• Visiteur(s) en ligne : 5
  • |
  • Visiteurs total : 3213119

En Ville

Mis en ligne le 28/05/2012

KESKISTRAM ICI ?


Début de l'étude d'incidence) ce mardi 29 mai au Palais des Congrès (19h) ouverture de la Maison du Tram et lancement du site Internet «keskistram.be», sur l’installation de la première ligne de tram à Liège qui est enfin en vue…

Nous n’allons pas revenir sur toutes les démarches, réunions politiques et autres de toutes sortes qui, depuis 2007-2009 ont eu pour but de déterminer s’il y aurait bien un tram en région liégeoise. Dès 2009, on savait déjà que c’était oui et à l’époque, le ministre Antoine était venu en Cité ardente, annoncer que la Région wallonne, aujourd’hui La Wallonie, réservait un budget de 500 millions d’euros pour sa réalisation.
La ligne de tram prévue avait une longueur de quelques 17 km et reliait par la rive gauche, Jemeppe (Seraing) à Herstal. En 2012, crise aidant (si on peut dire) le budget était revu à la baisse pour passer à quelques 360 millions d’euro permettant, avec un mécanisme de partenariat public-privé (PPP) de réaliser une première phase. Cette première phase dont le travail sur le terrain devrait débuter en 2014 reliera la place Ferrer à Sclessin (peu avant le Standard) à l’esplanade de Coronmeuse avec une extension vers le futur dépôt de Bressoux (près de la gare actuelle). Il s'agit ici d'environ 11 km.Ouverture de la ligne : juin 2017.

Lancement de la procédure : réunion publique ce mardi 29 mai à 19h au Palais des Congrès dans le cadre de l'étude d'incidence

Comme le prévoit la loi en la matière, depuis une quinzaine de jours, des avis ont été installés entre Jemeppe et Herstal, (c'est-à-dire sur tout le tronçon de la ligne de tram prévue dès 2009) et annonçant le lancement de l’étude d’incidence (sur le tracé du tram) par un bureau d’étude indépendant (Pissart, Architecture et Environnement et Stratec).

Vendredi dernier, le ministre wallon de l’Aménagement du Territoire, de l’Environnement et de la Mobilité Philippe Henry, l’administrateur général de la SRWT (Société Régionale Wallonne des Transports), les bourgmestres de Liège et de Herstal, Willy Demeyer et Frédéric Daerden ont expliqué, devant la presse, l’ensemble des procédures qui débutent donc ce 29 mai. Ils ont ensuite participé à l’inauguration de la «Maison du Tram» installé au n° 65 du boulevard de la Sauvenière.
Mais pour le public, ce qui importe c’est que, ce sera ce mardi 29 mai, à partir de 19h, au Palais des Congrès qu’il pourra prendre connaissance de l’ensemble du tracé du futur tram liégeoise. En effet, même si les travaux prévus pour démarrer en 2014 ne concernent qu’un premier tronçon, l’Etude d’incidence cernera tout le site retenu entre Seraing et Herstal. Lors de cette réunion publique, les habitants concernés par ce gigantesque chantier (17 km) pourront se faire préciser des points de détail et pourront aussi et surtout émettre leurs avis, leurs craintes, leurs suggestions. En effet, le secrétariat de l’Etude d’incidence, confié à la Ville de Liège devra prendre note de tout ce qui se dira ce 29 mai et qui sera répercuté dans l’étude.
Par ailleurs, comme le prévoit la loi, pendant une durée de 15 jours (c'est-à-dire jusqu’au 13 juin inclus, les citoyens pourront faire part de leurs remarques, par écrit, en s’adressant (avec nom et adresse) au Collège communal de la Ville de Liège (Hôtel de Ville place du Marché, 2 à 4000 Liège). L’auteur d’observations ou de suggestion adresse également une copie de son courrier à la Société Régionale Wallonne du Transport (SRWT), avenue Gouverneur Bovesse, 96 à 5100 Jambes (Namur). Le tout avant le 13 juin.

L’Etude d’incidence, étape ultime avant la demande de permis unique, devra comporter au minium : une description du projet (site, conception, dimension) ; l’identification et l’évaluation des effets sur l’environnement ; une description des mesures envisagée pour réduite ou remédier aux effets négatifs ; un résumé non technique, documents de vulgarisation complet à l’usage du public.

