• Visiteur(s) en ligne : 3
  • |
  • Visiteurs total : 3136303

En Ville

Mis en ligne le 19/11/2005

Pour Noël, Liège sera lumineusement colorée

A l'initiative des échevins Michel Firket (Tourisme), Jean-Géry Godeaux (Travaux) et Maggy Yerna (Affaires économiques), le Collège échevinal de la Ville de Liège a décidé de consacrer 750.000 euros, sur 3 ans, à l'amélioration des illuminations pendant la période des fêtes de fin d'année. Michel Firket et Jean-Géry Godeaux que certains surnomment déjà les « Dupont-Dupond lumières » viennent de présenter l’opération « Liège se pare de couleurs » qui chaque année se déroulera pendant la période des fêtes de fin d’année et plus précisément du vendredi 2 décembre au soir (début du Village de Noël) au samedi 7 janvier 2006.Comme le soulignera l’échevin Michel Firket : « Ce budget, géré par le département du Tourisme, sera consacré à des illuminations temporaires, notamment des jeux de lumière, qui mettront en valeur le paysage urbain entre la place du Marché et la place Cathédrale.
Cette démarche s'inscrit dans la politique, initiée par l'Echevinat du tourisme, de promotion touristique et de valorisation de l'image de la ville. Dans ce cadre, la période de Noël-Nouvel An est particulièrement propice à la mise en valeur de Liège puisqu'on estime qu'un million de personnes visitent, chaque année, la Cité de Noël ».
Il ajoutera : « plus que jamais d'ailleurs, Liège mise sur la lumière pour sortir de la grisaille et réussir sa reconversion ! »
Pour l’échevin Jean-Géry Godeaux : « Faut-il rappeler le « Plan Lumière », soutenu par la Région wallonne dont le but est : « de développer un éclairage harmonieux, à la fois touristique, sécuritaire et sécurisant.
Avec son réseau d'éclairage public comptant pas moins de 18.800 points lumineux (9.900 Liège-Ville et 8.900 périphérie), notre Cité disposait déjà d'un atout important pour la sécurité urbaine. Mais à l'instar d'autres métropoles européennes, Liège a fait le choix d'une approche novatrice qui intègre toutes les vertus sociales de la lumière. Car éclairer plus n'est pas forcément éclairer mieux, le Collège échevinal fait le pari du mariage de la quantité et de la qualité en matière d'éclairage. »
Les objectifs prioritaires du Plan Lumière sont les suivants : amélioration de l'ambiance et création d'une scénographie nocturne de la ville ; mise en valeur de la structure urbaine et amélioration de sa lisibilité ; valorisation du patrimoine architectural et urbanistique
« Liège se pare de couleurs », projet d'illuminations temporaire pour les fêtes de fin d'année souscrit donc parfaitement à ces préoccupations.

Le réseau LUCI

Rappelons aussi que Liège fait également partie du réseau LUCI, qui regroupe les « villes lumières » des quatre coins de la planète , dans lequel elle joue un rôle moteur, juste derrière Lyon, à travers, notamment, la présidence de la commission « éclairage et stratégie ».
Le 8 décembre 2001, la Ville de Lyon invitait les responsables politiques d’un réseau international de municipalités affichant la volonté de promouvoir un véritable échange de savoir et de savoir-faire dans le domaine de la lumière.
Cette initiative rassemble pas moins de 18 villes dont la situation géographique déborde allègrement du cadre des pays de l’Union européenne puisqu’on y retrouve des représentants de l’Europe de l’Est (Budapest, Kazan, Pecs, Lodz), de l’Afrique (Ouagadougou, Porto Novo, Rabat), du continent américain (La Havane, Québec, Montréal) et de l’Asie (Shanghai).

La Ville de Liège y avait délégué les échevins Jean-Géry Godeaux et Michel Firket pour y signer officiellement la Charte reprenant les termes de la déclaration d’intention de ce réseau connu internationalement sous le nom de LUCI comme « Lighting Urban Community International ».
« Une fois encore, c'est l'image nocturne de Liège qui est au centre de la démarche. Car une image illuminée renforce l'identité d'une ville, influant tant sur ses dimensions sécuritaires et touristiques qu'économiques et sociales.
Jadis, le ciel rougeoyant au-dessus des aciéries et des hautsfourneaux était un phare pour les voyageurs arrivant à Liège à la nuit tombante. Le temps a passé, les vieilles usines ont changé, la lumière de Liège, elle, doit rester.. » termine Michel Firket.

