• Visiteur(s) en ligne : 9
  • |
  • Visiteurs total : 3138257

Il y a déja

Mis en ligne le 14/05/2005

Expo Universelle de 1905: Comme si "Proxi-Liège" y était allé. Série de Pierre André N° 4

Place Verte, à la Taverne Gruber – établissement bien coté à .Liège, en 1905 -, le vendredi 5 mai, Fernand Chapsal, Commissaire Général de la France reçoit la presse liégeoise à dîner. Si l’hôte n’était point au service de la Troisième République, présidée par Emile Loubet, on dirait que le menu est royal ! Pas moins de huit plats accompagnés de vins de France, Graves, Saint-Julien, Chablis, Pommard et champagne Moet & Chandon. Ce soir, on évoquera bien sûr l’importance et l’éclat de la participation française, « plus de 30.000 mètres carrés de superficie bâtie ». Toutefois, entre eux, certains confrères se moquent de la campagne de presse lancée par un des leurs, « le sacristain de lettres », avec le soutien de l’évêque Martin Rutten, contre certains nus vus à l’Expo. Ceci est une autre histoire, Proxi-Liège vous la racontera.

Quadra dynamique comme on dit en 2005, Fernand Chapsal a entamé une brillante carrière en 1892 en qualité de chef –adjoint de Cabinet du ministre de la Justice, Louis Ricard qui en fait son chef de Cabinet en 1895. Il dirige le Cabinet de Georges Trouillot tant au département des Colonies qu’à celui du Commerce et de l’Industrie. Croix d’officier de la Légion d’Honneur, le gouvernement d’Emile Combes nomme, en 1904, Fernand Chapsal, Commissaire Général de l’Expo. A trois reprises, le Commissaire Général obtient une extension de superficie pour caser les 6000 exposants français.

La section française à l’Expo

La section française occupe non seulement toute l’aile gauche du Palais des Sections étrangères sur le site des Vennes. Mais, de plus, la France est présente dans de nombreuses annexes ; au Palais des Beaux-Arts, au Palais de l’Agriculture, de l’Alimentation sans oublier la section réservée à ses colonies et protectorats. « C’est au consul de France à Liège, M. François Crozier, que l’on est redevable de cette importante participation qu’il eut le plus grand mal à obtenir à cause de l’Exposition coloniale de Marseille en 1906 sur laquelle toutes les colonies désiraient faire porter leur effort ». (1)

La section coloniale française est idéalement située sur le site de la Boverie. Devant l’entrée du Pavillon de l’Office Colonial, une institution visant à « favoriser l’émigration dans les possessions françaises », le visiteur découvre les « bustes de Dupleix, Colbert, Francis, Garnier, l’Amiral Courbet, Crampel et Jules Ferry, dont les noms sont inséparables de l’histoire coloniale française ». Célèbres en 1905, la plupart de ces noms ont disparus de la mémoire collective de 2005 !
Les trésors du Palais de la Tunisie sont confiés à un « chaouch tunisien et à un caporal de l’armée beylicale ». Sont également exposées plusieurs maisons coloniales dont une « est à l’abri des variations de températures par sa double cloison de bois et sa toiture qui contiennent une couche isolante d’amiante… » ! Il est probable qu’au jour d’aujourd’hui, l’installation de cette maison du « système Borderel » suscite quelque réticence.

Une cinquantaine de Congrès prév

A l’instar de celles qui l’ont précédée ou qui l’ont suivie, l’Expo de Liège, embrassant quasi tous les domaines de l’activité humaine, marque les progrès accomplis. Mais, il n’est pas d’Expo sans congrès, complément intellectuel obligé qui prépare les voies de l’avenir. En 1905, il en a été prévu une cinquantaine dont le Congrès wallon en septembre. Ce lundi 8 mai commence le premier consacré à l’horticulture dont le secrétariat est assumé par un Hutois, M. Gonthier, rue de Statte.
Si l’ensemble des «congrès avaient été réservés à la ville de Liège» comme le précise l’ouvrage « Le Jubilé national de 1905 », on doit à la vérité qu’ « une exception fut faite pour le plus important d’entre eux ». Cette exception s’appelle « Congrès international d’Expansion économique mondiale ». Ce Congrès s’est ouvert, en présence de Léopold II, le 24 septembre 1905, à …Mons.(à suivre...)


(1) "Guide rembousable illustré - Ed. Ch. Desoer - Liège"





Pierre André