• Visiteur(s) en ligne : 3
  • |
  • Visiteurs total : 3097652

En Ville

Mis en ligne le 17/09/2009

Mise en place d’une politique de sécurisation commune des milieux d’accueil de la Ville de Liège

Lors de sa séance de ce jeudi 17 septembre, le Collège communal a entendu une communication commune de Pierre Stassart, échevin de l’Instruction publique et de Benoit Drèze, échevin des Services sociaux, de la Famille et de la Santé, sur la mise en place d’une politique de sécurisation commune au sein des crèches et des mini-crèches de la Ville de Liège.

« La Ville de Liège a entrepris d’évaluer la sécurité au sein de ses milieux d’accueil afin d’améliorer le sentiment de sécurité, tant dans le chef des agents que des usagers du service public des crèches et mini-crèches de la Ville de Liège.
A cet égard, il s’est avéré indispensable de disposer d’une approche différenciée selon les sites. En effet, il faut tenir compte de certains paramètres, comme la taille du milieu d’accueil, la cohabitation de plusieurs services au sein d’une même infrastructure, le nombre et la typologie des accès principaux et secondaires.
Chaque lieu d’accueil a ainsi fait l’objet d’une inspection relative au bon fonctionnement des dispositifs d’accès, sur la base des normes de la Communauté française.
En mars 2009, Madame Bénédicte Biron, conseillère en techno-prévention au plan de prévention de la Ville de Liège, a participé à un travail de recherche sur la mise en place d’une politique de sécurisation commune au sein des crèches et mini-crèches communales, en collaboration avec le Ministère de l'Intérieur et des représentants de l’ONE. L’objectif de ce travail étant de créer un outil pratique destiné aux milieux d’accueil et aux autorités locales présentant les différentes mesures préventives qui pourront être adoptées afin d’optimaliser le contrôle d’accès.
Ce travail a été rendu public à la mi-juin par la présentation officielle d’un rapport de synthèse. Dans ce rapport, il est recommandé de procéder à une analyse de risques spécifiques à chaque milieu d’accueil qui permettra d’établir un diagnostic de sécurité avec des mesures préventives (visant à limiter les opportunités d’intrusion) et des mesures organisationnelles et/ou techniques visant à réduire le sentiment d’insécurité.»

Politique commune des milieux d’accueil de la Ville

« Face à ces recommandations, le tronc commun de la politique de sécurisation des milieux d’accueil de la Ville de Liège repose d’une part sur la finalité, à savoir la mise en place d'un contrôle d'accès sur chaque site, et d'autre part sur la méthodologie développée.
Ainsi, les conseillers en techno-prévention effectuent depuis ce mercredi 9 septembre, sur la base de ce manuel de sécurisation, une visite des différents sites afin de déterminer le système de sécurité le plus adéquat et d’optimaliser la sécurité au sein de chaque milieu d’accueil, tout en respectant le bien-être des enfants. Ces conseillers sont accompagnés d’une personne référente du milieu d’accueil en vue de sensibiliser le personnel aux risques et aux bonnes habitudes.
Afin de veiller au bon déroulement de cette politique commune de sécurisation, un groupe de travail a été mis en place. Il est constitué notamment de représentants des Echevins des Travaux, des Services sociaux et de l’Instruction publique, des Infirmières en Chef des crèches et mini-crèches ainsi que des conducteurs de travaux attachés aux crèches et mini-crèches.
Dès janvier 2010, des journées pédagogiques seront organisées auprès du personnel encadrant des différents milieux d’accueil afin de les informer des mesures organisationnelles et techniques mises en œuvre. »

Mise en place d’un protocole provisoire

La mise en place de cette nouvelle politique de sécurisation est progressive et se basera sur le rapport complet des visites programmé pour le mois de décembre.
Dans l’attente, le Collège a adopté, sur proposition des échevins Pierre Stassart et Benoit Drèze, un protocole provisoire de sécurité qui porte exclusivement sur l'identification des utilisateurs des crèches et des mini-crèches à savoir le(s) parent(s) et le(s) responsable(s) de l'enfant en général, les fournisseurs et les visiteurs.
Ainsi, la personne chargée de confier ou de reprendre l’enfant se manifeste à l’interphone du service. L’identification visuelle est recommandée dans la mesure du possible et imposée en cas de doute sur l’identité du requérant.
De son côté, le fournisseur a l’obligation de décliner le nom de la firme pour laquelle il travaille et le type de produits à livrer. De même, une identification visuelle du véhicule de livraison est recommandée.
Concernant les visites, seule l’infirmière, ou les personnes qu’elle délègue, est habilitée à laisser entrer les personnes étrangères aux services de la crèche après une identification visuelle préalable à l’ouverture de la porte. Si l’infirmière ou son délégué sont absents, les puéricultrices sont chargées de demander aux visiteurs de prendre rendez-vous avec l’infirmière responsable. Par ailleurs, aucune visite de crèche n’est autorisée en l’absence de la responsable désignée.
Ce protocole sera généralisé dès le 1er octobre 2009. L’application du protocole sera évaluée par les membres de la communauté éducative, les agents de la Ville concernés, les services en charge de la sécurité et les organisations syndicales.