• Visiteur(s) en ligne : 3
  • |
  • Visiteurs total : 3096694

En Ville

Mis en ligne le 10/01/2006

Christian Beaupère : Chef de Corps de la Zone de Police de Liège jusqu’en 2011


C’est avec beaucoup de plaisir que, le 27 décembre dernier, le bourgmestre de Liège, Willy Demeyer prenait connaissance, de la notification de l’arrêté royal prolongeant le mandat du Commissaire divisionnaire, Christian Beaupère(la photo) en tant que Chef de Corps de la Police de Liège.
Il faut en effet savoir, que contrairement à ce qui se passait antérieurement, un commissaire en chef n’est plus nommé à vie.
En effet, la loi du 7 décembre 1998 organisant un service de police intégré prévoit notamment que la nomination des Chef de Corps est fixée à 5 ans et que celle-ci peut, après évaluation, être renouvelée.
Dans le cas qui nous préoccupe, la « Commission d’évaluation » a motivé sa décision en relevant en autres : « que les difficultés rencontrées, inhérentes à une réforme d’une telle ampleur, ont été gérées avec efficience et humanité ; que l’engagement de Monsieur Beaupère, et sa disponibilité ne souffrent aucune critique ; qu’il est constaté un souci omniprésent d’amélioration de la qualité des services offerts à la population ; que les différentes restructurations mises en place ont démontré l’intérêt que le mandataire porte à la résolution des problèmes d’une grande ville ; que la baisse de la criminalité de 13% par rapport à 2001 démontre que les moyens mis en œuvre ont pu influer de façon positive sur les préoccupations principales des habitants et des Autorités de Liège ; … »
La décision finale de la commission se base également sur les avis favorables rendus par les différentes autorités liégeoises : le Gouverneur de la Province, le Procureur Général près la Cour d’Appel, le Bourgmestre et le Conseil communal qui tous, ont souligné le professionnalisme et les compétences managériales de Christian Beaupère en tant que Chef de Corps.
Comme le dira le bourgmestre : « Sa capacité de gérer tant les moyens humains que financiers mis à sa disposition et sa détermination à mobiliser ces ressources pour mettre en place des actions appropriées pour tenter d’endiguer certains phénomènes criminels ont été maintes fois soulignées. »
C’est ainsi que la « Commission » a considéré que toutes les conditions étaient remplies pour un renouvellement du mandat pour une période de 5 ans, à compter du 3 mai 2006.
Autre motif de contentement de la part du bourgmestre, c’est aussi que cette décision de renouvellement est la première du pays.
C’est aussi pour la Ville de Liège, une très bonne façon de commencer une nouvelle année qui sera, on l’espère, riche en bonnes nouvelles pour ses habitants.





Ga. L.