• Visiteur(s) en ligne : 1
  • |
  • Visiteurs total : 3309581

Société

Mis en ligne le 17/05/2018

CECI EST UNE FICTION : « DEUX TIREURS FOUS À LA JACK’ARTGALLERY »



«Par une après-midi ensoleillée de ce mois de mai, deux individus s’introduisent à la Jack’Art Gallery (Ougrée-Seraing)et tirent sur les passants. Trente et une victimes sont à déplorer… »

Si le scénario est effrayant, il ne s’agit là, heureusement, que d’une simulation grandeur nature qui a permis aux pompiers, aux services médicaux, aux policiers et aux agents de la protection civile, de s’entraîner ensemble à gérer une situation de crise.

En effet, depuis plusieurs années déjà, la réaction policière face à des «tireurs fous» est au centre des préoccupations et fait partie intégrante de la formation de tout policier belge. Dans ce cadre, l’Ecole de Police de la Province de Liège organise deux fois par an des exercices pratiques de mise en situation.

«Il nous semblait indispensable de rassembler nos équipes pour renforcer les synergies essentielles entre les services de sécurité et d’urgence. C’est fondamental pour garantir et améliorer la sécurité des citoyens », explique Muriel Brodure-Willain, députée provinciale responsable de l’Enseignement et de la Formation de la Province de Liège. Ainsi, l’Institut Provincial de Formation des Agents des Services de Sécurité et d’Urgence et ses écoles de police, du Feu et d’Aide Médicale urgente, se sont mobilisés pour que les diverses disciplines de l’urgence puissent y participer ; les services du Gouverneur Hervé Jamar assurant le rôle de l’autorité administrative.



Les objectifs de cet exercice étaient, dans le cadre de la formation initiale et continue des intervenants, de communiquer et d’agir efficacement. «La Province de Liège a pu intégrer les moyens particuliers de la Protection Civile, notamment grâce à l’apport de la Fondation « Vicky et Alexis » » ajoute la députée provinciale.

C’est donc à l’ancien hôpital d’Ougrée (site de « Trasenster » mis à disposition par la Ville de Seraing), que se sont affairés, deux heures durant, 45 aspirants inspecteurs et inspecteurs principaux, 15 policiers expérimentés (provenant notamment de la Zone de Police Seraing-Neupré), une quinzaine de pompiers spécialisés dans l’évacuation de victimes lors d’attentats (CET, pour Casualty Extraction Team), une vingtaine de secouristes ambulanciers, infirmiers et médecins, une douzaine de membres de la Protection civile et quelques 50 figurants !



Parmi les aspirants-policiers se trouvaient 10 élèves-policiers, et leurs professeurs du Collège d’Alma au Québec en stage dans notre Ecole de Police. De plus, six professionnels de la Sécurité Civile québécoise, particulièrement intéressés par la coordination multidisciplinaire de gestion de situation de crise en Belgique, étaient également présents en tant qu’observateurs.

Un bilan plus que positif pour chaque intervenant ! Les divers participants ont pu exprimer toute leur satisfaction, et leur souhait de voir se développer le partenariat multidisciplinaire dans les formations. Ce genre de collaboration est, sans conteste, de nature à renforcer les liens entre les services de sécurité et d’urgence. Ils permettent d’y intégrer les rôles, les besoins et les attentes des uns et des autres … dans le but commun de mieux gérer les situations de crise, au bénéfice de la sécurité des citoyens !

Les photos proviennent des services provinciaux





Ga.L.