• Visiteur(s) en ligne : 8
  • |
  • Visiteurs total : 3138155

Evenements

Mis en ligne le 02/12/2005

"Le Village de Noël" est ouvert depuis ce vendredi midi


Comme chaque année, les clés du « Village de Noël » ont été remises au « Mayeur » Jean-Denys Boussard, ce vendredi 2 décembre vers midi par Willy Demeyer, bourgmestre de Liège et l’échevine du développement économique, Maggy Yerna, à la Violette.
Après le traditionnel verre de l'amitié a eu lieu le départ en fanfare pour l’ouverture des chalets.
Quant à l'ouverture "protocolaire" avec discours etc, etc.. et re-verres de l'amitié, elle aura lieu le samedi 3, à 12 h sur le podium en face de la "Mairie du Village".
Mais le mercredi 30 novembre, ils étaient tous là à midi (la première photo) : mayeur, conseillers, champêtre, cantonnier, curé, écrivain public, échevine, officiels, etc.… dans le superbe chalet suisse (un vrai de vrai construit en trois jours, la deuxième photo ci-dessous) pour présenter la 19ème édition du « Village de Noël » fer de lance de « Liège Cité de Noël » que nous vous présentions dans notre édition du 17 novembre.
Comme a tenu à rappeler l’échevine du Développement Maggy Yerna, si aujourd’hui la Ville fédère l’ensemble des activités de « Liège Cité de Noël », tout le mérite en revient sûrement aux ASBL Enjeu (Pierre Luthers) et Tournevent (Jean-Marc Ernequin) qui, il y a 19 ans ont eu cette idée géniale d’ouvrir, place du Marché, le 1er « Marché de Noël de Liège qui est devenu maintenant un véritable village.
Comme le dira Pierre Luthers en précisant que leur énergie provenait du plaisir qu’ils éprouvaient à organiser le village : « Liège accueille par sa taille, sa durée et son esprit le plus important marché de Belgique. Il draine bon an mal an un million de visiteurs, néerlandais, allemands - comme sur la Batte - mais aussi des Français, Anglais, des Espagnols. Fidèle à la tradition germanique, il recrée la magie colorée, fumante et odorante des fêtes de fin d'année. Mais son caractère latin y a ajouté des ingrédients qui ont pour noms: convivialité, ambiance festive durant toute la journée et toute sa durée… »

Le « Village de Noël », c’est cette année, quelques 180 chalets répartis sur la place du Marché, sur l’espace Tivoli, sur la dalle Saint-Lambert et le long des vitrines des « Galerie Saint-Lambert ». Comme nous l’avons constaté, cette année, la disposition des chalets a été revue et l’on devrait y circuler plus facilement.
Parmi les intervenants à cette présentation, le mayeur incontournable du « Village de Noël », Jean-Denys Boussard cette année qualifia le Village et ses habitants : « Nous sommes comme des santons, mais en plus gros et en plus joyeux… » L’ambiance était donnée. Par ailleurs, Paul-Henri Thomsin, li « scrieu public » sera, comme l’an dernier, présent sur le « Village » pour permettre et gratuitement à tout qui le souhaite, de rédiger en wallon, toutes sortes de choses que l’on veut souhaiter à pareille époque…

Les nouveautés : Le et La Gruyère, la grande roue, le plus long boudin du monde, etc…

En tout bien tout honneur, cette année sera le « Village » du gruyère (le fromage) puisque « Gruyère » (la ville médiévale) et « La Gruyères » (la région suisse bien connue) en seront les invités d’honneur. C’est d’ailleurs à cette occasion que la presse avait été invitée dans ce magnifique chalet pour y déguster une succulente fondue qui mérite vraiment le détour.
Pour rappel, la ville de Gruyères située dans la région de Gruyère (Suisse francophone) a donné son nom au célèbre fromage qu’il ne faut pas confrondre avec l’emmenthal.

En effet, le gruyère (pâte dure) est tout d’abord un fromage A.O.C. (Appellation d’origine contrôlée) et ne possède pas de trous, contrairement à celui qui provient d’Emmenthal (autre région de Suisse). Sa fabrication remonte au XIIème siècle, dans les fromageries alpines de Rougemont. Son arôme caractéristique – goût du terroir – est étroitement lié à ses origines, au terroir bien délimité où il est élaboré ainsi qu’à la méthode artisanale et traditionnelle de sa fabrication. Son goût peut varier d’une région à l’autre et devient plus marqué en vieillissant.
Comme l’expliquait Claude Levray, responsable du «village de Gruyère dans le Village de Noël», composé de 5 chalets dédiés à cette région des Préalpes de l’ouest de la Suisse) : « Le gruyère fait vivre 4500 personnes» et comme d’autres misent sur les 3 A, nous, nous misions tout sur les 3 T. comme : terroir, tradition et tourisme. D’ailleurs, nous recevons à peu près le même nombre de visiteurs que chez vous, mais chez nous, c’est sur une année qu’on compte environ 1 millions de visiteurs, tandis que vous, c’est en un mois… »
Le plus long boudin blanc du monde
Un boudin blanc typiquement liégeois, à la marjolaine de Vottem et d’une longueur de 700 mètres, tel sera le défi que l’on pourra vivre sur le « Village de Noël cette année.
Ce défi qui sera aussi réalisé pour venir en aide à l’ASBL « Mistral » de Grâce-Hollogne a été imaginé par les artisans charcutiers regroupés au sein de l’ASBL « L’Etal d’Or ».

