• Visiteur(s) en ligne : 2
  • |
  • Visiteurs total : 3096721

Culture

Mis en ligne le 08/09/2011

Les 23ème Journées du Patrimoine en Wallonie


Elles auront lieu ces samedi et dimanche 10 et 11 septembre et elles ont pour thème : « des Pierres et des Lettres ». Un sujet combien passionnant…

Des «Pierres et des Lettres», tel est donc le leitmotiv retenu cette année pour les 23ème Journées du Patrimoine en Wallonie qui se tiendront partout en Wallonie ce week-end. Un sujet qui a particulièrement inspiré William Ancion (ancien 1er échevin et des Finances de la Ville de Liège, entre autres), le nouveau président des «Journées du Patrimoine» comme on pourra le lire ci-dessous dans la présentation de l’édition 2011.
«Casanova, Apollinaire, Victor Hugo, Pétrarque, Georges Sand, Lamartine…et d’autres ont un jour foulé le sol de la Wallonie. Séjour bref ou prolongé, à la recherche de l’inspiration, de la paix intérieure ou d’un refuge contre l’adversité, ils ont découvert à l’occasion de leur voyage un riche patrimoine qu’ils ont honoré de leur plume maniant l’humour, la tendresse ou l’amertume. Ces auteurs ont ainsi contribué à diffuser leur vision de notre région à travers l’Europe tout en nous enrichissant de leur culture.»
«Les Wallons ont également chanté la beauté des églises, des paysages et des fleuves de leur région à l’instar de Franz Dewandelaer, Maurice des Ombiaux, Hubert Krains, Arthur Masson ou Jean-Claude Servais et tant d’autres poètes, écrivains ou auteurs de bande dessinée qui montrent combien les lettres wallonnes n’ont rien à envier à leurs voisines.»
«Des pierres et des lettres… Ce thème aborde, intègre et concrétise parfaitement l’objectif attribué en France aux Journées du Patrimoine, «Faire passer sur le patrimoine le souffle de la vie». Contes, légendes, mythes, romans, poésies … tous ces écrits à leur manière insufflent aux pierres et aux briques une nouvelle respiration. Cette symbiose entre pierre et lettre atteste et conforte les atouts d’une approche transdisciplinaire du patrimoine.»
«En parcourant la brochure des Journées du Patrimoine 2011, on ne peut qu’être interpellé par la synergie opérée entre patrimoine bâti et littérature. Avec plus de quatre cents activités, les acteurs de terrain, publics ou privés ont mis toutes leurs connaissances et leur créativité au service de la promotion de notre patrimoine. À travers ces pages, ils nous convient à un formidable voyage dans les belles lettres francophones et wallonnes mais également à une véritable découverte de pans complets de notre histoire, parfois oubliés ou méconnus, pour vibrer avec la terre brabançonne aux sons des chants révolutionnaires, s’enflammer à l’évocation des luttes sociales dans le Hainaut ou s’émouvoir au souvenir des ravages de la guerre à Liège et dans le Luxembourg.»

«Placées sous les auspices du Conseil de l’Europe et de l’Union européenne, les Journées du Patrimoine ont toujours mis en exergue son aspect transfrontalier.
Il n’est plus à démontrer que le patrimoine architectural et la littérature sont le fruit d’un enrichissement à dimension internationale : le programme de ces 23es Journées du Patrimoine en est un vivifiant exemple.
Une des missions des Journées est de sensibiliser le public à son environnement patrimonial et culturel. Si par le passé certains citoyens ont pu initier, à l’occasion de ce week-end, de véritables opérations de sauvegarde de biens en danger, gageons que cette plongée dans la littérature régionale et wallonne contribuera à favoriser ce même élan.»
Et William Ancion de conclure :
«Mon éminent prédécesseur le professeur émérite Jean Barthélemy se plaisait à citer le roi Albert II qui déclarait devant un parterre de ministres européens du Patrimoine «On commence à réaliser que la préservation et la mise en valeur des ensembles anciens doit s'intégrer dans l'aménagement de l'espace et être comprise et admise par le grand public comme une notion moderne et non comme un combat d'arrière-garde de quelques nostalgiques».
Le patrimoine, ce n’est pas seulement l’héritage du passé. L’édition 2009 des Journées l’avait démontré en intégrant dans son approche le patrimoine du futur avec l’architecture du 21e s. Cette année, les écrivains d’hier côtoient les écrivains d’aujourd’hui et de demain. Ils sont mis à contribution pour vous offrir une nouvelle clé de lecture et de visite de notre remarquable patrimoine immobilier.»