Liège se pare de couleurs : en 2005, 2006 et 2007

C’est à la demande de la ville que, les concepteurs lumière Isabelle Corten (co-auteur avec Jean-Pierre Majot du Plan Lumière de Liège) et Patrick Rimoux (artiste français) ont imaginé de transformer le centre de Liège, pendant la période des fêtes de fin d'année, en un véritable tableau lumineux.
Accompagnant les installations de la « Cité de Noël », entre la place du Marché et la place Cathédrale, en passant par la place St Etienne et St Denis, les façades, toitures ou éléments repères dans le paysage seront mis en lumière. Sur ce parcours, auquel on souhaite donner une atmosphère mystérieuse et féerique. tous les luminaires seront emballés dans une « robe d'organdi transparent » sur laquelle des dizaines de petits miroirs reflèteront tant la lumière du jour (depuis l'extérieur) que la lumière de la lampe elle-même (depuis l'intérieur).

Lumière statique ou dynamique, toutes les techniques actuelles de mise en lumière seront
utilisées (projections de textes, d'images, de films, miroirs brillant dans la nuit, scintillement de lumières...) pour créer une véritable fête de la de la lumière.
Le projet se développant sur trois années, chacune d'elle sera marquée par une couleur différente faisant référence à l'histoire de Liège.
- « 2005 » : sera opalin (blanc et doré)
La couleur blanche évoque la lumière céleste de l'histoire de Liège, c'est-à-dire les princes évêques, Liège (le blanc évoquant la royauté), mais aussi l'essor artistique du XIème siècle de l'Athènes du Nord ....
- « 2006 » : sera amarante (rouge)
La couleur rouge évoque bien sûr la fête de Noël mais aussi le foyer, la sidérurgie, la métallurgie, la lutte des artisans, la corporation des métiers.
- « 2007 »: sera outremer (bleu)
La couleur bleue évoque pour Liège la confluence d'un fleuve et de deux rivières, la fondation de Liège, l'Europe (Liège est au carrefour de l'Europe).

Les éléments illuminés dans la ville


Place du Marché
- St André : les arêtes de la coupole seront mises en lumière par des guirlandes blanches et dorées, les grandes fenêtres du tambour (visibles de très loin) seront mises en lumière depuis l'intérieur.
- Hôtel de Ville : des projections d'images animeront la façade, en attendant l'illumination pérenne prévue pour le début de l'année prochaine.
- Le Perron : Outre les projecteurs encastrés existants, une guirlande lumineuse entourera la colonne, tandis que le mouvement de l'eau des vasques reflètera la lumière de projecteurs orientés vers le bas.
Place St Lambert
- Palais des Princes Evêques : des projections de films d'iconographies liées à l'architecture du bâtiment (lumière dynamique) sur la partie gauche de la façade du Palais (sous bâche, en raison de travaux de restauration) et de citations de poètes sur le reste de la façade (partie droite) transformeront le bâtiment une fois la nuit tombée.

Place St Etienne et Place St Denis
- Mur arrière de la Maison Baar - Le Charlier : des centaines de miroirs brillant sous les projecteurs animeront de mille feux la façade donnant sur la place St Denis, tandis que des anagrammes d'Apollinaire seront projetés sur le sol
- Collégiale St Denis : un éclairage de l'intérieur animant les vitraux de la collégiale sera couplé à une mise en lumière féerique de la tour (guirlandes scintillantes et projection de textes).
Place de la République Française
- La masse végétale (les arbres) au centre de la place sera animée par des projections d'images sur le sol
Place de l'Opéra
- Façade de l'Opéra : des projections défilantes de silhouettes d'hommes célèbres liégeois dynamiseront la façade, tandis que les arcades et le fronton seront soulignés par une lumière dorée.

Place Cathédrale St Paul
- Cathédrale : un éclairage de l'intérieur animera les vitraux de la cathédrale, des guirlandes feront scintiller la façade donnant sur la place cathédrale tandis que la tour sera mise en valeur par une illumination puissante
- Façade du bâtiment Nagelmackers : des dizaines de guirlandes seront placées sur la structure accentuant la verticalité du bâtiment tandis que des projections de films (suggérant les architectures du parcours illuminé) animeront la façade.

Porte du quartier depuis Outremeuse :
- Grand Poste : la structure de cet imposant bâtiment sera accentuée par une mise en lumière entre blanc et doré, tandis que des citations de poètes célèbres défileront sur la tour, visible de très loin.

Tout cela est évidemment une excellente initiative qui ne pourra davantage encore qu’attirer plus de visiteurs dans la Cité ardente. Cela a beaucoup d’allure sur les infographies (voir ci-dessus) illustrant le projet et réalisées par Isabelle Corten et Patrick Rimoux, mais un petit reproche : pourquoi avoir imaginé des arbres portant encore leurs feuilles et n’avoir pas tenu compte, notamment place du Marché et place Cathédrale, des illuminations du Village de Noël et de la patinoire ? Enfin, on verra bientôt le résultat.






Gaston Lecocq