• Visiteur(s) en ligne : 4
  • |
  • Visiteurs total : 3171950

A la Province

Mis en ligne le 07/12/2009

Réunion de travail entre la ministre régionale wallonne (Santé, Action sociale et Egalité des chances) Eliane Tillieux et le Collège provincial liégeois



La ministre du gouvernement wallon en charge de la Santé, de l’Action sociale et de l’Egalité des chances, Éliane Tillieux, était en visite au palais provincial de Liège, ce vendredi 4 décembre.
La ministre y a rencontré les membres du Collège provincial pour une réunion de travail.
Une ministre attachée à l’institution provinciale : pour rappel, Éliane Tillieux a fait ses premiers pas en politique en siégeant sur les bancs du Conseil provincial de Namur (suite aux élections provinciales de 2000).
Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la politique de partenariats que la Province de Liège entend poursuivre avec la Région wallonne (mais aussi avec la Communauté française, la Communauté germanophone et ses 84 communes). L’occasion de souligner que Région et Province restent complémentaires dans le paysage institutionnel belge. « Les Provinces doivent survivre. Elles ont une histoire intrinsèquement liée à celle de la Belgique », a précisé Éliane Tillieux qui envisageait cette rencontre comme une première prise de contact afin de mieux connaître les actions spécifiques de la Province de Liège et de baliser de futurs partenariats.
La ministre est le premier membre du nouveau gouvernement wallon que la province avait l’honneur de recevoir ce vendredi 4 décembre. Des rencontres de travail sont également prévues avec les autres membres de l’exécutif régional.
Ci-dessous, les principaux points qui figuraient à l’ordre du jour et qui ont fait l’objet d’une première prise de contact

Égalité des chances

Projet diversité mis en place par la Cellule de Gestion des Ressources humaines de la Province de Liège

Le Collège provincial s’est engagé à la mise en place et au développement d’une politique de gestion de la diversité des ressources humaines au sein du personnel provincial. Objectif : favoriser la diversité au bénéfice de l’institution et de la société toute entière. En tant que service public, la Province doit mieux refléter la diversité existante au sein de sa population. L’AWIPH a été associée à la réflexion.
Dans ce cadre, une enquête quantitative est en cours sur la perception du personnel provincial par le biais d’un questionnaire anonyme. Le diagnostic sera établi sur l’ensemble du personnel. Un plan d’action sera ensuite mis en place.
Le Collège provincial souhaite que cette étude puisse être validée ou labellisée par le pouvoir de tutelle de la Province, la Région wallonne. Il a même poussé l’idée d’un partenariat pour trois phases : l’implémentation, le suivi et l’évaluation, et donc la labellisation.
A l’heure actuelle, peu de démarches semblables sont entreprises au niveau des provinces, villes ou communes. La ministre a pris connaissance du dossier et a ajouté que les pouvoirs publics devaient pousser ce genre d’avancées.

Logement

Projet SPIRALE en Ourthe-Amblève (Aywaille)
La province a présenté un projet pilote qu’elle a récemment développé et qu’elle pense transposable à d’autres régions en Wallonie. Il devrait être entièrement achevé fin 2010.
Il s’agit d’une démarche expérimentale de démocratie participative visant au relogement des résidents permanents (camping) dans 14 nouveaux logements construits sur la commune d’Aywaille. Non de code : SPIRALE. Dans ce projet, les résidents permanents (vivant actuellement dans des campings de la vallée d’Ourthe-Amblève) ont été invités, à chaque étape, à réfléchir et à concevoir eux-mêmes leur futur habitat. Celui-ci sera construit sur un terrain mis à disposition par la commune d’Aywaille (village de Nonceveux). Le projet a pu voir le jour grâce à différents partenaires autour de la Province, dont la Région wallonne. 14 ménages aux profils variés seront bientôt relogés dans des logements abordant 3 enjeux : performance énergétique, respect de l’environnement, adaptation aux attentes des futurs habitants.

