• Visiteur(s) en ligne : 6
  • |
  • Visiteurs total : 3213561

Economie

Mis en ligne le 13/01/2011

Nouveau record pour le transport cargo à LIEGE AIRPORT : augmentation de 32,6% par rapport à 2009

Durant l’année 2010, 639.434 tonnes de fret ont transité par LIEGE AIRPORT. Il s’agit d’une augmentation de 32,6% par rapport à 2009 (482.121 tonnes). Cette croissance exceptionnelle laisse loin derrière la précédente année record de 2008 (518.504 tonnes).
LIEGE AIRPORT conforte ainsi sa place de 1er aéroport cargo de Belgique et son 8e rang européen.
Le nombre de mouvements d’aéronefs a augmenté de 4,3% en passant de 46.523 mouvements en 2009 à 48.511 mouvements en 2010.

Pour sa part, le trafic de passagers a connu une diminution avec 299.043 passagers transportés en 2010 contre 356.782 passagers transportés en 2009 (soit une diminution de 16%).
L’annulation par Thomas Cook d’un grand nombre de ses vols et les problèmes de droit de trafic de Belle Air constituent les causes principales de ce recul.
Les perspectives pour 2011 en trafic de passagers sont meilleures puisque Thomas Cook a décidé de développer à nouveau ses vols au départ de Liège, que Belle Air reliera Pristina et Liège 3 fois par semaine au lieu de 2 fois, et que Jet Air augmentera la fréquence de ses vols vers Tel Aviv (3 rotations par semaine au lieu de 2 en 2010). Plusieurs aménagements seront d’ailleurs réalisés dans le terminal (salle embarquement au pied des tours, comptoirs, scanner bagages…).
De plus en plus d’animaux et de produits frais
Parmi les spécificités de LIEGE AIRPORT, soulignons le développement du transport d’animaux vivants et de produits frais. Ainsi, en 2010 l’aéroport de Liège a accueilli 1.237 chevaux, 2.758 tonnes de poissons, 983 tonnes de homards... Les vétérinaires assurent un contrôle 24 heures sur 24 dans des infrastructures de très grande qualité, ce qui permet aux clients d’obtenir efficacité, rapidité et flexibilité.
Perspectives
Les perspectives pour 2011 sont encourageantes avec notamment le développement d’infrastructures de bureaux et d’entrepôts (20 millions d’euros d’investissements), le développement de TNT (en Chine essentiellement), l’atout que constitue depuis septembre 2010 l’allongement de la piste principale à 3.700 mètres, de nombreuses sollicitations d’investisseurs et des marques d’intérêt de plusieurs compagnies aériennes…





Ga. L.