• Visiteur(s) en ligne : 3
  • |
  • Visiteurs total : 3404696

Il y a déja

Mis en ligne le 08/12/2018

LES "TERRITOIRES DE LA MÉMOIRE" ONT 25 ANS


Ce 10 décembre, les Territoires de la Mémoire fêtent leurs 25 ans. En effet, en 1993, à l’occasion de la journée internationale des droits humains et à l’initiative du Centre d’Action Laïque de la Province de Liège, des citoyens et d’anciens prisonniers politiques des camps de concentration nazis posent les premières pierres du centre d’éducation à la Résistance et à la Tolérance, devenu depuis centre d’éducation à la Résistance et à la Citoyenneté.

Il y a juste 60 ans...

En 1958 j'ai compris ce que les mots racisme, xénophobie, antisémitisme voulaient dire. Aujourd'hui on peut aussi y ajouter bien d'autres participant de la même idéologie à savoir le nazisme et le fascisme et toutes autres mouvements liberticides

En 1958 j'avais à peine 12 ans lorsque j'ai assisté, (en octobre ou novembre) sous une tente installée place Saint Lambert, à la projection du documentaire réalisé (en 1956) par Alain Resnais "Nuit et Brouillard" "Nacht und Nebel". Ce film sobre, explicite et glaçant, réalisé à la demande du Comité d'histoire de la Seconde Guerre Mondiale et montrant, lors de leurs libération le quotidien des camps de concentration et d’extermination nazis, m'a tout fait comprendre.
Le commentaire de Jean Cayrol interprété par la voix off de Michel Bouquet (alors jeune comédien à la voix déjà extraordinaire) se terminait par un texte qu'on peut aujourd'hui qualifier de prémonitoire. A l'occasion du 25ème anniversaire des "Territoires de la Mémoire", je n'ai pu résister à vous le transmettre.Ce texte disait:
[ « Neuf millions de morts hantent ce paysage.
Qui de nous veille de cet étrange observatoire, pour nous avertir de la venue des nouveaux bourreaux ? Ont-ils vraiment un autre visage que le nôtre ? Quelque part parmi nous il reste des kapos chanceux, des chefs récupérés, des dénonciateurs inconnus…
Il y a tous ceux qui n’y croyaient pas, ou seulement de temps en temps.
Il y a nous qui regardons sincèrement ces ruines comme si le vieux monstre concentrationnaire était mort sous les décombres, qui feignons de reprendre espoir devant cette image qui s'éloigne, comme si on guérissait de la peste concentrationnaire, nous qui feignons de croire que tout cela est d’un seul temps et d’un seul pays, et qui ne pensons pas à regarder autour de nous, et qui n’entendons pas qu’on crie sans fin. »Un texte vraiment brûlanr d'actualité.


Il y a 25 ans

Après le tristement célèbre dimanche noir des élections législatives de 1991 marqué par une forte progression de l'extrême droite flamande, il est urgent, pour les futurs membres des Territoires de la Mémoire de réagir. 50 ans après la chute du nazisme, ils entendent le bruit des bottes…
Et malheureusement, un bruit de bottes encore bien plus prégnant aujourd'hui, en Europe, mais aussi chez nous. Il suffit pour cela de suivre notre actualité politique.

Plus de 800 000 personnes formées à la Citoyenneté

Depuis 25 ans, l’association défend les libertés fondamentales. Elle a pour mission d’outiller les jeunes et les moins jeunes et les encourager à construire une société démocratique et solidaire.
Depuis son inauguration, boulevard d’Avroy, les Territoires de la Mémoire sensibilisent près de 50 000 personnes chaque année grâce à son exposition permanente Plus jamais ça ! Parcours dans les camps nazis pour résister aujourd’hui, ses voyages pour la Mémoire, sa campagne Triangle Rouge pour résister, sa bibliothèque George Orwell, ses publications, son réseau Territoire de Mémoire et ses nombreuses activités.
Depuis sa première version inaugurée en décembre 1999, l’exposition "Plus jamais ça !" a vu passer plus de 200 000 personnes, principalement des jeunes venant des écoles de Wallonie et de Bruxelles.
Les "Territoires de la Mémoire" sont aujourd'hui installés dans les superbes installa tions de la "Cité miroir" place Xavier Neujean et Bd de la Sauvenière.

Du « devoir de Mémoire » au « travail de Mémoire »

Partant du constat que « raconter » ne suffisait pas, le « devoir de mémoire » s’est peu à peu transformé en « travail de mémoire », un travail basé sur l’éducation à la résistance et à la citoyenneté. Se souvenir du passé pour agir sur l’avenir. Donner des clés pour décoder des idées, des situations ou des événements liberticides, pour s’indigner et enfin résister. Cette dimension traverse toutes les activités des Territoires de la Mémoire.

L’association a aussi un rôle fédérateur dans le cadre d’opérations de résistance comme ce fût le cas récemment au moment de dénoncer le projet de visites domiciliaires. La campagne Triangle Rouge est le fer de lance en ce domaine. À l’origine, il était la marque des prisonniers politiques considérés comme des opposants au régime nazi. Aujourd’hui, il est porté par celles et ceux qui résistent aux idées qui menacent nos libertés fondamentales. Merci Paul Brusson.

Au programme

À l’occasion de cet anniversaire, le week-end des 8 et 9 décembre et le lundi 10 décembre seront journées portes-ouvertes.
Les visiteurs pourront plonger au cœur d’un parcours conté par le comédien Jean-Claude Piérot. Ils pourront découvrir gratuitement les expositions Plus jamais ça !, Human Rights de Pierre Devreux et une rétrospective sur l’histoire de l’association dans la Bibliothèque George Orwell.
Le lundi 10 décembre, à 18h, Les Territoires de la Mémoire convient les visiteurs à un moment solennel suivi de la représentation de la pièce de théâtre De l’ombre à la lumière par la compagnie du Bout de nez, lauréat du prix Passeurs de Mémoire du Parlement de Wallonie.
Visitez aussi l'exposition "World Press Photo"
Parallèlement à ce programme, l’exposition internationale du concours World Press Photo est présentée à La Cité Miroir jusqu’au 13 janvier 2019. Ce concours prestigieux de photojournalisme est une vraie fenêtre sur le monde contemporain et toutes ses réalités. Impressionnantes, interpellantes, les 160 photos présentées nous dévoilent un instantané du monde tel qu’il est aujourd’hui.

Toutes les informations sur le programme des 25 ans :
www.territoires-memoire.be

Gratuit (sauf l’exposition World Press Photo)
Informations et réservations : reservations@citemiroir.be – 04 230 70 50





Gaston LECOCQ