• Visiteur(s) en ligne : 4
  • |
  • Visiteurs total : 3200772

Economie

Mis en ligne le 24/06/2012

Le Port autonome de Liège fête ses 75 ans



1er port fluvial belge et 3ème au niveau européen, le PAL a non seulement encore de beaux jours devant lui mais est aussi un des moteurs du redéploiement économique du Pays de Liège et de Wallonie…

C’est ce mercredi 20 juin, au Palais des Congrès de Liège qu’ont été lancées les festivités marquant le 75ème anniversaire du Port autonome de Liège (PAL). Au programme de cette journée : une séance académique et une table ronde à laquelle ont assisté plusieurs centaines de personnes représentant le monde politique, mais également économique, des investisseurs des clients ainsi que des membres du personnel du PAL.

Cette séance académique a été ouverte par le président du PAL, Willy Demeyer, bourgmestre de Liège. Devaient en principe se succéder devant l’auditoire, le ministre Président de la Wallonie et de la Fédération Wallonie-Bruxelles Rudy Demotte ; le ministre des Travaux publics Carlo Di Antonio et le ministre de la Mobilité et de l’Aménagement du Territoire Philippe Henry, mais tous trois, retenus à Namur pour finaliser le décret «armes», ont été remplacés par leurs représentants respectifs. La première partie de la séance se termina par l’allocution très détaillées du directeur général du PAL, Emile Louis-Bertrand.
Ensuite s’est tenue la «table ronde» ayant pour thème : «Le Port autonome de Liège : un port citoyen tourné vers l’avenir » à laquelle ont participé des personnalités ayant toutes, dans leurs attribution, soit des responsabilités en matière de transport fluvial ou de gestion portuaire ; en matière de logistique ou encore en matière d’investissements.

Il s’agissait notamment : de M. Alphi Cartuyvels (Directeur zone Europe – Branche investissement étrangers – Agence wallonne à l’exportation) ; Mme Françoise Lejeune (Directrice générale de la SPI) ; M. Luc Partoune (directeur général de Liège-Airport) ; M. Jean-Marie Becker (administrateur délégué de Logistics in Wallonia) ; M. Danny Beckers (Senior advisor du Port d’Anvers) ; M. Jaap Jelle Feenstra (Hoofd Publics Affairs, Port de Rotterdam) ; Mme Isabelle Ryckbost (Directrice de la Fédération européenne des ports intérieur) et M. Yvon Loyaerts (directeur général au service Mobilité et Voies hydrauliques du Service public de Wallonie).

La séance académique se termina par une allocution de circonstance de Jean-Claude Marcourt, vice-président du Gouvernement wallon et ministre de l’Economie, des PME, du Commerce extérieur et des Technologies nouvelles.

Après la séance, les invités ont été convié à bord d’un bateau de croisière fluviale hollandais qui, durant trois heures, (pendant un excellent cocktail dinatoire) a permis à chacun, en «live» de se rendre compte de l’importance du Port autonome de Liège, entre Angleur et Visé et de découvrir le site du futur Trilogiport dont les travaux devraient commencer dès août ou septembre de cette année.

De 1937 à nos jours

C’est le 21 juin 1937 qu’a été officiellement créé, sous le nom de Port autonome de Liège (PAL), l’établissement public de l’Etat, chargé de gérer les diverses installations portuaires publiques de la région liégeoise utilisées par la navigation commerciale.

Une fameuse aventure puisque, trois-quarts de siècle plus tard, le Port autonome de Liège est le premier port fluvial belge et le troisième port fluvial européen. Il gère 32 zones portuaires le long de la Meuse et du canal Albert (370 hectares mis à la disposition des utilisateurs de la voie d’eau).
Le PAL représente à l’heure actuelle un trafic annuel de marchandises de 21 millions de tonnes. Au niveau régional il est devenu au fil des années un acteur économique de poids pour notre économie. Le complexe portuaire liégeois emploie de 26.000 personnes. Il est aussi incontestablement devenu un port fluvial de premier plan pour le trafic fluvial européen et une plaque tournante incontournable de la logistique européenne.
Aujourd’hui, le PAL est appelé à relever divers défis et à jouer un rôle encore plus important dans la chaîne logistique nationale comme internationale. Les accords signés au cours des derniers mois entre les autorités portuaires liégeoises et ses homologues anversois et rotterdamois confirment l’intérêt de ces ports maritimes pour Liège.

2012 : un tournant important

Comme le signale Emile-Louis Bertrand, son directeur général : « 2012 constitue un tournant « le Port autonome de Liège se trouve à présent au cœur de projets et opportunités de grande envergure : les travaux de la plate-forme multimodale Liège Trilogiport, la réalisation du canal Seine-Nord Europe, la croissance significative du trafic mondial de conteneurs, le développement coordonné des trafics du canal Albert avec le Scheepvaart et le Port d’Anvers, le redéploiement économique de la région liégeoise, le réseau européen des RTE-T...Les projets sont nombreux…et ambitieux!»
La mise en place d’un véritable réseau avec d’autres ports fait également partie intégrante de ces projets.

