• Visiteur(s) en ligne : 1
  • |
  • Visiteurs total : 3212452

Culture

Mis en ligne le 08/12/2005

"Les Frères Taloche", honorés à Paris...


C’est dans notre beau Pays de Liège, à Verviers très exactement qu’est né en 1960, Bruno. Son frère Vincent naîtra quant à lui en 1969.
Le premier devint instituteur, le deuxième mécanicien auto. Le premier est l’aîné et le deuxième le cadet d’une famille de 4 enfants.
Mais dès les années 70, sous le pseudonyme de « Texas », Bruno s’engage dans une troupe de cirque amateur dans laquelle il est équilibriste, jongleur et…clown.
Au début des années 80, Bruno crée un personnage naïf qui ne comprend pas bien le monde dans lequel il vit. Le nom de ce personnage : « Taloche ». En 1985, Bruno crée son premier " One man show" et Vincent l’aide comme régisseur et s’occupe des éclairages.
Bruno gagnera le grand prix au "Festival du rire de Rochefort" l’année suivante avec sketch « Le supporter » Vincent, lui est toujours dans la coulisse (son et lumière). Pendant trois ans vont se succéder des galas, partout en Wallonie.
Vincent a suivi deux ans de cours au conservatoire de Verviers. Il veut aussi monter sur la scène et se lance dans l’animation pour enfant. Il fera aussi le clown. En avril 89, avec son ami Bruno Crutzen, Vincent lance le duo : «Crouton et Counuch». Ils parcourent concours et autres festivals jusqu’en 1991, lorsque Bruno Crutzen décide d’arrêter. Ce sera en octobre 1992 que les deux frères décideront de s’unir tout en décidant d’abandonner leurs métiers respectifs pour devenir les déjantés et désopilants « Frères Taloche » que l'on connait.
Depuis lors, les deux frères, auteurs de tous leurs sketches ont accompli un parcours hors du commun.

En effet, depuis 1992, ils n’ont pratiquement pas arrêté : des centaines de galas en Belgique, France, Allemagne, Suisse, au Québec, en Espagne, des dizaines d’émissions de télévision tant en Belgique, qu’en France, mais aussi en Suisse, puis ce sont les portes ouvertes sur les plus grandes scènes parisiennes (Comédie Caumartin, La Potinière).
Si nous avons la chance de pouvoir les suivre régulièrement sur notre chaîne publique dans « Signé Taloche » (enregistré régulièrement au Grand Théâtre de Verviers, ils sont pour le moment à l’affiche, jusqu’au 7 janvier, au «Théâtre des Variétés de Paris».
C’est dans ce théâtre que, mardi soir, « Le Prix Raymond Devos 2005 de la langue française » a été remis aux Frères Taloche.
Décernée par le ministère de la Culture français, cette distinction symbolique récompense les deux humoristes belges pour leur maniement de la langue française.
Le Prix Raymond Devos, attribué depuis 2003, distingue annuellement un auteur, un poète, un écrivain ou un chansonnier qui contribue au progrès et au rayonnement de la langue française. Les lauréats des années précédentes étaient le parolier et dialoguiste Jean-Loup Dabadie (2004) et le comédien et chansonnier algérien Mohamed Fellag (2003). Pour les deux frères, il s'agit assurément d'une fameuse reconnaissance d'un talent dont opn peut être fier, ici dans notre Pays de Liège, dont ils sont les dignes représentants.
Bravo les «Taloche », continuez, longtemps encore à nous faire rire, c’est le meilleur des antidépresseurs.





G. Lecocq