• Visiteur(s) en ligne : 7
  • |
  • Visiteurs total : 3382937

En Ville

Mis en ligne le 20/09/2018

Enfin le tram… à Liège. Il sera espagnol



L'Opérateur Wallon des Transport (OWT) qui remplace dorénavant la SRWT (Société Régionale Wallonne des Transports) et qui regroupe tous les TEC de Wallonie, a, ce mercredi 19 septembre 2018, désigné le partenaire privé chargé de la mise en service du tram à Liège. Il s'agit du consortium "Tram ardent". Il est composé de la société espagnol CAF,(spécialisée dans la construction de trains, trams, métro etc… et de la société Colas (basée à Crisnée) pour la pose des voies. Les travaux devraient commencer début 2019 et le tram mis en service (entre Sclessin et Bressoux) début 2022.

Retenez-bien cette date : 19 septembre 2018.

C'est le jour où, lors de son premier conseil d'administration, l'OWT qui remplace la SRWT et qui regroupe tous les TEC wallons a choisi le partenaire privé qui devra réaliser le tramway de Liège. Il s'agit, dans un premier temps, d' une ligne (± 12 km) entre Sclessin (Standard) et Coronmeuse avec un prolongement vers le dépôt de garage et maintenance de Bressoux-Droixhe.
Un tram espagnol sur des rails wallons

Après que toutes les démarches légales à tous les niveaux (même européens) aient été remplies, le partenariat public-privé pouvait être décidé. Deux consortiums restaient en lice. D'une part "Mobiliège" composé du français Alsthom et du liégeois Bam-Galère et de l'autre "Tram ardent" composé du constructeur espagnol "Construcciones y Auxiliar de Ferrocarriles" et de la société wallonne Colas.
La décision aurait dû tomber en juillet, mais la politique dans tout ça…Enfin on y est.

Selon le ministre wallon des transports et de la mobilité, tous les signaux sont au vert et les travaux devraient débuter d'ici début 2019 et le tram circuler début 2022.

Dans son communiqué l'OWT explique aussi:
"Tram Ardent" aura pour missions la construction du réseau électrifié entre Sclessin et Coronmeuse (en ce compris les systèmes complémentaires comme les carrefours), la fourniture du matériel roulant, la création et la gestion du centre de maintenance et de remisage à Bressoux, l’intégration de la billetterie du TEC, l’aménagement des espaces urbains connexes à la ligne (représentant 240.000 m² sur l’ensemble du tracé et favorisant la mobilité douce) ainsi que la maintenance pendant toute la durée du contrat tandis que l’OTW prendra en charge l’exploitation de la ligne.
Cette ligne de tram reliera Sclessin à Coronmeuse (11,7 km) et desservira 21 stations, dont 90 % seront en site propre. La ligne sera connectée à un parking-relais de plus de 900 places."


Vous pouvez découvrir tous les détails techniques du futur tramway de Liège qui sera de type "Urbos" sur le site Internet de la société espagnole à l'adresse www.caf.net/fr

Et pour découvrir la société Colas, filiale du groupe Bouygues : www.colas.be

Réaction de Willy Demeyer

Dans un communiqué en fin de journée : Le Bourgmestre de Liège Willy DEMEYER prend acte de la décision de l’Office wallon des transports relative au tram de Liège et se réjouit de la progression du dossier.
A cet égard, le bourgmestre souhaite rencontrer au plus vite la Région wallonne afin de s’assurer de la qualité des services qui seront offerts à la population liégeoise et aux nombreux visiteurs de la Ville. De même, il souhaite obtenir une planification précise des travaux afin de réduire les impacts de cet important chantier sur la vie liégeoise.

Enfin, Willy DEMEYER tient à rappeler le caractère vital de ce projet pour Liège, ses habitants et son agglomération de plus de 600.000 personnes et ce, pour quatre raisons majeures :

• le tram va accroître considérablement la rapidité, la capacité et le confort du transport des voyageurs (plus de 300 personnes toutes les 4 min 30 dans chaque sens de circulation) et ainsi mettre fin aux conditions actuelles de transport dans des bus bondés qui ne sont pas dignes d’une ville moderne;
• le tram va réduire de manière certaine les émissions polluantes liées à la présence de voitures et de nombreux bus, trop anciens, dans le centre-ville;
•le tram va permettre de réaliser une rénovation urbaine de 50 ha d’espaces pu blics destinés à apaiser la Ville;
• le tram permettra également de relier de nombreux pôles de développement liégeois de Sclessin à Coronmeuse et Bressoux Droixhe, en passant par le Val Benoît, Fragnée, les Guillemins, les boulevards, le Pont d’Avroy, Opéra, St Lambert, Féronstrée, les quais de la Meuse et Saint Léonard.
"

C'est ce que tout le monde attend

C'est ce que nous attendons depuis 2009, (voir article publié sur "Proxi-Liège", le 15 février 2009

Il aura (si tout vas bien) fallu 13 ans entre le moment où la décision de doter Liège d'un tramway a été prise et le moment où il transportera Liégeoises en Liégeois.
Qu'on se rassure, si l'on sait qu'à Liège rien n'est simple, il faut savoir qu'il aura fallu une quinzaine d'années pour résoudre le même problème à Edimbourg. Croisons les doigts deux fois

Les photos montrant des modèles de tram "Urbos" de CAF sont de © constructiones auxiliar de ferocariles





Gaston LECOCQ