• Visiteur(s) en ligne : 5
  • |
  • Visiteurs total : 3201456

Musique

Mis en ligne le 20/02/2006

Du 8 au 12 Mars, Haydn et Bernstein au programme de l’Orchestre philharmonique de Liège

La deuxième semaine de mars, avant le Festival « Viva España » dont nous reparlerons, aura lieu un concert en miroir nous conduisant , à deux siècles d´intervalle, de Haydn à Bernstein, le second étant l’ interprète d´élection du premier.
Ces deux géniaux touche-à-tout. se montreront philosophes (dans la Symphonie n° 22 de Haydn et la Sérénade de Bernstein) ou ludiques (dans le « Roulement de timbales » de Haydn et la musique du film d´Elia Kazan « Sur les quais »).
Le mercredi 8 mars 2006 à 18h30 en la Salle Philharmonique du Boulevard Piercot à Liège, les auditeurs seront, à propos de la Symphonie n° 103 « Roulement de timbales » de Haydn, invités à une séance gratuite de la série « Écouter la musique » avec John Axelrod (le chef d´orchestre), Bernard Dekaise (le Directeur du Conservatoire de Liège) et Benoît Mernier (qui compose actuellement un opéra pour le Théâtre Royal de la Monnaie), le modérateur étant le Directeur Général de l’Orchestre Philharmonique de Liège Jean-Pierre Rousseau.
Ensuite, à 20 heures, le jeudi 9 mars au Kursaal d’Ostende, le vendredi 10 mars en la Salle Philharmonique de Liège et le dimanche 12 mars au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, l’Orchestre Philharmonique de Liège sous la direction de John Axelrod et avec en soliste le violoniste Daniel Hope, interprétera la Symphonie n° 22 « Le Philosophe » de Haydn la Sérénade pour violon et orchestre d´après « Le Banquet » de Platon de Bernstein, la Symphonie n° 103 « Roulement de timbales » de Haydn et enfin de Bernstein “On the Waterfront” (“Sur les quais”, musique du film d’Elia Kazan).
En radio, la R.T.B.F. retransmettra en direct sur Musiq3 le concert du vendredi 10 mars à Liège.
Âgé de 32 ans, le violoniste britannique Daniel Hope accumule les récompenses. Très jeune, il était devenu un proche de Yehudi Menuhin avec qui il a donné plus de 60 concerts
Né en 1966 aux États-Unis, John Axelrod rencontra Leonard Bernstein qui lui dit : « tu seras chef d´orchestre ... » ; Aujourd’hui, il dirige à Lucerne, Cracovie, Paris, Vienne, Lille et… Liège.
La Symphonie n° 22 en mi bémol majeur de Haydn, écrite en 1764 , est appelée « Le Philosophe » en raison de la présence d´une mélodie de choral dans le mouvement lent initial, très solennel.
Commande du violoniste Isaac Stern, la Sérénade pour violon, orchestre à cordes, harpe et percussion (d´après « Le Banquet » de Platon) est créée en 1954 à Venise par son commanditaire, Bernstein dirigeant l´Orchestre Philharmonique d´Israël. Il s´agit d´un dialogue sur la nature de l´amour, que Bernstein met en musique en cinq mouvements.
La Symphonie n° 103 de Haydn créée en 1795 est surnommée « roulement de timbales » en raison de son solo de timbales initial, clin d´oeil humoristique par lequel Haydn entend probablement attirer l´attention du public et créer une forme de « suspense ».
La suite symphonique « On the Waterfront » de Bernstein est teintée de romantisme. Cette oeuvre prépare à West Side Story et servira aussi de modèle à d´autres musiques de films noirs new-yorkais.





Jean-Marie Roberti