• Visiteur(s) en ligne : 4
  • |
  • Visiteurs total : 3097282

Sport

Mis en ligne le 13/01/2011

La patinoire de Liège restera fermée jusqu’à une date indéterminée…

En date du 24 décembre 2010, une inspection de sécurité avait abouti à la fermeture de la patinoire de Coronmeuse. La raison de cette mesure de précaution était l’importance de la couche de neige sur les corniches ( + de 60 cm), les écoulements d’eau par condensation au niveau du plénum (espace compris entre la toiture et le faux plafond), la formation dans le plénum de flaques d’eau et de plaques de gel générant de vastes zones imbibées d’eau dans le faux plafond. L’alourdissement significatif de ce dernier était alors identifié comme un risque rédhibitoire à l’utilisation par le public de la patinoire. En effet, cet état de fait met en péril la stabilité individuelle des panneaux constituant le faux plafond voire la stabilité du faux plafond lui-même.

Comme l’explique Roland Léonard échevin des Travaux de la Ville de Liège : « Une nouvelle expertise pratiquée ce 4 janvier avait conclu au maintien des mesures de sécurité concernant la patinoire. La couche de neige sur les corniches passée de 60 cm à 40 cm était encore trop importante et l’humidité au niveau du plénum rendait la sécurité des faux plafond encore trop aléatoire pour permettre la réouverture du bâtiment. Un nouvel examen spécifique a été fixé ce mardi pour analyser l’évolution de la situation.»

«Du rapport d’expertise de ce 11 janvier, il ressort que l’assèchement global du bâtiment est insuffisant. On constate également l’instabilité de plaques du faux plafond qui pourrait chuter en certains endroits. De surcroît, l’enlèvement partiel de ces plaques risquerait d’accroître l’instabilité du plafond dans son intégralité. La problématique du risque causé par l’excès de poids dû à l’imprégnation d’eau des matériaux constitutifs du faux plafond est d’autant plus sensible que nous nous trouvons dans un bâtiment vaste, dont la fonction de patinoire génère, en elle-même, froid et humidité.»

Et de conclure : «A l’issue du rapport d’expertise, il est impératif, pour envisager la réouverture de la patinoire, de dégager des solutions de stabilisation générale du faux plafond. Il s’agira bien sûr de mesures à mettre en place le plus rapidement, à grande hauteur et sur une vaste portée. La fixation de modalités techniques adéquates, leur financement et leur mise en application nécessiteront un délai de l’ordre d’un mois avant d’envisager, dans une absolue sécurité, la réouverture de la patinoire de Coronmeuse.»

Lorsque l’on sait que la nouvelle patinoire sur le site de la Médiacité doit s’ouvrir en septembre 2012 et que d’importants travaux de rénovation seront sûrement nécessaire pour restaurer ce bâtiment - vestige de l’Exposition Internationale de 1939 – pour l’inclure peut-être dans l’Expo Internationale de 2017, il est probable que les amateurs de glisse devront attendre…





Ga. L.