• Visiteur(s) en ligne : 1
  • |
  • Visiteurs total : 3097825

En Ville

Mis en ligne le 24/10/2009

Nouveau projet d'aménagement pour le Boulevard Piercot

Lors du prochain Conseil communal qui aura lieu ce lundi 26 octobre, Roland Léonard, échevin des Travaux, présentera au Conseil , pour mise en adjudication, le tout nouveau dossier d’aménagement concernant le boulevard Piercot.
Dans le courant de l’année 2010, le Boulevard Piercot profitera en effet de la mise en chantier d’un plan d’aménagement visant à accroître la sécurité tant des automobilistes que des usagers « faibles ». Le carrefour des boulevards Piercot/Frère-Orban et de la rue de l’Evêché changera complètement de physionomie dans un souci conjoint «de convivialité et de sécurité ».
Grâce à une intervention financière de 480.000 € du Plan Fédéral des Grandes Villes (appelé aujourd’hui Convention Ville Durable), le Collège de la Ville de Liège a l’opportunité de réaliser un aménagement substantiel de ce nœud routier réputé dangereux.
L’échevin explique : «Les deux principaux objectifs de ces aménagements sont, d’une part, la sécurisation du carrefour et, d’autre part, l’intégration des modes de transports doux. Ces objectifs participent à une même volonté d’amélioration du cadre de vie des riverains ainsi que, plus largement, de tous les usagers de ce quartier (également les étudiants et employés des bureaux traversant quotidiennement cette artère à pied).
Il s’agira tout d'abord, d’une modification de la voirie, intégrant les mesures visant, à terme, à soulager le boulevard Piercot de la circulation de transit entre les quais et les boulevards.
Pour ce faire, les automobilistes venant du boulevard Frère-Orban et désirant tourner vers le boulevard Piercot ou vers la rue de l’Evêché se dirigeront vers le rond-point « des Prémontrés ». A terme (après l’aménagement du carrefour des Croisiers), les automobilistes se rendant vers le Boulevard d’Avroy, seront invités à emprunter l’avenue Destenay. Le trafic sera ainsi redirigé vers une artère moins habitée, augmentant ainsi le confort et le caractère local d’un lieu de vie comme le boulevard Piercot.
Divers aménagements profiteront au développement d’un mode de transport doux : élargissement des trottoirs, développement de zones cyclo-pédestres sécurisées (davantage de passages pour piétons, notamment), facilitation des déplacements des Personnes à Mobilité Réduite.
L’embellissement du site est également prévu via la plantation de nouveaux arbres et la mise en place d’un espace central prolongeant l’actuel parc jusqu’à la trémie. Le dossier global s’établit en effet en étroite collaboration avec l’échevin de l’Urbanisme, Michel Firket, et les services chargés de l’aménagement des espaces verts.
La modification des deux axes (Piercot et Frère-Orban) a été envisagée de manière à créer une zone réservée aux cyclistes et piétons mais, également en tenant compte des développements futurs du RAVel, avec la volonté de devenir un endroit central entre le centre historique et les Guillemins ou encore le complexe Médiacité.»
Selon l’échevin, le projet a été développé en concertation avec les riverains : « En tenant compte des amendements proposés par la population locale et relayée par le Comité de Quartier Saint-Jacques-Avroy, et, en les intégrant, dans la mesure du possible, au projet final » Roland Léonard entendait impliquer la population dans le projet dès les phases préalables.
Ce qui lui fait conclure : « En effet, ce projet étant avant tout destiné à améliorer le cadre de vie aux abords de ce carrefour, il était logique que les principaux intéressés soient consultés prioritairement. Une politique ouverte et participative favorise, dans le chef des acteurs de terrain, leur adhésion aux projets échafaudés sur papier et la correspondance de ces derniers avec la situation réelle.»





Ga. L.