Social

Prévention des assuétudes – Point Cannabis
En Wallonie, certains jeunes consomment du cannabis dès l’âge de 12 ans (parfois 8 ans !). La Province a développé 4 Points Cannabis qui sont des lieux de prévention et d’information pour les jeunes et les parents. Celui de Liège a été inauguré il y a deux ans et a déjà enregistré 325 demandes de désintoxication.
Lors de sa première visite, le Point Cannabis accueille le jeune et lui donne une riche information sur les risques du cannabis. Parfois, le jeune revient et entre alors dans une autre démarche plus active : une prise en charge par des psychologues, des médecins, des rencontres avec le groupe assuétudes-thérapie du CHS Lierneux qui propose de son côté une thérapie très brève (4-5 séances) pour décrocher.La province de Liège souhaite initier la même démarche pour la problématique de la consommation d’alcool chez les jeunes. Plus largement, le département des Affaires sociales souhaite mettre en place une Maison des Jeunes prenant en compte tous les phénomènes de société touchant à ceux-ci (comme le récent et tristement célèbre « jeu du foulard »). Car il est grand temps de ne plus réagir au coup par coup à chaque problématique et de proposer une structure plus globale qui serait la Maison des Jeunes.
La province a demandé l’aide et la collaboration de la ministre dans ce nouveau projet.

Aide aux personnes

Service d’Analyses des Milieux intérieurs (SAMI).
Le SAMI de la province de Liège a vu le jour en 1999 à la suite de trois constats : nous passons 70 à 95% de notre temps à l’intérieur des bâtiments (habitations et lieux de travail) ; ceux-ci sont de plus en plus clos, leur ventilation étant le plus souvent insuffisante ; les habitants sont exposés à de nombreux polluants par différentes voies.
Depuis 10 ans, tout citoyen de la province, avec l’aide de son médecin-traitant, peut solliciter le SAMI pour faire examiner gratuitement son habitation et identifier les causes éventuelles ou facteurs influençant une maladie (par exemple : les irritations respiratoires chroniques). En dix ans, le SAMI a reçu plus de 1.800 appels et visité un bon millier de résidences. Le même service a depuis lors été développé par d’autres provinces wallonnes.
La ministre a proposé de lancer un groupe de travail sur la thématique des milieux intérieurs. Des contacts seront pris avec son cabinet dans le domaine de la santé environnementale. Les missions de ce groupe de travail serait de se coordonner avec les SAMI des différentes provinces wallonnes afin d’harmoniser le recueil des données qu’ils effectuent, de les rassembler et d’envisager ensemble les mesures à prendre ensuite sur le terrain.
Centre de Réadaptation au travail d’Abée-Scry (Tinlot).
Le CRT d’Abée-Scry fait partie des 13 centres wallons agréés par l’AWIPH. Il propose des formations adaptées à toute personne présentant un handicap physique pour favoriser son retour sur le marché de l’emploi : apprendre un nouveau métier lorsque le stagiaire n’a pas de formation professionnelle ou reconversion lorsque la pratique de l’ancien métier est devenue impossible suite à un accident. C’est le seul centre public du genre en Wallonie. Il dispose d’un internat.
La ministre a annoncé son intention de visiter prochainement le CRT d’Abée-Scry.

Santé

Cars de dépistages et personnes âgées.
Les cars de dépistages de la province (cancer du sein, cancer de la prostate, dépistage de
l’andropause, du diabète, de la bronchite chronique, des affections thoraciques, de l’ostéoporose, de l’insuffisance rénale, des facteurs de risques de maladies cardio-vasculaires) s’adressent aussi aux personnes âgées vivant ou non en maison de repos. Le problème de mobilité de ces dernières (pour pouvoir se rendre à ces examens) a été évoqué avec la Ministre dans le cadre de ses attributions. La réflexion est ouverte.

Enseignement spécialisé

IPESS de Micheroux
L’IPESS de Micheroux s’adresse aux élèves handicapés physiques et dispense un enseignement de type 4. Une aide financière a été sollicitée auprès de la Ministre, notamment pour l’achat de lits électrifiés.

La photo de Pierre Exsteen (Province de Liège) : La ministre Eliane Tillieux entourée du Collège provincial et de la Greffière provinciale Mme Marianne Lonhay