Aperçu du programme en province de Liège

Avec cinquante-deux communes participantes, cent quarante-neuf activités et de nombreuses manifestations ou animations complémentaires, Liège et sa province proposent à nouveau un programme riche et passionnant pour ces 23es Journées du Patrimoine.
Le programme de la Ville de Liège se révèle particulièrement attractif et permet d’aborder la littérature sous ses nombreuses facettes.
À l’Archéoforum et au théâtre Al Botroûle, c’est le personnage fantasque et surréaliste d’Ubu qui sera mis à l’honneur à travers une exposition, un récital de chansons et un spectacle de marionnettes. Tandis qu’à la Maison de la Science, une exposition plongera le visiteur dans la médecine du 17e siècle et l’oeuvre de Molière. Une promenade « Suivez mon regard », du nom d’un ouvrage ayant donné la parole à quarante écrivains à propos de leur patrimoine, permettra de sillonner les rues de Liège en compagnie de certains de ces auteurs, qui à cette occasion, liront des extraits de textes. Un circuit en vélo, avec l’association Pro Velo, fera découvrir aux visiteurs de nombreuses autres activités comme celles organisées par l’Université de Liège avec la découverte de la restauration de papyrus anciens ou l’exposition consacrée à Victor Hugo au Fonds Ulysse Capitaine.
La Ville de Verviers propose un ensemble de visites guidées uniques autour du thème des Journées du Patrimoine. C’est le cas avec une promenade consacrée au chanteur Jean Vallée. Celui-ci sera présent et interprétera certains morceaux de sa composition devant des lieux évoquant son parcours. Deux expositions uniques révéleront les trésors livresques conservés dans les bibliothèques verviétoises et le travail d’écriture de Christian Beck.

Spa, célèbre à plus d’un titre, a été, grâce à ses bains, le centre d’une activité importante où les célébrités des 18e et 19e siècles se bousculaient. Parmi eux figurent des auteurs comme Victor Hugo, James Fenimore Cooper, l’auteur du « Dernier des Mohicans », Marcel Thiry, Arsène Soreil…
Parmi les autres lieux ouverts pour ces Journées du Patrimoine, le public sera amené à découvrir des monuments militaires qui ont inspiré de nombreux écrits. Au fort de Loncin, c’est l’écrivain Laurent Lombard, auteur de plusieurs ouvrages consacrés au fort, qui sera mis à l’honneur et à Herstal au fort de Pontisse, ce seront les témoignages de ceux qui sont passés entre ces murs qui seront à découvrir. Le témoignage émouvant d’Antoine Masson, l’auteur de Toine Culot, permettra au public de se plonger dans la terrible histoire du fort de Huy qui pendant le Deuxième Guerre Mondiale servit de camp de détention aux soldats nazis.
Les écrits des grands écrivains seront au cœur de ces Journées du Patrimoine en province de Liège avec une plongée dans l’œuvre d’Apollinaire à l’abbaye de Stavelot mais également la présentation de l’œuvre très riche de Marguerite Yourcenar à Flémalle, avec une exposition à Flémalle-Grande et de nombreuses animations (récitations de textes, cabarets…) au château d’Aigremont.
Province de Liège 1/2
Parmi les autres auteurs, citons tous ceux qui ont chanté ou loué notre Patrimoine régional : les chantres du Condroz, Georges Garnier, Léon Caris, Abel et Jean Lurkin dans la belle commune de Clavier ou encore les poètes Adolphe Hardy à Dison et François Lucas à Hamoir.
Des cadres exceptionnels seront ouverts à l’occasion de ces 23es Journées du Patrimoine comme les châteaux de Reinhardstein et de Franchimont tout droit sortis du Moyen Âge. D’autres demeures prestigieuses des 17e et 18e siècles permettront au public de découvrir la littérature sous un angle inédit par exemple le château de Waleffe et l’auteur du « Pain noir » Hubert Krains ou encore le château à l’Horloge et sa bibliothèque.

Les légendes ne seront pas oubliées. Au château fort de Logne, on en apprendra plus sur la Gatte d’or, cette chèvre protectrice d’un trésor légendaire et au château de Saive, c’est l’histoire extraordinaire d’Enguerrand de Saive parti en Croisade qui sera contée aux plus petits. Au Préhistosite de Ramioul, c’est le fabuleux roman « La Guerre du feu » qui sera démystifié auprès des visiteurs.
De nombreux auteurs de bandes dessinées présenteront au public leurs travaux dans le domaine patrimonial. C’est le cas de l’abbaye de la Paix-Dieu qui sera le point de départ d’un circuit BD reliant entre eux treize monuments patrimoniaux. L’Avouerie d’Anthines, quant à elle, honorera l’œuvre d’Arthur Piroton, auteur de « Jess Long ».
Enfin, deux pièces de théâtre seront proposées. À l’abbaye de Stavelot et de la Paix-Dieu à Amay, c’est « Geli », œuvre d’un auteur contemporain qui fera découvrir une relation ambigüe et troublante entre un homme dans la force de l’âge et une jeune femme. Dans l’ancienne église gothique Saint-Mengold à Huy, c’est la révolte d’une femme contre l’Église au Moyen Âge qui sera le sujet de la pièce de théâtre « La Passion selon Juette » de Clara Dupont-Monod.

Comme vous le constaterez il est impossible de vous donner tout en détail, tellement le programme est copieux.

Néanmoins, grâce à la magie d’Internet, vous pourrez télécharger gratuitement tout le programme des Journées du Patrimoine 2011 à l’adresse suivante : www.journeesdupatrimoine.be ainsi que toutes les autres informations sur le site général : /www.journeesdupatrimoine.be
Vous y trouverez aussi des astuces pour être informés via Google Earth, votre smartphone etc…
C’est peut-être très bien, dans le vent, à la mode, très geek, mais les années précédentes, en simplement deux clics, vous saviez tout : soit sur votre province, soit sur votre ville. C’était plus simple, trop simple.
Bonnes journées du patrimoine quand même…