• Visiteur(s) en ligne : 4
  • |
  • Visiteurs total : 3522555

En Ville

Mis en ligne le 18/04/2019

Aussi échevine des Cultes, Christine Defraigne réagit et prend des mesures suite à l'incendie de Notre-Dame de Paris.


La première échevine Christine Defraigne a tenu, par communiqué, réagir suite à l'incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris et en tant qu'échevine des Finances, du Budget, des Cultes mais aussi de l'Urbanisme et du Patrimoine, de la Politique immobilière, de l'Egalité Femmes-Hommes et du Bien-être animal et expliquer les mesures pragmatiques et concrètes qu'elle souhaite prendre (hic et nunc) pour que ce genre de catastrophe ne puisse se produire à Liège

Christine Defraigne écrit notamment :

"La tragédie de la cathédrale Notre-Dame de Paris du lundi 15 avril nous a tous bouleversés. Jamais la notion de Patrimoine mondial de l’Humanité n’a pris tout son sens. Il ne s’agit ni de briques ni de charpente mais de l’héritage de toute l’Humanité qui transcende les réflexions philosophiques et religieuses."

"L’actualité de Notre-Dame de Paris rappelle que pareille catastrophe peut se produire partout dans le monde (exemple de l’incendie du 2 septembre 2018 survenu au palais de Saint-Christophe hébergeant le musée national du Brésil à Rio de Janeiro provoqué par le dysfonctionnement de la climatisation dans l’auditorium), chez nous aussi, à Liège."

"A son échelle, Liège a vécu un drame similaire que beaucoup ont oublié : l’incendie de l’église Saint-Servais du 21 août 1981 (mobilier, vitraux, toitures ont brûlé ce qui n’est pas le cas à Paris)." (Photo du Musée de la Vie Wallonne ci-contre)

En ce qui concerne la cathédrale Saint Paul

A ce sujet, Christine Defraigne précise: "La Cathédrale Saint-Paul, qui n’est pas sous la « juridiction » de la Ville, mais de la Province, fait l’objet d’un vaste chantier de restauration (toiture, charpentes, façades). Le Diocèse, la fabrique d’église, les pompiers seront dès lors particulièrement attentifs. "
"Ce n’est ni « Objectif Lune » ni « Objectif 2020 » (Directoire diocésain pour la gestion du temporel des cultes) mais « Objectif hic et nunc ». C’est pourquoi, en charge du Patrimoine et des Cultes, voici des mesures concrètes
;

- 1/ la première consiste à réunir dans les prochains jours, pour l’Evêché, Monsieur Eric de Beukelaer, Vicaire épiscopal en charge des affaires juridiques et temporelles dont les Fabriques d’église, et les responsables de la sécurité afin d’établir une stratégie de vérification des installations, d’entreprendre une inspection de l’état des 57 églises, de déterminer un plan sécurité patrimoine réunissant toutes les mesures sécuritaires utiles.

- 2/ la deuxième consiste à mener une réflexion sur la sécurisation au moment des restaurations et des travaux. Il faudra redoubler de vigilance, être attentif aux les procédures à lancer. Une visite préalable des pompiers sur l’état des installations (électricité, gaz, eau) doit se systématiser. Il faudra prévoir la présence de détecteurs incendies efficaces et en nombre suffisant, un stockage sécurité des liquides et gaz inflammables, la responsabilité de l’ensemble des travaux, la règlementation de l’intervention des différents corps de métier…

- 3/ la troisième consiste à vérifier que chaque fabrique d’église est en ordre d’assurances.

Et de terminer : "Pour la préservation et l’héritage de notre Patrimoine, je travaille en bonne intelligence avec les différences instances, la Région wallonne, l’AWaP, l’Institut royal du Patrimoine artistique (établissement scientifique fédéral belge qui étudie, sauvegarde, valorise le patrimoine artistique belge), l’Evêché, l’organisme officiel que sont les Fabriques d’église (surnommées le « service public décentralisé » par Raphaël Collinet, Vicaire épiscopal pour les affaires canoniques)."





Ga.L