Comme l’explique Benoît Simonis (sur la photo avec à ses côté Claude Levray), l’un des charcutiers d’Etal d’Or et qui est installé à Bressoux : « Nous réaliseront ce boudin sur place dans un four spécial construit pour l’occasion. Nous utiliserons une tonne de viande de porc hachée de qualité « Ardennes ». Tout sera fait sur place, depuis l’adjonction des ingrédients dont la « marjolaine de Vottem » qui garanti le goût typique du vrai boudin liégeois, nous le bourrons dans les boyaux de porc, nous le cuirons dans notre chaudière spéciale et puis nous l’enroulerons pour former une sorte de sapin de Noël qui aura environ 6 mètres de haut… »
L’opération devrait débuter le samedi 10 décembre vers 20h et se terminer le dimanche 11 vers midi. C’est à ce moment que le boudin blanc (s’il est réussi, mais nous n’en doutons pas, comme celui que nous avons goûté mercredi) au goût inimitable sera mis en vente au mètre.

C’est ainsi que pour un mètre de ce boudin il vous en coûtera 5 euros (ce qui n’est pas cher payé pour un boudin de qualité) au profit de l’ASBL « Mistral » qui s’occupe de l’insertion d’adultes autistes dans la société. L’opération sera menée par des membres du service club « La Table ronde de Liège 63 ». Enfin, sachez que l’Etal d’Or, n’en est pas à son premier recors, en effet, en 1983, lors des fêtes de la viande au Centre de formation professionnel de Château Massart, ils avaient réalisé un boudin de 385 mètres et un autre de 500 mètres avait été cuit lors de fêtes au Marché Couvert de Droixhe en 1989.
Cette année, un huissier sera chargé de vérifier l’exploit afin qu’il figure dans le « Livre Guinness des Records ».
Mais record ou non, il faudra que le record de personnes soit atteint aussi le 11 décembre dès midi sur la place du Marché, parce qu’un « Noël liégeois sans boudin…. »

Grande roue, archéoforum

Parmi les autres nouveautés de cette année, nous devons signaler la présence d’une « grande roue de 30 mètres de haut et provenant de Huy. Celle-ci, nous n’en doutons pas contribuera, dans la soirée à illuminer encore davantage le site du « Village de Noël ».

Par ailleurs, grands et petit qui y prendront place, pourront jouir d’une vue unique sur le village, comme cela ne fut jamais le cas.
Signalons que cette année (et c’est aussi une première), l’Archéoforum de Liège sera aussi de la partie, puisque, sur la dalle de la place Saint-Lambert et plus exactement le chalet n° 45, accueillera les visiteurs, chaque jour pour des visites guidées à 13h30, 14 h 30, 15h30 et 16 h 30.
Les petits ne seront pas oubliés puisqu’il pourront, du 26 au 29 décembre, assister au festival « Noël au pays des marionnettes » qui se déroulera à l’ancienne église Saint-André, place du Marché du 26 au 29 décembre, chaque jour à 14h, 15h30 et 17 h.
Enfin terminons par le retour à Liège (mais Esplanade Saint-Léonard) des « Baladins du Miroir » qui, pour fêter leur 25 ème anniversaire, présenteront leur nouveau spectacle « 1914 le Grand Cabaret » ainsi que le « Théâtre Pebroc de Caen » qui s’y produira le 20 novembre avec « L’Echelle planétaire ». Nous vous donnerons plus de détail sur ces spectacles de Théâtre, dans notre rubrique « Théâtre ».

En pratique :

- Comme chaque année, les clés du « Village de Noël » seront remises au « Mayeur » Jean-Denys Boussard, ce vendredi 2 décembre à 12 h par Willy Demeyer, bourgmestre de Liège et l’échevine du développement économique « Maggy Yerna », à la Violette, à 12 h. Après le verre de l’amitié aura lieu, le départ en fanfare vers 12 h 30, pour l’ouverture des chalets.
- Quant à l’inauguration du Village de Noël, elle aura lieu sur place le samedi 3 décembre à 12 h.
- « Le Village de Noël » sera ouvert tous les jours, du 2 au 30 décembre. Accessible en semaine de 11 à 19 h (22h30 pour les produits de bouche) et de 10 h à 20 h, les week-end (0h30 pour les produits de bouche.

Par ailleurs, comme nous ne pouvions pas tout vous présenter ici, nous vous conseillons d’aller sur le site www.villagedenoel.beou vous saurez tout sur toutes les animations qui auront lieu tout au long de ce mois riche en découvertes, qu’elles soient d’ordre artisanales ou simplement gastronomiques.
Noël à Liège, kène afère valet… !!!








Gaston Lecocq