement, par peur ou peut-être plus dramatiquement, simplement parce qu’on a compris tout ce qu’un monde prohibitionniste permettait de faire comme plantureux bénéfices.
Si dans les propositions du MR, j’avais lu : « nous allons donner les moyens à nos spécialistes fiscaux d’étudier en profondeur « tous » les grands mouvements financiers ; nous allons effectuer descentes sur descentes dans les clubs privés, les bars, les discothèques, les festivals où des milliers de jeunes sont généralement approchés par les dealers, nous vérifieront comment ces bandes de jeunes qui circulent en frimant dans des véhicules à 25 ou 30.000 euros ont obtenu l’argent pour se les payer… » alors là j’aurais dit bravo. Car c’est au niveau du portefeuille de ces « empoisonneurs » qu’il faut frapper.
Mais le MR, préfère continuer à faire porter le chapeau sur celles et ceux qui un jour n’ont pas pu dire non et qui est devenu un malade. Et demain l’on continuera à voir des petits vieux et des petites vieilles, des passants, des pharmaciens, des docteurs, des libraires, braqués par des toxicomanes en manque qui n’ont pas les moyens de s’acheter leur saloperie. Mais ceux qui ont les moyens, pas se problème évidemment.
Avec le raisonnement tenu par le MR, on va tout droit vers une sorte de «sarkozysme» à la belge. On voit ce que ça donne à côté.

- Pour rappelPour rappel, je vous suggère de lire le paragraphe «L'expérience de Liverpool avortée pour cause de politique de droite » paru dans « Proxi-Liège » le 13 février 2006 en cliquant ICI





Gaston LECOCQ