• Visiteur(s) en ligne : 4
  • |
  • Visiteurs total : 3112579

Théâtre

Mis en ligne le 27/10/2010

Sauvons le Théâtre Royal de l’Etuve


La Communauté française a supprimé ses subsides, mais grâce à la générosité des amateurs et des nostalgiques de ce théâtre mythique liégeois on peut encore sauver quelque chose.

«Le théâtre Royal de l'Etuve est mort.»« La Communauté Française en a voulu ainsi en supprimant définitivement les subsides qu'elle lui accordait depuis toujours... »

C’est ainsi que commençait l’appel à l’aide signé par les dirigeants de l’Etuve : Philippe Dengis et Daniel Hakier et que nous avons reçu ce dimanche 24 octobre.
«Nous ne pouvons pas abandonner ce lieu rempli de mémoire collective, ce lieu où tant de grands artistes se sont produits et qui habitent encore notre plateau.
Il est possible de sauver l'Etuve si nous parvenons à réunir 6.000 euros pour racheter le fonds au liquidateur. Il y a urgence.
Nous vous proposons de PROMETTRE de verser une somme suivant vos possibilités. Si l'ensemble des petits ruisseaux font une suffisamment grande rivière, le projet pourra se concrétiser.
Dans ce cas nous vous associerons à la nouvelle structure en qualité de membre effectif si votre participation atteint 100 euros. De plus, votre mise sera inscrite en compte courant et vous sera remboursée dans la mesure du possible, et comme vous serez membre effectif, votre voix sera prise en compte lors des assemblées de telle sorte que ces remboursements éventuels soient opérés en totale transparence.
Bien sur, une somme inférieure sera bienvenue, un DON de 50 euros étant déjà très appréciable.
Pour les amateurs et professionnels du théâtre, la nouvelle structure vous permettra d'utiliser la salle à des conditions préférentielles, tant pour organiser votre spectacle que pour vos répétitions.
Ne permettons pas que ce lieu redevienne ce qu'il était il y a 60 ans : une cave sombre, humide et sans vie...
Ne permettons pas que nos responsables politiques entraînent la mort de notre patrimoine...
Si toutefois, après avoir exécuté un versement, le projet devait avorter, nous vous rembourserons votre mise.»


Vous pouvez envoyer un courriel avec une promesse de participation à partir de 100 euros) ou de don pour un montant inférieur à Philippe Dengis, à l’adresse : ph.dengis@gmail.com ou lui téléphoner au n°, 0475/23.92.55.

Pour en savoir davantage sur les tenants et aboutissants de cette malheureuse nouvelle, visitez de suite le blogue « Liège 28 » où Pierre André vous détaille par le menu l’aspect financier de la catastrophe et vous dépeint un poignant historique du Théâtre royal de l’Etuve.

Il faut sauver l’Etuve….





Gaston LECOCQ