• Visiteur(s) en ligne : 2
  • |
  • Visiteurs total : 3173572

Musique

Mis en ligne le 22/12/2005

Ces 11, 12 et 14 janvier, au concert de Nouvel-An de l’O.P.L : de la « grande musique » popularisée par Stanley Kubrick dans « 2001, l'Odyssée de l'Espace ».

L'année 2006 va débuter en fanfare : l'ouverture majestueuse d' « Ainsi parlait Zarathoustra », immortalisée par Stanley Kubrick dans « 2001, Odyssée de l'espace », résonnera à pleins tuyaux avec l'orgue de la Salle Philharmonique du Boulevard Piercot à Liège et l'orchestre en grande formation.
À partir de son opéra le plus populaire, « Le Chevalier à la rose », Richard Strauss a composé une vaste suite pour orchestre.
Louis Langrée dirigera l'Orchestre Philharmonique de Liège pour ce concert de Nouvel An, et a invité la grande soprano néerlandaise Charlotte Margiono, qui a déjà chanté Beethoven sous sa direction.
L’entrée sera gratuite ce mercredi 11 janvier à 18h30 pour la séance d’écoute comparée de disques relatifs à l’œuvre de Richard Strauss : « Ainsi parlait Zarathoustra », séance intitulée « Écouter la musique » et qui sera animée par Louis Langrée (le chef d'orchestre), Nicolas Blanmont (critque à « La Libre Belgique ») et Serge Martin (journaliste au quotidien « Le Soir »), le « modérateur » étant le Directeur général de l’Orchestre Philharmonique de Liège Jean-Pierre Rousseau
Ces jeudi 12 janvier à 20heures à Liège (avec retransmission en direct par la R.T.B.F. sur « Musiq3 ») et samedi 14 janvier à la même heure au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, l’ Orchestre Philharmonique de Liège sous la direction de Louis Langrée et avec en soliste la soprano Charlotte Margiono interprétera le programme suivant entièrement consacré au compositeur Richard Strauss :
d’abord son opus 59 : « Le Chevalier à la Rose » grande suiite composée en 1911 et remaniée en 1945
ensuite cinq « Lieders » avec orchestre, les opus 48 n°1 de 1918, 27 n°1 de 1894 et 1948, 41 n°1 de 1899-1900, 49 n°1 de 1901 et 1918 ainsi que 27 n°4 de 1894 et 1897, respectivement intitulés : « Freundliche Vision », « Ruhe meine Seele », « Wiegenlied », « Waldseligkeit » et « Morgen » .
enfin le célèbre poème symphonique, opus 30 : « Ainsi parlait Zarathoustra »

La soliste

La soprano Charlotte Margiono s'est d'abord acquis une remarquable réputation dans l'interprétation de Mozart (elle a travaillé avec Harnoncourt, Gardiner...). Son répertoire s'étend également aux XIXe et XXe siècles. Elle a notamment réalisé de très beaux enregistrements de Lieder de Richard Strauss : les Jugendlieder (dirigés par Friedrich Haider) et les Quatre derniers lieder avec Edo de Waart (Brilliant Classics).

Les oeuvres

L'univers des valses viennoises trouve de nombreux échos musicaux dans cette partition. Opéra le plus célèbre et le plus populaire de Richard Strauss, « Le Chevalier à la rose » mêle comédie et drame dans la Vienne du XVIIIe siècle. Cet opéra a donné naissance à deux « suites de valses » pour orchestre, mais également à une « grande suite », en 1946, qui reprend les plus beaux passages de l'oeuvre. Selon Strauss, elle laisse l'auditeur avec « un oeil mouillé, l'autre sec. »

Richard Strauss est l'auteur de plus de 200 mélodies, dont plusieurs avec accompagnement d'orchestre. Son épouse Pauline de Ahna, qu'il accompagna dans sa carrière de soprano durant 20 ans, en est l'une des principales inspiratrices. « Morgen » et » Ruhe meine Seele » sont extraits d'un recueil offert en cadeau de noces à son épouse. « Wiegenlied » est une berceuse inspirée par la naissance de son fils. « Waldseligkeit » développe une atmosphère nocturne, et « Freundliche Vision » est un hommage à son épouse.
Directement inspiré par le poème philosophique de Nietzsche qui porte le même nom, « Ainsi parlait Zarathoustra » n'est pas une appropriation de la pensée du philosophe : « Je n'ai pas eu l'intention d'écrire de la musique philosophique, ou de peindre musicalement la grande oeuvre de Nietzsche. J'ai voulu plutôt donner en musique une idée de l'évolution de la race humaine, de ses origines, à travers des phases de développement variées, jusqu'à l'idée nietzschéenne du Surhomme. ». Le grand orchestre et l'orgue sont requis pour cette oeuvre en huit parties enchaînées, précédées du « Lever de soleil » rendu mondialement célèbre par le film « 2001, Odyssée de l'espace » de Stanley Kubrick.

Renseignements et location:Salle Philharmonique 25 Boulevard Piercot à 4000 Liège (horaire d'ouverture: du lundi au vendredi, de midi 30 à 17 heures 30) Tél. : 04 220 00 00 - Fax 04 220 00 01 et E-mail: location@opl.be





Jean-Marie Roberti