• Visiteur(s) en ligne : 4
  • |
  • Visiteurs total : 3096692

En Ville

Mis en ligne le 03/05/2010

Inauguration du Commissariat Liège-Centre



Quelle reconversion pour le «Journal La Wallonie» où je suis entré un 15 mars 1965 et qui a décidé de ma carrière professionnelle…

Ce vendredi 30 avril a eu lieu, au 55 de la rue de la Régence, l’inauguration du Commissariat Liège-Centre. Il y a 45 ans, je n’avais même pas 19 ans, j’entrai aussi au 55 de la rue de la Régence qui, à l’époque s’appelait le «Journal la Wallonie» (la photo il y a quelques années et le bâtiment avait encore son coq).
C’était un 15 mars 1965. Difficile d’oublier puisque c’est ce jour là que s’est jouée toute ma carrière et qu’à défaut de devenir chimiste (c’était un rêve), je suis devenu «journaliste» et que je ne le regrette pas.
Dans son discours, d’inauguration, Willy Demeyer, bourgmestre de Liège mais aussi chef de la police communale trace parfaitement le parcours de ce bâtiment un peu art-déco et dans lequel j’ai passé quelques très bonnes années de ma carrière. Que de souvenirs.

Mais laissons la parole au bourgmestre

"55, rue de la Régence…..c’est dans un bâtiment qui a marqué l’Histoire liégeoise que j’ai le plaisir de vous accueillir ce matin.(photo du nouveau commissariat ci-dessous)
N’est-ce pas ici en effet qu’au milieu des années 20 la rédaction du journal « La Wallonie » décida de s’installer jugeant ses locaux du 6 de la rue St Michel beaucoup trop exigus ?
Les Isi Delvigne, Armand Tilkin, Georges Truffaut en passant par Léon Troclet et même…. Georges Simenon ont été parmi les premiers à travailler dans ce bâtiment à l’élaboration quotidienne du journal socialiste.
Ils seront suivis par des dizaines d’autres pendant plus de septante ans puis, pendant trois ans, par leurs collègues du journal Le Matin.
Je voudrais ici saluer tous ces journalistes !
Depuis une dizaine d’années, le bâtiment, qui appartenait à la FGTB-Métal (et j’en profite pour saluer aussi les métallos présents) attendait donc une nouvelle affectation ce qui incita la Ville à le racheter avec un projet en tête.

Parallèlement, en effet, les policiers de la permanence de l’Hôtel de Ville se sentaient de plus en plus à l’étroit dans les locaux de la Violette.
Il faut bien avouer que ce commissariat, installé dans ce qui était il y a longtemps les écuries de la Violette, ne répondait plus, malgré de multiples rénovations, aux exigences d’un travail policier efficace.
La décision a donc été prise d’installer ici le nouveau commissariat du Centre tout en laissant un point d’accueil à la Violette.
Quatre millions d’euros ont été nécessaires pour transformer l’ancien QG de la Wallonie et du Matin en locaux flambant neufs où travailleront pas moins de 130 personnes : Paix publique, agents de quartier et Département des Affaires économiques.
Après, entre autres, le commissariat de Droixhe, celui de Saint-Léonard et bientôt, le commissariat de Grivegnée, le centre de tir, ou encore le nouveau bâtiment de la Brigade circulation, la Zone de Police de Liège est un véritable acteur immobilier.
Près de 27 millions d’euros ont ainsi été investis depuis 2002 et la réforme des polices !
Notre volonté est de mettre nos policiers auxquels nous imposons des exigences fortes de professionnalisme, dans les meilleures conditions matérielles pour exercer leur métier.
Ce n’est qu’à ce prix que le citoyen liégeois pourra bénéficier d’une police proche et efficace.

Mais ce commissariat, à côté duquel sera installé le futur centre de distribution contrôlée d’héroïne, s’inscrit aussi dans un quartier Léopold-Cathédrale Nord en complète requalification à la fois socio-économique et urbanistique.
Une étude a été commandée par la Ville à deux bureaux d’études. Elle doit déterminer la stratégie de requalification et les orientations du devenir du quartier dans une zone entre les rues Léopold, Joffre, République française, université, place du XX août, quais Roosevelt et sur Meuse.
Avec le projet Grand Poste et la création prochaine d’un complexe hôtelier s’est donc tout un quartier de l’hyper-centre qui va connaître un nouveau développement.

Vous l’avez entendu, de gros efforts sont consentis afin de doter la police liégeoise de nouvelles infrastructures et d’un équipement de qualité.
Cela a pour conséquence un recul de la criminalité à Liège qui s’inscrit maintenant dans une tendance observée depuis plusieurs années.
Mais pas d’euphorie cependant. Ne pas persévérer dans
la voie que nous nous sommes tracée, pourrait rapidement inverser la tendance !
La proximité et la qualité du travail de la Police
sont deux facteurs essentiels de succès. C’est par l’action sur la voie publique et par la connaissance des gens qui y vivent que les policiers peuvent contribuer, par une présence active et visible, à la réduction des tensions.
Je demande donc à Monsieur le Commissaire Waseige et à tous ses collaborateurs de faire fonctionner pleinement ce nouvel outil et je leur souhaite déjà plein succès."

En pratique :

Le Commissariat Liège-Centre, dirigé par le commissaire Joseph Wasseige, situé au 55 de la rue de la Régence, est accessible 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24.
Vous pouvez le joindre par téléphone au n° 04/340.89.00.

Vous trouverez aussi la composition du commissariat ainsi que les nom des inspceteurs responsables par secteur et rue sur le site Internet de la police locale : http://www.policeliege.be





Gaston LECOCQ