Ainsi, le Port autonome de Liège œuvre quotidiennement pour développer une stratégie de réseaux afin d’attirer de nouveaux trafics à Liège et de positionner davantage la région liégeoise dans l'hinterland des ports maritimes de la Mer du Nord (Anvers, Rotterdam, Zeebrugge, Dunkerque…). Dans ce cadre, le Port autonome de Liège entend collaborer étroitement avec l’ensemble de ces divers ports maritimes mais également ports intérieurs par le biais d’accords de collaboration. Citons, par exemple, le Groupement d’Intérêt économique Liège Trilogiport et le Memorandum of Understanding avec le Port d’Anvers, la lettre d’intention avec le Port de Rotterdam, Connecting Citizen Ports 21, plate-forme des ports wallons…).
Il précise : « Nous devons, dans ce contexte, nous préparer à relever deux défis: celui de développer de nouvelles zones portuaires et d’attirer ainsi de nouveaux trafics voie d’eau.»
Ceci trace donc les contours des différents défis à relever au cours des prochaines années et décennies.

Le Port autonome de Liège, un outil économique incontournable pour la région liégeoise

Pour Willy Demeyer : «L'histoire du Port autonome de Liège nous révèle qu'il a été depuis sa création un instrument de développement régional et un outil dont ont pu se saisir, ultérieurement, les autorités pour assurer un rayonnement national et international à notre région. C'est donc le succès de toute une région logistique unique au niveau européen que le 75ème anniversaire du Port autonome de Liège nous donne l'occasion de célébrer.»
Le complexe portuaire liégeois génère à l’heure actuelle plus de 26 000 emplois directs et indirects. Le Port autonome de Liège est également créateur de valeur ajoutée. Elle est estimée à 2.694 millions d’euros par an (source : Banque nationale de Belgique).

Signalons que le « Port des Yachts de Liège, propriété et géré par le Port autonome de Liège est également un outil majeur au niveau du tourisme fluvial liégeois qui ne demande qu’à se développer. Le Port des Yachts qui accueille chaque année plus de 1500 bateaux (1600 en 2011) de toutes tailles pour un tirant d’eau maximum de 2,50 mètres propose des postes d’amarrage ultramoderne que l’on peut louer à l’année au mois voire à la journée. Par ailleurs, sa «Capitainerie» réjouira les palais les plus difficiles.

Une référence bibliographique

Si vous souhaitez en savoir davantage sur l’histoire du PAL, Robert-Armand Planchard, directeur général honoraire du Port autonome de Liège, a publié l’an dernier, aux éditions du Céfal le livre : «75ème anniversaire du Port autonome de Liège. Un canal et trois hommes (1936 – 2011)».
Tout en retraçant l’Histoire du Port autonome de Liège, cet ouvrage rend hommage à trois hommes : Alexandre Delmer, Georges Truffaut et François Driesen : 3 personnalités ayant façonné le paysage portuaire liégeois et ayant surtout rendu possible le grand succès du port liégeois.

Cet ouvrage décrit précisément les diverses démarches politiques et socio-économiques de la construction du canal Albert, élément essentiel et incontournable pour toute l’économie fluviale liégeoise. Cet ouvrage démontre ultérieurement toute l’importance économique du Port autonome de Liège pour la région liégeoise.




Les festivités du 75ème anniversaire du Port autonome de Liège : retenez la date du 20 septembre !

Outre la séance académique qui a eu lieu ce mercredi 20 juin, le Port Autonome de Liège organisera à l’attention du grand public (ce sera gratuit), le jeudi 20 septembre prochain, à l’esplanade Albert 1er (port de Monsin) (jonction entre Meuse et Canal Albert) un spectacle «son, lumière et pyrotechnie ».
Quels que soient les goûts de chacun, entre amis ou en famille, il y aura de multiples occasions de se retrouver sur les bords du canal Albert le 20 septembre. Le rendez-vous est pris !

Vous trouverez encore d’autres éléments intéressant sur le PAL en consultant son site Internet : www.portdeliege.be

Les photos de haut en bas :
- Vue aérienne du port à Monsin et entrée du Canal Albert (© Aerialmedia)
- De gauche à droite : le directeur général du PAL Emile-Louis Bertrand et le président du PAL Willy Demeyer pendant la conférence de presse.
- Willy Demeyer pendant son allocution lors de la séance académique.
- Les invités au Palais des Congrès
- L’entrée emblématique du Canal et du PAL à Monsin vue durant la visite fluviale.
- La darse couverte de la SOMEF dans le port.
- Un son et lumière original accueillait les visiteurs de la darse couverte.
- Le PAL, ce sont aussi (entre autres) des installations de cales sèches spécialisées pour les péniches.

Mais aussi ci-dessous:



- Des cracheurs de feu ont salué les visiteurs lors de la sortie du Canal Albert.


















- Le Port des Yachts de Liège.

















- Aspect virtuel de ce que sera bientôt le Trilogiport, le futur nouveau fleuron du PAL. (© PAL-Expérience Image).





GASTON LECOCQ