• Visiteur(s) en ligne : 3
  • |
  • Visiteurs total : 3200545

Société

Mis en ligne le 25/11/2005

Campagne du Ruban blanc : Les citoyens invités à s’exprimer à l’Hôtel de Ville


Pour la seconde année, la Ville de Liège et son personnel relayent la campagne internationale du Ruban blanc (du 25 novembre au 6 décembre). C’est la Police liégeoise qui est à l’origine de l’implantation et du développement de ce mouvement citoyen (originaire du Canada) dans la Cité ardente.
Au travers de cette campagne, les hommes prennent position contre les violences physiques, sexuelles et psychologiques faites aux femmes. 1580 agents masculins de l’Administration communale et du Corps de police sont concernés et seront sensibilisés via des collègues « personnes-relais » au sein de chaque service.
Pour assurer une plus grande visibilité à la Campagne, l’hôtel de Ville s’est ornée dès ce vendredi 25 novembre d’un grand ruban blanc. (Voir la photo)

Exposition

Dans la salle des Pas perdus se tiendra, à partir du 28 novembre, une exposition sur le thème de la violence conjugale. Des panneaux inviteront les citoyens à marquer leur opposition aux violences faites aux femmes en signant les affiches officielles de la Campagne. Ils recevront alors leur pins symbolique.
Il faut savoir quel, 70 femmes meurent chaque année en Belgique des coups de leur partenaire et on dépassera les 500 plaintes déposées cette année, à la Police de Liège, pour coups et blessures au sein du couple.
Ce nombre de plaintes est en constante augmentation. Il faut certainement y voir le résultat de la politique active et de sensibilisation menée en Cité ardente contre ce fléau.
La tolérance zéro du Parquet, les campagnes d’information du Groupe technique du Contrat de sécurité et l’accent mis sur la formation des policiers dans le Plan zonal de sécurité sont en effet de nature à délivrer les victimes de la peur du dépôt de plainte.