• Visiteur(s) en ligne : 2
  • |
  • Visiteurs total : 3099049

En Ville

Mis en ligne le 16/01/2006

Rénover les logements inoccupés au-dessus des commerces de l’hyper centre : une priorité de Maggy Yerna

Même si on ne l’entend pas souvent, Maggy Yerna, échevine du Développement économique et du Logement urbain n’est pas à court d’idées pour rendre à Liège un lustre quelque peu atténué au fil des années et aussi à lui rendre quelques habitants. Dans tous les cas, ce sont deux domaines dans lesquels on peut dire qu’elle s’investit à fond. Et les résultats sont là : lancement (enfin) de la rénovation du quartier de Droixhe avec la mise sur pied d’une « Régie communale autonome », ouvertures de nombreux logements de réinsertion, finalisation du complexe d’appartements rue de Hesbaye etc…sans oublier, côté commercial, l’ouverture du « Marché des saveurs » place Saint-Etienne et plus récemment l’excellente organisation de « Liège Cité de Noël ».
Mais pour en revenir aux logements urbains, c’est au dernier Conseil communal, celui du 19 décembre dernier qu’il nous faut revenir. En effet, ce jour là, à l’initiative de Maggy Yerna, le Conseil a voté l’achat des étages de deux immeubles commerciaux mitoyens situés aux n° 27 et 29.
Il s’agit là d’un projet pilote destiné à réhabiliter les logements inoccupés situés aux étages des immeubles de commerce.
Ce sujet préoccupe la ville depuis plusieurs années qui n’a pas abandonné l’idée, même si une première expérience (dans le passage Lemonnier) s’est soldée par un échec, dû essentiellement à l’apathie de certains propriétaires.

Le but du jeu

Depuis plusieurs dizaines d’années, de moins en moins de commerçants vivent au-dessus de leur boutique, ce qui laisse des étages (bien souvent dans de superbes immeubles), inoccupé et qui se dégradent au fil du temps et participant ainsi à une image déplorable du centre urbain.
Réhabiliter ces étage, apporterait une réponse au manque de logement de qualité, mais aussi améliorerait la convivialité dans l’hyper centre, assurerait la conservation du patrimoine et devrait aussi faire baisser ce fameux sentiment d’insécurité. Et comme le dit Maggy Yerna : «Le fait d’avoir des habitants aux étages augmenterait encore la sécurité des commerces qui sont souvent victimes de vols par des personnes pénétrant par les étages et l'arrière des immeubles».
Dans le cas qui nous préoccupe, il s’agit de deux immeubles mitoyens, dont l'un dispose d'une entrée indépendante de la partie commerciale, et qui sont rachetés pour 185.000 euros dans le cadre du Plan Logement du programme politique des grandes villes.
Les étages seront réhabilités et réaménagés en appartements à une et deux chambres grâce à un budget provenant d’une part de subventions régionales (155.200 €)dans le cadre du « plan triennal » du logement et sur fonds propres de la Ville de Liège (256.530 €).
Le coût de location de ces appartements qui seront qualifiés de « moyens » dépendra du coût de la réhabilitation plutôt que de la situation financière des locataires et seront gérés par la « Maison Liégeoise ».

Faire des émules

«D'autres opérations sont actuellement à l’étude pour l'hyper centre et le quartier d'Outremeuse» a insisté Maggy Yerna ajoutant que : « les possibilités d'acquisition d'étages, voire de l'ensemble de l'immeuble, par les pouvoirs publics, existent. L'enjeu, c’est le retour d'habitants au dessus de ces immeubles dans les rues du centre et ça nous concerne tous.»
C’est tout en souhaitant que cette expérience fasse des émules, (et pourquoi pas, c’est ainsi que Maastricht a fait pour que ses rues commerçantes soient toutes habitées, Maggy Yerna a lancé un véritable appel aux propriétaires de commerces dont les étages sont inoccupés.
En effet, ces propriétaires qui ne disposeraient pas de moyens financiers suffisants ou nécessaires à la rénovation des étages et qui souhaitent se défaire de ces logements improductifs ou cherchant un partenaire peuvent contacter le « Service du Logement » de la ville, Tél.: 04.221.91.33. Quai de la Batte, 10 à 4000 Liège.





Ga. L.