• Visiteur(s) en ligne : 3
  • |
  • Visiteurs total : 3200772

Economie

Mis en ligne le 20/09/2005

Transcend: l'échange de technologies au service de la création d'activités

Le projet « Transcend » a été approuvé par le Gouvernement wallon le 9 juin 2005 sur proposition de la ministre de la Recherche, des Technologies nouvelles et des Relations extérieures. Ce mardi 20 septembre Marie-Dominique Simonet était au Palais Provincial en compagnie de Michel Morant, directeur de l’Interface Entreprises-ULg, et Jean-Paul Dispas, coordinateur de Transcend pour présenter plus complètement les finalités de ce projet eurégional.
 « Transcend » vise à identifier, dans les laboratoires et les entreprises de l’Euregio, des projets associant aux biotechnologies une série de secteurs (7 au total) parmi lesquels : les nanotechnologies, les technologies de l’information et de la communication, les polymères biodégradables, l’imagerie moléculaire, etc…
L’objectif est de développer de nouvelles activités économiques de manière à contribuer au renforcement de la croissance économique de l’Eurégio Meuse-Rhin. Cet objectif se réalisera par le biais d’échanges de technologies.
Fruit de la collaboration entre les régions de Liège, Aachen et Maastricht, le projet Transcend bénéficie du soutien financier du programme INTERREG. Ce programme d’initiative communautaire est financé par le fonds FEDER. Le budget du projet s’élève à 2 millions €, dont 355 mille € à charge de la Région wallonne
Transcend se concentre en particulier sur le secteur des biotechnologies ou sciences du vivant, qui constitue un des cinq pôles de compétitivité identifiés dans le cadre des actions prioritaires pour l’avenir wallon (plan Marshall).
Pour Marie-Dominique Simonet : « Le secteur des biotechnologies constitue un des atouts de la région de Liège dans le cadre de son redéploiement : parce que les Sciences du Vivant sont un des points forts de l’Académie Wallonie-Europe (Université de Liège + Faculté universitaire des Sciences agronomiques de Gembloux) : médecine, médecine vétérinaire, sciences agronomiques, sciences; parce qu’environ 1.000 chercheurs travaillent à Liège dans le domaine des biotechnologies (dans les laboratoires universitaires ou le parc scientifique);
parce que dans le domaine des biotechnologies, 1 spin-off sur 2 en Région wallonne est implantée à Liège ; parce que tous domaines confondus, 2 spin-off liégeoises sur 5 traitent des biotechnologies (Mitra, Microbelcaps, Phytesia…) ; parce que d’anciennes spin-off sont aujourd’hui devenues des entreprises qui emploient parfois jusqu’à 200 travailleurs : Eurogentec, Zentec, Biocode… »
La mise en commun des ressources propres à chacune des régions et la coopération transfrontalière favoriseront un bond technologique générateur de nouvelles activités grâce à l’échange de technologies.
La coordination du projet Transcend est assurée par l’Interface Entreprises-Université de Liège et ses partenaires allemand et néerlandais.