• Visiteur(s) en ligne : 5
  • |
  • Visiteurs total : 3202324

Société

Mis en ligne le 07/03/2010

2000 roses rouges pour la « Journée de la Femme » en gare des Guillemins ce lundi 8 mars

Dans le cadre de la 100ème Journée Internationale de la Femme, la Fédération liégeoise du PS organise le 8 mars à partir de 16h30 une action de distribution de 2000 roses rouges à la sortie de la gare de Liège-Guillemins.

En cette année du 125ème anniversaire du PS, cette journée est l’occasion de nous souvenir de tous les combats menés par les femmes, des combats qui ont fondamentalement fait évoluer à la fois notre parti et notre société.

Il faudra attendre 1920 pour que les femmes obtiennent le droit de vote aux communales et soient éligibles à tous les niveaux de pouvoirs mais c’est seulement en 1948 que leur droit de vote s’étendra à toutes les élections. Lucie Dejardin, ouvrière, militante syndicale et conseillère communale à Liège, sera la première femme élue à la Chambre (1929). Les femmes savent se faire entendre, comme en 1966 lors de la grève à la FN d’Herstal où elles revendiquent la parité salariale, inscrite dans le Traité de Rome (1957). La répartition des équilibres entre hommes et femmes est, elle, garantie au niveau politique dans les statuts du PS depuis 1983. Pour finir ce bref aperçu du combat des femmes, citons aussi la dépénalisation de l’avortement en 1990, année de la présidence de Marguerite Remy à la tête de la Fédération liégeoise du PS, sans oublier la lutte contre les violences faites aux femmes partout dans le monde, la lutte pour l’accès à des emplois décents, …

Aujourd’hui encore, le PS soutient les femmes dans leurs combats, comme par exemple :

o créer des places supplémentaires dans les crèches ;
o augmenter la durée du congé de maternité et faire du congé de paternité un droit ;
o réaliser l’égalité salariale ;
o accroître le nombre de femmes dans les postes à responsabilités ;
o aider davantage les femmes qui ne reçoivent pas la pension alimentaire à laquelle elles ont droit ;
o lutter contre les stéréotypes sexistes dès l’école.