• Visiteur(s) en ligne : 6
  • |
  • Visiteurs total : 3126299

Société

Mis en ligne le 17/10/2012

Ce 18 octobre, journée anti-trafic et traite des êtres humains en ville…

A l’occasion de la journée européenne de la lutte contre la traite et le trafic des êtres humains, la Province de Liège, au sein de son "groupe de travail Traite et Trafic", organise, ce jeudi 18 octobre, une sensibilisation grand public au cœur de la ville de Liège.
Cet évènement permettra d'interpeller les passants sur cette réalité qui se déroule près de chez nous. Une série de folders format A6 reprenant le slogan suivant : " La traite des êtres humains. Ne fermez pas les yeux." sera distribué.
Katty Firquet, Députée provinciale en charge des Affaires sociales, précise : « A ce jour, la Belgique possède une législation la plus respectueuse des victimes en Europe. Trois centres d’accueil spécialisés, PAG-ASA, PAYOKE et SURYA, ont été mis en place pour accueillir les personnes exploitées ici en Belgique. L'asbl Sürya couvre théoriquement le territoire Wallon. En 2011, rien que pour l’asbl Sürya, 56 personnes ont pu bénéficier d'un accompagnement dans le cadre d'une procédure administrative, sociale et judiciaire ».
Au sein du groupe de travail provincial, différentes actions ont été menées afin de sensibiliser un public professionnel de plus en plus important. Des actions ont lieu dans différents hôpitaux ainsi qu'auprès des travailleurs des CPAS.

Traite d'êtres humains : la lutte n'a pas encore été gagnée.

La traite d'êtres humains peut être qualifiée souvent comme une forme moderne d'esclavage. Les personnes peuvent être exploitées dans des secteurs différents. Il peut s’agir d’exploitation sexuelle (essentiellement dans le cadre de la prostitution) ou d’exploitation économique (par le travail et surtout lorsqu'il s'agit de personnes en situation précaire ou en situation illégale en matière d'immigration) et plus particulièrement lorsqu'une crise économique touche un pays. Avec le soutien "tacite" d'états sois-disant démocratiques, certains pays émergents n'hésitent pas à recourir à ce tels trafics. Quand il faut faire du fric et à tout prix, la personne humaine n'a aucun prix. Il faut savoir...





Ga.L.