• Visiteur(s) en ligne : 2
  • |
  • Visiteurs total : 3097828

En Ville

Mis en ligne le 22/10/2009

Médiacité «Clap 1ère»


Elle a ouvert son espace commercial ce 21 octobre…Le projet est né il y a juste 14 ans et 3 jours…Découvrons le…


C’était le 18 octobre 1995. Ce jour là, à l’occasion d’une réunion du comité de quartier « Association pour la promotion du Longdoz » la société Wilhelm & Co, propriétaire du terrain (3,6 hectares) des anciens laminoirs de l'Espérance Longdoz (la photo d'archives ci-dessous), annonçait son intention d'y créer une « Cité de l'audiovisuel »

Je l'avais annoncé en primeur dans les éditions du journal "La Meuse" du 19 octobre 1995. Pour le quartier, excepté quelques irréductibles rouspéteurs, la nouvelle était non seulement de taille mais aussi prometteuse. Pourtant, du côté des autorités liégeoises, c’était le scepticisme le plus complet et pas mal de confrères avaient bien ri de ce « scoop » et n’y croyaient guère.
Cette « Cité de l’audiovisuel » qui au fil des ans est devenue la « Médiacité » prévoyait d’installer sur son site un complexe cinématographique multiplex « U.G.C. de 18 à 20 salles de cinéma, un complexe de loisirs, un centre multimédia, hôtel, restaurant, bowling, discothèque, etc…

L’investissement prévu à l’époque était de quelques 37 millions d’euros (soit 1,5 milliards d’anciens francs). Le 10 avril 1996, Wilhelm & Co déposait une demande de permis de bâtir pour le centre multiplex, le parking couvert souterrain et le complexe de loisir. Les démolitions des anciens laminoirs débutaient peu après.
14 ans et trois jours plus tard, (c'est-à-dire ce mercredi 21 octobre 2009), le premier volet de cette « Médiacité » que l’on peut comparer à une sorte de polyptique en 5 parties comprenant : centre commercial, complexe cinématographique, patinoire olympique, nouveau centre RTBF et «Pôle image» (déjà actif mais excentré par rapport à l’ensemble), a été ouvert au public. Il s’agit évidemment de la galerie commerciale (126 commerces et Horeca) qui a été ouverte en grandes pompes le mardi 20 octobre en soirée. Ne me demandez pas qui a coupé le ruban symbolique, je n’y étais pas invité. Cependant quelques heures avant cet événement, la presse nationale et internationale avait été conviée à découvrir la galerie commerciale qui est et sera aussi, non seulement le nerf vital de l’ensemble mais aussi l’élément déterminant pour le «return» de l’investisseur.

L’inauguration de la galerie commerciale de la Médiacité est incontestablement le troisième grand événement qu’aura vécu la Cité ardente (inaugurations du Grand Curtius et de la nouvelle gare des Guillemins), un grand événement qui augure bien de l’avenir de notre ville qui se positionne vraiment comme métropole eurégionale.
Qu’est-ce que je pense de la visite ? C’est assurément un endroit où il fera bon se promener où l’on trouvera sûrement des choses que l’on ne trouvera pas ailleurs et le tout dans une ambiance que l’architecte concepteur designer Ron Arad a voulu non seulement très moderne, mais également élégante et aussi conviviale. De la belle ouvrage.

Mais pour connaître tout ce qu’il y a à connaitre sur la « Médiacité » dont on doit encore terminer les salles de cinéma, la patinoire olympique (c’est pour 2011), le bâtiment de la RTBF (c’est pour l’an prochain) , je vous suggère de visiter le site Internet : mediacite.dphco.com. Et comme vous y trouverez aussi le dossier de presse (tout ce qui y a été dit mardi matin y est), je ne devrai donc pas vous le répéter.

Ceci dit, que l’on aime ou pas le concept de la Médiacité, c’est en tout cas une formidable opportunité pour la ville…mais comme pour tout ce qui se fait à Liège, il a fallut être patient. 14 ans et 3 jours pour arriver au résultat ce n’est quand même pas rien..

Des chiffres…

6 le nombre de salles du futur complexe de cinéma
6,5 en hectares, la superficie totale du site
6,5 en km, la longueur des dessins au sol
22 le nombre d’esclators
126 le nombre d’enseignes
261 en millions €, l’investissement total de Wilhelm & Co
310 en millions €, l’investissement total du projet (avec RTBF, PIL, etc.)
450 le nombre de portes
700 en tonnes, le poids de l’acier de la structure de la verrière
1.200 le nombre d’emplois créés dans le centre commercial
1.500 en mètres, la longueur des vitrines marchandes
1.500 le nombre de haut-parleurs
1.700 en km, la longueur totale des câbles électriques
2.000 le nombre maximal d’ouvriers présents sur le chantier
2007 l’année de la pose de la première pierre, la mardi 19 juin
2009 l’année de l’ouverture au public, le mercredi 21 octobre
2.300 en m², la surface des façades vitrées

2.350 le nombre de places de parking, souterraines
3.000 le nombre de pièces nécessaires à la réalisation de la verrière
6.000 le nombre de points lumineux
7.500 en m², la surface de la future patinoire olympique
30.000 en m³, le volume de béton utilisé
42.500 en m², la surface construite (GLA) de commerces et loisirs*
58.000 en m², la surface (GLA) de commerces, horeca et loisirs*
100.000 en m², la surface des murs
160.000 en m², la surface construite totale
7.000.000 le nombre de visiteurs annuels attendus

...et des lettres

- Ron Arad (Israël):l’architecte des espaces et bâtiments accessibles au public.
- Chapman Taylor (London) et RTKL (USA) les architectes (plan masse).
- Jaspers-Eyers & Partners: les architectes d’exécution et de coordination des études.
- KBC : le banquier.
- Liège, quai Mozart:l’implantation, sur le site des anciens laminoirs de l’Espérance-Longdoz.
- RTBF: le futur centre de fictions et de divertissement voisin de Médiacité (et construit sur l’une des ses parcelles initiales.

- Nicole Van den Plas: la Design Manager interne de Wilhelm & Co.
- Wilhelm & Co: le concepteur-aménageur et investisseur.
- Wilhelm & Co, Meusinvest, Wallimage Entreprises, Invest Minguet Gestion :les partenaires associés du Pôle Image de Liège (PIL).

Les photos (© Proxi-Liège) de haut en bas :
- Entrée et piazza quai Mozart
- Anciens laminoirs du Longdoz en 2000
- Une vue du rez de chaussée avec l’entrée de la future patinoire
- Entrée place Henriette Brenu (rue Grétry)
- Autre vue intérieure
- Les parkings super moderneséquipés mais qui coûteront (c’est dégressif quand même) 1,80 € l’heure.
- L’architecte Ron Arad et Peter Wilhelm
-La Médiacité vue du quai de la Boverie (ci-dessous)





Gaston LECOCQ