• Visiteur(s) en ligne : 3
  • |
  • Visiteurs total : 3157265

Sciences

Mis en ligne le 04/12/2009

Climategate : suites musclées !!!


Le GIEC va enquêter sur les courriels du CRU dévoilés la semaine dernière. Al Gore vient d’annuler la conférence prestigieuse qu’il devait donner à Copenhague le 16 décembre. Autres infos intéressantes sur le sujet que vous ne lirez pas dans vos quotidiens
L’affaire du « Climategate » dont nous vous avons donné les clés ce jeudi est loin d’être terminée et elle suscite des remous, voire de graves inquiétudes auprès des organisateurs du Sommet de Copenhague. Ce sommet, qui doit s’ouvrir ce lundi 7 décembre devrait déterminer, pour les années à venir, la politique mondiale en matière climatique.
Il s’agit notamment d’obliger tous les états du monde à faire diminuer de façon drastique, tous les rejets (principalement de CO2) qui contribuent à l’effet de serre, le GIEC (Groupe intergouvernemental d'experts sur le climat) ayant décrété que les changements climatiques que nous connaissons actuellement sont dus à l’activité humaine.
Suite à l’affaire (Climategate) des courriels du CRU divulgués la semaine dernière (voir Proxi-Liège de ce 3 décembre), le GIEC vient d’annoncer, ce vendredi 4 décembre sur «BBC Radio Four» qu’il allait enquêter sur « l’affaire des courriels piratés d’un climatologue reconnu, accusé de manipulations pour prouver que le réchauffement est le fait de l’homme».
C’est le président du GIEC, Rajendra Pachauri, qui rappelons-le dépend directement de l’ONU, qui a annoncé cette nouvelle et qui a précisé : «Nous allons certainement regarder tout ça et ensuite nous adopterons une position» et a ajouté : «C’est une question sérieuse et nous allons l’étudier en détail. Nous n’avons pas l’intention de cacher quoi que ce soit ». (Source)
Rappelons que Rajendra Pachauri et le GIEC, (prix Nobel de la Paix 2007) avec Al Gore (lui pour son film catastrophique basé sur les éléments du GIEC «Une vérité qui dérange») était à Bruxelles ce jeudi pour exhorter le Parlement européen à prendre des décisions contraignantes contre le réchauffement climatique mais aussi pour essayer de faire changer le monde de vie des européens en se passant de viande une fois par semaine au moins.
Comment va-t-il pouvoir expliquer tout ça à Copenhague et comment pourra-t-il enquêter sur les agissements de Phil Jones, mais aussi d’autres, comme Michaël Mann, tout en étant juge et partie, puisque le CRU travaille essentiellement pour le GIEC ? Cela risque d’être tendu à Copenhague!

Al Gore annule sa conférence à Copenhague !

Mais les répercussions du «Climategate» ne s’arrêtent pas là. En effet, un journal danois le « Berlinske » (Source) annonçait ce jeudi 3 décembre qu’Al Gore venait d’annuler la conférence de prestige qu’il aurait dû donner à Copenhague le 16 décembre, un jour avant la clôture du Sommet.
Le journal explique qu’Al Gore aurait tiqué sur le titre de la conférence «Climate Conclusion» sans donner d’autres explications. D’après de Berlinske, quelques 3000 Danois et visiteurs étrangers auraient déjà acheté leurs places dont la plus chère vaut 806 € (espace VIP avec poignée de main d’Al Gore, nouveau livre, cocktail et sandwiches) et les moins chères (cela dépendant de la place dans la salle) de 201 à 26 €. Le journal annonce aussi que toutes les places seront remboursées.
Y aurait-il «d’autres vérités qui dérangent» M. Al Gore ?

Et «last but not least» comme ils disent outre Manche

A Copenhague on risque aussi d’entendre hurler les climatologues Néozélandais qui viennent (grâce aux remous causés par le Climategate) de recevoir les véritables courbes de température de leur pays et qui ne correspondent nullement à celles qui ont été publiées (après correction manuelle) par le GIEC (ici la manipulation semble avérée). (Source)

Par ailleurs, les Australiens ne seront sûrement pas à la joie non plus, puisqu’ils sont au bord de la crise gouvernementale suite au rejet de la «loi carbone» qui a provoqué un changement de leader de l’opposition au sénat qui ne veut pas que la loi soit votée avant 2010 après une nouvelle discussion. Ce séisme australien s’est produit le 1er décembre après bien entendu, les révélations du «Climategate». (Source)

Enfin, je vous laisse voir la vidéo et lire la traduction de l’intervention d’un journaliste de référence à la CBC (Canadian Broadcasting Corporation) sur le Post et ça aussi date du 3 décembre.

Comme vous le constaterez, je ne fais que vous informer sur l’évolution du Climategate qui mériterait quand même que nos médias y attachent plus d’importance. Je crois qu’ici, je serai le seul à vous informer. Si vous avez acheté des places pour voir ou rencontrer Al Gore à Copenhague, vous savez ce qui vous attend.
Un grand merci à Papy Jako pour le suivi de l’affaire et de ses informations qui sont toutes authentiques et dont vous trouverez le détail sur : www.lepost.fr/perso/papyjako

Comme on dit : affaire à suivre





Gaston LECOCQ