• Visiteur(s) en ligne : 3
  • |
  • Visiteurs total : 3157351

Bouquins

Mis en ligne le 23/03/2010

Le darwinisme volé


Un ouvrage de Julien Dohet préfacé par Alain Bihr est le 2ème ouvrage de la collection «Libres Ecrits» des «Territoires de la Mémoire»
Si l’histoire de l’extrême droite est surtout marquée par l’image des tribuns, elle n’en reste pas moins le produit d’idéologues et de penseurs qui contribuèrent à la doter d’une vision du monde cohérente. Par l’analyse de plusieurs d’entre eux, Julien Dohet met en lumière la structure de la pensée d’extrême droite, articulée autour de thèmes tels que le racisme, l’antiparlementarisme, le nationalisme et, de manière générale, une approche de la société par le biais d’un darwinisme dévoyé selon lequel il n’y aurait de loi que celle du plus fort.

Une confrontation nécessaire

En préambule à son ouvrage, Julien Dohet pose le constat suivant : beaucoup d’antifascistes parlent de livres et d’écrits que, pourtant, peu d’entre eux ont réellement lus. « Or, poursuit-il, il nous a toujours paru indispensable de bien connaître son ennemi pour le combattre efficacement. » Le 31 décembre 2015, les droits d’auteur de l’édition originale de Mein Kampf, d’Adolf Hitler, tomberont dans le domaine public. Se pose dès lors la question de la nécessité de confronter les productions littéraires historiques et contemporaines de l’extrême droite à l’analyse critique, à la déconstruction idéologique, au décryptage sans concessions. C’est à cet exercice rigoureux que s’est attelé Julien Dohet, identifi ant dans les ouvrages d’auteurs tels que Marcel Déat, Léon Degrelle, Julius Evola, Pierre Drieu La Rochelle ou… Adolf Hitler les thèmes incontournables qui structurent la vision du monde de l’extrême droite, illustrée par la doctrine du darwinisme social, perception biologique, hiérarchisée et inégalitaire de la société.

L’auteur

Né en 1975, Julien Dohet est licencié en histoire et agrégé de l’enseignement secondaire supérieur de l’Université de Liège.

Après avoir travaillé à l’Institut d’histoire ouvrière économique et sociale (IHOES) puis au Centre d’action laïque (CAL), il est actuellement conseiller au Setca-FGTB de Liège. Il est l’auteur de près de 150 articles, notamment dans le magazine Espace de Libertés. Son autre sujet d’étude est l’histoire du mouvement ouvrier sur lequel il a déjà publié trois ouvrages, dont La Belgique de Jacques Yerna (avec Jérôme Jamin), Labor, 2003, et participé à cinq autres.

Le préfacier

Alain Bihr est professeur de sociologie à l’Université de Franche-Comté. Spécialiste reconnu de l’extrême droite française et du négationnisme, il a publié plusieurs ouvrages sur ces questions, parmi lesquels Négationnistes : les chiffonniers de l’histoire (1997, ouvrage collectif) ; Le spectre de l’extrême droite : les Français dans le miroir du Front national (1998) ou encore L’actualité d’un archaïsme. La pensée d’extrême droite et la crise de la modernité (1998).

Les Territoires de la Mémoire

Fondée en 1993, l’asbl «Territoires de la Mémoire» est un Centre d’Education à la Résistance et à la citoyenneté reconnu par la Communauté française de Belgique. Pour effectuer un « Travail de Mémoire » auprès des enfants, des jeunes et des adultes, l’association développe diverses initiatives pour transmettre le passé et encourager l’implication de tous dans la construction d’une société démocratique garante des libertés fondamentales.

- Pour en savoir plus : www.juliendohet.blogspot.com
- Prix public de vente : 12,00€
- Date de parution : 1er mars 2010 - Nombre de pages : 204 pages - Format en cm : 17,8 x 10,8 - ISBN : 978-2-930408-21-7 - Dépôt légal : D/2010/9464/1





Ga. L.