• Visiteur(s) en ligne : 4
  • |
  • Visiteurs total : 3137288

Expositions

Mis en ligne le 08/04/2010

L'argenterie d'apparat de Rubens invitée au Grand Curtius. A voir jusqu’au 6 juin…

Le chef-d’œuvre d’argenterie de Rubens (XVIIe siècle), offert par Pierre et Colette Bauchau, est exposé du 1er avril au 6 juin au Grand Curtius à Liège. L’ensemble est le premier ‘Invité du Grand Curtius’, une initiative du musée visant à mettre à l’honneur une œuvre majeure des collections publiques belges. Une chance extraordinaire pour les liégeois de découvrir cet ensemble monumental sans devoir se rendre à Anvers!

Pierre et Colette Bauchau ont acquis l’aiguière et le bassin à Monaco en 2001 pour qu’ils puissent à tout jamais rester en Belgique. Les mécènes souhaitaient aussi une gestion dynamique de l’ensemble : les pièces devaient pouvoir être accessibles à tous facilement. C’est pourquoi ils ont fait appel à la Fondation Roi Baudouin. En donnant les œuvres à cette institution, ils assuraient pour la pérennité non seulement que les pièces restent dans le domaine public, mais également qu’elles puissent être exposées régulièrement à des endroits différents en fonction des opportunités et dans le respect des œuvres.

La venue de l’aiguière et du bassin de Rubens au Grand Curtius est l’occasion de les mettre en perspective par rapport aux œuvres baroques du musée. Anvers, patrie de Rubens, est au XVIIe siècle une des métropoles principales du baroque pour l’Europe occidentale. Liège a cherché son inspiration entre autre dans la production anversoise, mais à l’évidence, c’est l’Italie qui domine dans le Baroque liégeois.

Les sujets et les ornements de l’aiguière et du bassin font penser à plus d’un titre au style de Rubens. L’artiste affectionnait tout particulièrement les thèmes représentés : ‘l’histoire de Vénus’ sur l’aiguière et ‘Suzanne et les Vieillards’ sur le bassin. Il est peu probable toutefois que ce soit Rubens lui-même qui en ait dessiné le projet. La qualité de la ciselure est remarquable. L’ornementation en haut-relief frise la ronde-bosse à certains endroits. Le revers du bassin en témoigne particulièrement bien. L’anse de l’aiguière est un petit chef d’œuvre en soi. Il est amusant d’observer le masque grotesque du bec verseur de l’aiguière tant de face que de profil.

Plus d’information sur www.patrimoine-mobilier.be

Et aussi : Grand Curtius - 13, Quai de Maastricht- 4000 Liège
www.grandcurtiusliege.be