• Visiteur(s) en ligne : 6
  • |
  • Visiteurs total : 3201017

Evenements

Mis en ligne le 12/11/2017

Journée du poirier (Saint-Remy): 20 ans déjà



Ce SAMEDI 18 NOVEMBRE , la Confrérie des Peûres di Sint-R’Mèy ,fondée en 1986 , membre de l’Union du folklore gastronomique de la Province de Liège ,organisera sa "20ème JOURNEE DU POIRIER" .

En effet,chaque année depuis vingt ans ,le troisième samedi de novembre ,la Confrérie met sur pied une action symbolique visant à sensibiliser ,dans le paysage rural de l’avant-plateau de Herve , à la sauvegarde des poiriers,et singulièrement du poirier de Saint-Remy ,père de nos célèbres « cûtès peûres ».

Les arbres hautes tiges - et notamment les poiriers – ont fortement régréssé depuis les années 70 ; malgré le développement remarquable de la fruiticulture en basses tiges ,leur image traditionnelle a disparu de nos prés et vergers.

Dans ses statuts , la Confrérie des Peûres di Sint-R’Mèy a notamment pour objet « la mise sur pied de toute activité scientifique ,touristique ,culturelle ou sociale visant à la promotion des productions fruitières régionales en général, de la poire de Saint-Remy en particulier ».

Pour souligner son 20 ème anniversaire , la Journée du Poirier 2017 a programmé, en plus de diverses plantations dans des propriétés privées à Richelle,Saint-Remy et Saive , une visite au Domaine de Cortils à Mortier où les Compagnons de la Terre ,avec leur partenaire Autre-Terre ,ont entamé dans leur grand verger la replantation d’arbres fruitiers ,action qui s’inscrit tout à fait dans un des objectifs majeurs de la Confrérie.

La Confrérie arrivera à Cortils sur le coup de 10 heures à bord d’un tortillard mis à disposition par Blegny-Mine, partenaire de cette opération. Accompagnée de l’harmonie du Progrès de Wandre ,la Confrérie y plantera trois Poiriers de Saint-Remy hautes tiges , selon un rituel empreint de bonne humeur et de saveur folklorique.

Et comme le crie les membres de cette confrérie bien sympathique : "PEURE ASTEURE, PEURE TODI" ou en français pour ceux qui ne connaissent pas la langue de Tchantchès : ¨Poire maintenant, poire toujours"!





Gaston LECOCQ