• Visiteur(s) en ligne : 2
  • |
  • Visiteurs total : 3137287

Politique

Mis en ligne le 22/06/2010

On essaye de calmer le jeu à la Fédération liégeoise du PS

C’est-y pas malheureux ! Après un vote historique pour le PS wallon et liégeois en particulier lors des législatives du 13 juin dernier, c’est à nouveau le b…au sein de la Fédération liégeoise
Tout a d’ailleurs commencé lors de la soirée électorale lorsque Michel Daerden (ministre sortant des Pensions) avait cru bon de déclarer : «Alain Mathot a joué et il a perdu».
Michel Daerden qui avait accepté de figurer en dernière position sur la liste PS à la Chambre pour l’arrondissement de Liège, et qui avait d’ailleurs serré énergiquement la main d’Alain Mathot lors du meeting du 1er mai devant des milliers de militants mais aussi des milliers de téléspectateurs, acceptait en quelque sorte une « pax electoralia » en reconnaissant la 1ère place du député bourgmestre de Seraing. Apparemment ses 72.194 voix de préférence lui sont montées à la tête, puisqu’il n’a pas hésité à se «moquer» du jeune Alain qui réussissait quand même un beau score avec 42.730 voix. Mieux, il est en train d’à nouveau créer la zizanie au sein de la fédération liégeoise. En effet, excepté le fait qu’il estime que le bourgmestre d’Ans FF (désigné par lui en 2007) n’est pas suffisamment présent pour remplir sa tâche, Michel Daerden décidait, samedi dernier, de limoger Stéphane Moreau (proche d’Alain Mathot) comme bourgmestre et de le remplacer par Yves Parthoens. Tout ça ne fait vraiment pas très sérieux et donne à la fédération liégeoise du P.S, une image que son président, Willy Demeyer se serait bien passé.
Ce sujet était évidemment à l’ordre du jour de la réunion de l’Exécutif fédéral liégeois du PS qui s’est tenu ce lundi soir place Ste Véronique.

A l’issue de cette réunion, l’Exécutif, sous la signature du président Willy Demeyer et du secrétaire Marc Sombreffe envoyait le communiqué suivant aux rédactions :

« L'Exécutif de la Fédération Liégeoise du Parti Socialiste s'est réuni ce 21 juin, Place Sainte-Véronique.
L'Exécutif fédéral s'est réjoui des excellents résultats enregistrés par les listes du PS lors des élections fédérales et sénatoriales.
Le PS a été massivement choisi pour tenter d'apporter la stabilité au pays et pour proposer des solutions aux problèmes socio-économiques rencontrés par notre population.
En Province de Liège, le PS progresse de 3,69% et gagne un siège de député fédéral.
Par ailleurs, deux sénateurs liégeois sont élus.
Siégeront à la Chambre des représentants,
Alain MATHOT, Marie-Claire LAMBERT, Julie FERNANDEZ FERNANDEZ, Thierry GIET, Linda MUSIN,
Par conséquent, il est à noter que Mauro LENZINI a opté pour le poste de député wallon et que Maurice MOTTARD devient premier suppléant au Parlement wallon.
L'Exécutif fédéral remercie les électrices, les électeurs, les militants et chaque candidat pour sa contribution et rappelle que le succès de la liste est un succès d'ensemble.
L'Exécutif considère que toute expression individuelle est inappropriée, en regard de la situation institutionnelle du pays et du contexte socio-économique rencontré par nos citoyennes et citoyens.
En ce qui concerne la situation politique à Ans, celle-ci est traitée en interne au sein de la Fédération, en application des statuts du Parti et dans la recherche du dialogue.
Il est, dans ce cadre, lancé un appel à la sérénité, au sens des responsabilités et à la fraternité de chacun.»

Ce communiqué ne parle pas de Michel Daerden qui, pour raison de « conférence » en Espagne, était absent. On disait aussi que Michel Daerden pourrait ne pas siéger à la chambre et retournerait au Parlement wallon.

Quoi qu’il en soit, les camarades liégeois du PS feraient bien de remettre définitivement de l’ordre au sein de leurs troupes. On a l’impression de se trouver en France où l’on sait quels dégâts ont causé les «zizanies», les «inimitiés» et les «coups de poignard dans le dos» au PS français et à toute la gauche en général. A bon entendeur…





Gaston LECOCQ