• Visiteur(s) en ligne : 3
  • |
  • Visiteurs total : 3381829

Enseignement

Mis en ligne le 28/03/2018

TECHNOSPHÈRE

TECHNOSPHÈRE


La réalité virtuelle pour découvrir les métiers de demain ! Un outil de la Province de Liège pour les élèves du 3ème degré de l'enseignement secondaire.

Ce lundi 26 mars à l’Ecole Polytechnique de Seraing, la Province de Liège a inauguré la Technosphère. Ce projet, en partenariat avec le Fonds Social Européen, s’adresse aux élèves du 3e degré l’enseignement secondaire. Son objectif consiste à les sensibiliser aux études supérieures et plus particulièrement aux métiers scientifiques et technologiques. Comment ?
Les étudiants se retrouvent sous un dôme où au travers d’un jeu interactif et coopératif, ils vont être plongés dans la réalité virtuelle pour mieux connaître la réalité professionnelle. Cette structure, qui peut se déplacer dans écoles, s’appuie sur les outils que les jeunes utilisent au quotidien afin de les aider au niveau de leur future orientation.
Il est essentiel de faire prendre conscience aux élèves qu’ils peuvent devenir les acteurs clés de la société de demain dans des domaines en constante évolution.
Cet outil didactique mobile identifie et met en avant les domaines scientifiques et techniques, les métiers qui en découlent (métiers en pénurie, métiers critiques), et plus largement les projets professionnels vers lesquels peuvent se tourner les jeunes, filles comme garçons.
La Province de Liège a pu mener le projet Technosphère au travers d’un investissement de 900.000 €, financé pour moitié par le Fonds Social Européen.

Des défis à relever grâce à la réalité virtuelle et la réalité augmentée

Le scénario proposé est le suivant : « 2050. L’heure est grave à Technocity : la ville est menacée par une pénurie d’électricité. Il est donc urgent de construire un parc éolien afin d’alimenter la ville en énergie renouvelable. Une mission cruciale qui se déroule en trois phases : dénicher le site idéal pour implanter le parc, assembler les multiples pièces qui composent les éoliennes, puis connecter ces dernières au réseau électrique et les démarrer en déjouant les pannes ».

Une fois les portes du dôme franchies, les élèves sont transportés dans un mystérieux univers futuriste pour y accomplir cette mission d’envergure. Répartis en quatre équipes de trois, ils voyagent dans un jeu vidéo interactif et coopératif où ils accomplissent des épreuves variées : manipulations, réflexions et défis à relever grâce à la réalité virtuelle avec des casques et la réalité augmentée via des tablettes tactiles.
Chaque étape du jeu permet aux élèves d’être immergés dans différentes catégories de métiers : études géologiques, mesure du vent, génie électrique, fabrication des différents composants, assemblage, maintenance… Ils découvrent ainsi tout au long de leur parcours la chaîne des métiers liés à la construction d’un parc éolien.

Une animation qui se déplace dans les écoles

Cette activité ludo-éducative s’articule autour du développement durable (la première thématique abordée par la Technosphère) est proposée aux écoles secondaires sur le territoire de la province de Liège. Elle est mise à leur disposition gratuitement et déployée dans leurs propres locaux. L’activité, qui dure environ deux heures, est encadrée par deux animateurs qui veillent à la gestion du groupe et aident les équipes en leur donnant consignes et conseils adaptés.
Afin de donner pleinement son sens à l’activité multimédia, la Technosphère propose en outre aux enseignants un solide dossier pédagogique construit en lien avec les programmes d’enseignement. Elle met également à leur disposition une « boîte à métiers » élaborée avec le SIEP, qui offre une présentation synthétique des parcours de formation (organisés notamment au sein du Pôle académique Liège-Luxembourg) conduisant aux métiers scientifiques et technologiques relatifs à l’énergie éolienne.

Pour mener à bien cet ambitieux projet, l’équipe opérationnelle de la Technosphère (un physicien, une chimiste, un ingénieur industriel et un développeur multimédia) a pu compter sur le savoir-faire technique du groupe NRB et de Dogstudio, une agence numérique namuroise. Elle a également pu s’appuyer sur l’expertise des chercheurs du Liège Game Lab de l’Université de Liège.
L’inauguration de Technosphère (photos de la Province de Liège) s’est déroulée en la présence de Mme Muriel Brodurewillain, députée provinciale en charge de l'Enseignement et de la Formation.

- Pour plus d’informations sur la Technosphère et/ou connaître les modalités d’inscription pour les écoles : Tél : 04/279 76 76
technosphere@provincedeliege.be ou site Internet : www.technosphere.be





Ga.L.