Pour être encore mieux informés
Vous devez aussi savoir qu’entre le 30 mai et le 13 juin, les documents présentés lors de la réunion publique d’information seront accessibles à l’Hôtel de Ville de Liège (place du Marché) ainsi qu’à la Maison du Tram, boulevard de la Sauvenière, 65 à 4000 Liège (de 14 h à 19 h du lundi au vendredi) et de 9 h à 13 h les samedis 2 et 9 juin. Par la suite, la Maison du Tram sera accessible ponctuellement pour suivre l’évolution du dossier et des travaux. Par ailleurs, tous les documents seront accessibles sur le site Internet www.keskistram.be qui sera ouvert après la réunion publique d’information.
Et ensuite ?
A l’issue de l’étude d’incidence, l’avant-projet sera retravaillé en vue de déposer un projet qui fera l’objet d’une demande de permis unique. Cette procédure d’instruction de la demande de permis unique fera aussi l’objet d’une enquête publique qui se déroulera entre février et mars 2013. Quant à l’octroi du permis unique, il est prévu pour fin 2013.
En parallèle à ces démarches administratives légales, le cahier des charges destiné à conclure le partenariat public-privé sera progressivement monté et tiendra compte des adaptations qui seront portées au permis unique. L’attribution de ce marché PPP est prévue pour avril 2014 avec commande du matériel roulant et début des travaux en mai 2014.
Il faut aussi savoir que dès 2013, les travaux du tram seront précédés de travaux préparatoires comme entre autres l’adaptation de canalisation d’eau, de gaz, circuits de distribution d’électricité, téléphone etc…
La mise en service commercial de l’axe 1 du tram est prévue pour juin 2017. Il s’agit d’un budget de quelques 360 millions d’euros, on prévoit des rames de tram pouvant contenir quelques 200 personnes et une cadence d’une rame toutes les 5 minutes en moyenne les jours et heures de pointe.

Les rues concernées.



En ce qui concerne l’axe 1 du tram (la photo ci-dessus), celui-ci empruntera dans le sens Liège-Jemeppe :
Rue des Expositions, place Coronmeuse, quai de Coronmeuse, quai Saint-Léonard, place des déportés, Esplanade Saint-Léonard, En Féronstrée (transformée en piétonnier), place du Marché, rue de Bex, place Saint-Lambert, rue Joffre, place du Maréchal Foch, boulevard de la Sauvenière, boulevard d’Avroy, Avenue Blonden, rue Paradis, Esplanade des Guillemins, rue Varin, place du Général Leman, rue Ernest Solvay, place Ferrer.
Dans le sens Liège – Bressoux - Droixhe : rue Léopold, rue de la Cité, rue de la Goffe, quai de la Batte, quai de Maastricht, quai St Léonard, Quai de Coronmeuse, Pont Atlas, avenue de Lille, rue Armand Rassenfosse et rue Dieudonné Defrance. Signalons que les dimanches, en fonction de l’ouverture de la Batte, le tram fonctionnera seulement en alternance sur le tronçon place des déportés, Esplanade Saint-Léonard, En Féronstrée (transformée en piétonnier), place du Marché, rue de Bex. La Batte se limitant au pont Maghin, comme c’était d’ailleurs le cas auparavant.
Pour les autres phases :
- A Seraing (Jemeppe) sont concernés l’esplanade du pont de Seraing, le long du chemin de fer jusque la rue Montesquieu, la rue du Gosson, rue Sous les Vignes, le long du chemin de fer à partir de la rue Marquet jusqu’à l’église de Tilleur, la rue des Martyrs.

- Pour Herstal : la rue Ernest Solvay, le boulevard Zénobe Gramme, le boulevard Albert 1er, la place Licourt, la rue du Grand Puits, la rue du Crucifix, la rue Pierre Joseph Antoine, la rue Arnold Delsupexhe et l’avenue de la Cité Wauters.

Quelques vues actuelles et simulées pour avoir une idée:


La place Saint-Lambert aujourd'hui

Avec le tram

La rue Féronstrée maintenant

La rue Féronstrée en piétonnier avec le tram

Place du Général Meman aujourd'hui

Place Général Leman avec tram

Le quai St Léonard aujourd'hui

Le quai et le tram

Sclessin aujourd'hui

Sclessin avec le tram

Près du Standard

Le Standard avec le tram





GASTON LECOCQ