• Visiteur(s) en ligne : 10
  • |
  • Visiteurs total : 3137193

En Ville

Mis en ligne le 18/09/2005

« Médiacité » au Longdoz :à quelques semaines d’un accord important

Si la RTBF et Wilhelm & Co parviennent à s’entendre le projet pourra enfin voir le jour après 10 ans d’attente. Lancé il y a 10 ans, le projet de « Médiacité » au Longdoz pourrait se débloquer prochainement.

C’était le 18 octobre 1995. Ce jour là, à l’occasion d’une réunion du comité de quartier « Association pour la promotion du Longdoz » la société Wilhelm & Co, propriétaire du terrain (3,6 hectares) des anciens laminoirs de l'Espérance Longdoz (la photo d'archives) , annonçait son intention d'y créer une véritable « Cité de l'audiovisuel »
Je l'avais annoncé en primeur dans les éditions du journal "La Meuse" du 19 octobre 1995. Pour le quartier, excepté quelques irréductibles rouspéteurs, la nouvelle était non seulement de taille mais aussi prometteuse. Pourtant, pas mal de confrères avaient bien ri de ce « scoop » et n’y croyaient guère. Ce projet qui à l’époque prévoyait d’installer sur ce site que l’on appelait déjà « Cité de l’audiovisuel » un complexe cinématographique multiplex « U.G.C. de 18 à 20 salles de cinéma, un complexe de loisirs, un centre multimédia, hôtel, restaurant, bowling, discothèque, etc… L’investissement prévu à l’époque était de quelques 37 millions d’euros (soit 1,5 milliards d’anciens francs. C’était aussi l’annonce de la création de quelques 400 emplois directs et de dizaines d’autres induits par l’acticité développée sur le site.
C’était il y a dix ans. Le 10 avril 1996, Wilhelm & Co déposait une demande de permis de bâtir tout d’abord pour le centre multiplex, un parking couvert et le complexe de loisir. Peu après, les démolitions des anciens laminoirs débutaient. Qu’en est-il 10 ans plus tard ?
On attend la décision de la RTBF 
Nous n’allons pas entrer dans l’énumération de tout ce qui s’est passé durant ces dix dernières années, ce serait fastidieux, mais toujours est-il que la volonté de créer sur ce site un tout nouveau quartier dédié entre autres, au multimédia n’a pas changé.
Si son nom est aujourd’hui devenu « Médiacité », la volonté de Wilhelm & Co d’y réaliser son projet demeure intacte même si, au fil des années, ce dernier a été quelque peu modifié : la ville souhaite y construire une patinoire olympique en remplacement de celle de Coronmeuse et l’investisseur doit assurer une liaison entre le complexe et le quartier du Longdoz. Quant au nombre de salles de cinéma du centre multiplex, il serait revu légèrement à la baisse. Mais dans l’ensemble, il n’y a pas de grosses modifications.
Le dossier fut en partie bloqué par l’attente d’une décision de la RTBF d’investir une toute grosse unité de production en région liégeoises, en compensation au démantèlement du centre de Production de Liège à la suite du plan « Magellan » mis en place dès 2004.
En effet, si les promesses étaient tenues, où la RTBF allait-elle implanter cette unité ?
Il s’agit en fait de l’unité de programmes « divertissement-jeux-variétés-fictions » de la chaîne publique ; 26 millions d'euros devraient être consacrés à la construction des studios et 14 millions d'euros pour les équipements technologiques.
On devrait enfin savoir d’ici fin octobre
Ce sujet, il en fut longuement question lors du conseil communal du 12 septembre dernier d’autant que le site de Bavière, mais aussi celui des anciennes installations universitaires au Val Benoît (à l’entrée de Sclessin) se trouvaient en concurrence pour l’implantation de la RTBF.
Mais on, sait que l’échevin de l’Urbanisme Michel Firket, soutenu par le bourgmestre, privilégie plutôt des habitations de qualité pour Bavière et préférerait que la RTBF s’implante au Longdoz ce qui aurait pour conséquences de faire accélérer le projet de la « Médiacité ».
La nouvelle est tombée fin de la semaine dernière. En effet, dans un communiqué, le Conseil d’administration de la RTBF qui s’est réuni le vendredi 16 septembre, annonçait que l’administrateur général Jean-Claude Philippot était mandaté pour négocier directement avec l’investisseur et propriétaire du site, la société Wilhelm & Co, un projet de convention d’achat d’un terrain sur le site de la future Médiacité. Est-ce à dire que les jeux sont faits et que l’on est sûr que la nouvelle unité de production de la RTBF s’implantera au Longdoz ?
Oui si la RTBF obtient la garantie que la dépollution du site ne retarde pas l’installation des nouveaux studios dont l’ouverture est prévue pour fin 2008 au plus tard. Un délai de six semaines a été fixé pour mettre sur pied le projet de convention.
Je croise les doigts et je reste optimiste comme je l’avais été en 1995 lorsque j’ai annoncé la nouvelle. Ce n’est plus de « Cité de l’audiovisuel » qu’il s’agit, mais de « Médiacité », le nom a changé, mais la philosophie de ce projet qui est fichtrement intéressant pour le quartier mais aussi pour la ville, reste le même. Et à ça, j’y crois toujours, même après 10 ans.





Gaston Lecocq