• Visiteur(s) en ligne : 5
  • |
  • Visiteurs total : 3173568

En Ville

Mis en ligne le 10/04/2011

Tour des Finances. Clap 2ème


Présentation du projet modifié de la Tour des Finances pour remplacer l’actuel bâtiment de la rue Paradis. L’enquête publique est ouverte et s’achèvera le 6 mai. Souhaitons que ce soit la dernière !!!

C’est ce mardi 5 avril que les responsables de la Sicafi Befimmo et de sa filiale Fedimmo ont présenté ses modifications de la future tour des Finances qui, à la mi 2014, devrait accueillir les 1100 fonctionnaires du SPF Finances actuellement installés rue Paradis. L’enquête publique qui s’est ouverte le lendemain 6 avril doit se terminer le 6 mai. Espérons que ce soit la dernière et qu’enfin l’aménagement de l’esplanade devant la gare des Guillemins puisse réellement progresser.
Petit rappel. Dans nos éditions du 25 mai 2010, nous vous présentions ce projet audacieux.
La première enquête publique était lancée et comme on s’y attendait, des riverains mais également des extérieurs au quartier ainsi que la SNCB ont fait valoir tellement de récriminations (une pétition a récolté quelques 1100 avis négatifs) que le projet n’est pas passé au niveau des fonctionnaires délégué et technique de la Wallonie (ex-Région wallonne). La Befimmo dû revoir ses plans et ce sont ceux-ci, modifiés, qui viennent d’être présentés.

Quelles modifications ?

Comme l’expliquera Martine Roriff, directrice générale du département immobilier de Befimmo, «Nous avons revu l'implantation de la tour, sa forme, l'entrée des parkings, l'architecture du bâtiment socle et l'éclairage. Nous espérons ainsi répondre aux remarques de la Ville, du fonctionnaire délégué de la Région et des habitants».
Les riverains directs se plaignaient, entre autres, de la taille et de l'ombre portée par la tour.
Dans le nouveau projet, l’espace entre les habitations de la rue de Fragnée a été substantiellement augmenté (retrait par rapport à la rue) et son axe par rapport au terrain a été fortement modifié. La tour se situera à une distance minium de 36 m (contre 18 m précédemment) de la résidence du début de la rue de Fragnée. Les habitants de cette résidence auront ainsi une vue plus large sur la future esplanade et subiront moins l’ombrage du gratte-ciel.
Concernant celui-ci, bien qu’il garde sa hauteur initiale de 118mètres (avec son mat) et ses 28 étages, sa forme a été quelque peu amincie (la façade sud passant de 35 m à 29 m) et cette même façade qui apparaissait trop anguleuse devient une courbe du plus bel effet.
Par ailleurs, le bâtiment socle (entrée principale pour le public) sera moins massif, longera la rue de Fragnée (qui sera élargie à cet endroit jusqu’à la nouvelle percée de la rue Bovy) et sera indépendant de la tour à laquelle elle sera reliée par petite passerelle. Il pourrait aussi accueillir la pharmacie qui se trouve actuellement dans les immeubles à démolir fin de l'avenue Blonden.
L’entrée du parking (325 places en sous-sol) se situera rue Bovy que l’on pourra rejoindre par la rue de Fragnée (mise en double sens jusqu’à la rue Bovy). Il faut aussi savoir que la façade sud de la tour et son mat seront éclairés en permanence par un système de LEDS (diodes électroluminescentes) bleues. Il faut aussi savoir que la structure du sous-sol, notamment du côté de la rue Paradis, devra être renforcée dans l’éventualité du passage du tram.
Pour le reste ce qui était prévu pour les coefficients énergétiques de l’ensemble, le photovoltaïque, les récupération des eaux de pluies etc…n’ont pas été modifiés.
Comme l’expliquera aussi Benoît De Blieck, administrateur-délégué de Befimmo «Ces modifications représentent un surcoût de plus de 5 %...». Lors de la présentation du projet en 2010, les investisseurs avaient annoncé que pour l’ensemble des travaux : construction de la tour, désamiantage et démolition des anciens bâtiments, l’on arrivait à un budget de l’ordre de quelques 90 millions d’euros.

Le calendrier

Alors que l’on espérait le début des travaux pour ce printemps, ceux-ci, pour autant que le nouveau projet passe la rampe, sont programmés pour le début 2012.
A la mi-2014, le personnel des Finances devrait prendre possession de ses nouveaux locaux et commencera alors la démolition des bâtiments actuels.
Suite à cette démolition la Ville de Liège se verra offrir par Befimmo, un terrain de près d’un hectare élargissant ainsi l’actuelle rue Paradis jusqu’à la rue de Sclessin.
De quoi terminer son esplanade mais aussi finaliser le tracé du passage du tram.
Comme on le voit, c’est un calendrier qui a toute son importance si l’on veut que la Cité ardente soit prête pour l’Exposition de 2017…

Les différentes photos ci-dessous (fournies par Befimmo) vous montrent plus en détail les projets avant et après…









Gaston LECOCQ