• Visiteur(s) en ligne : 13
  • |
  • Visiteurs total : 3148563

Quartiers

Mis en ligne le 06/09/2009

La plateforme Guillemins-be salue le changement de cap des autorités communales mais soulève des questions concernant le passage du tram, le logement insuffisant et la construction de la tour des Finances

Dans un communiqué envoyé aux rédactions ce dimanche 6 septembre, la plateforme «Guillemins-be» qui regroupe 7 associations concernées par le quartier, explique que si elle est satisfaite de la mise en place du plan Dethier et de l’absence de nouvelles expropriations rue Paradis, elle soulève des questions essentielles à propos du tracé du tram, de la création insuffisante de logements autour de l’esplanade et de la construction de la tour des Finances. Voici ce communiqué :

« La position exprimée ce vendredi 4 septembre par MM. Demeyer et Firket concernant l'aménagement du quartier des Guillemins, à Liège, constitue un appréciable retournement de situation. Là où, au cours de l'année écoulée, leurs déclarations se sont multipliées en faveur de nouvelles expropriations dans le quartier des Guillemins, il semble aujourd'hui que ce qui reste de la rue Paradis ne sera pas rasé. Ceci est une bonne nouvelle dans la mesure où aucun intérêt public ne justifiait ces expropriations - qui auraient de surcroît coûté extrêmement cher. M.
Demeyer reconnaît à présent avec nous que, même si le tram devait passer par l'esplanade, il n'est nullement nécessaire pour cela d'élargir celle-ci. Dont acte.

Ce faisant, on soulignera que la majorité communale réhabilite aussi le «plan Dethier», sérieusement mis à mal depuis sa présentation, à la veille des élections communales, il y a exactement trois ans.

La plate-forme Guillemins.be, qui réunit sept associations concernées par le quartier du même nom, salue cette double prise de position qui, si elle se confirme, donne enfin une direction à l'aménagement du quartier.

Il s'agit, aussi, pour notre plate-forme d'une première victoire significative depuis sa création en novembre 2008.

Cela étant, plusieurs points demeurent problématiques de notre point de vue.

1. Il nous semble peu crédible de prétendre réaliser la place devant la gare sans qu'une décision ait été prise concernant le tracé qu'empruntera le tram pour traverser le quartier. Nous demandons aux principaux responsables politiques locaux - et donc au conseil communal liégeois - de prendre attitude sur cette question. Et nous réitérons notre plaidoyer en faveur d'un passage du tram par la rue des Guillemins plutôt que par l'esplanade : il s'agit du tracé le plus court et le plus rapide (ce qui est important dès lors que le tronçon reliant les Guillemins à la Place Saint-Lambert est le plus fréquenté de la ville, et même de Wallonie), il s'agit du seul tracé qui permet un arrêt de tram sous la «casquette» de la gare, et donc une connexion optimale avec celle-ci; il s'agit du seul tracé qui, moyennant un arrêt dans la rue des Guillemins, donne à l'activité commerciale de celle-ci un avenir.

2. Notre seconde préoccupation concerne la présence du logement autour de la gare, présence insuffisante à notre sens dans les plans actuels. Et ce pour trois raisons. Primo, un grand nombre de logements ont été détruits au cours des dernières années dans le quartier. Nous demandons qu'un nombre au moins équivalent de logements soit reconstruit. Secundo, chacun s'accordera à souhaiter que l'immense esplanade soit pensée pour devenir un espace vivant, fréquenté à toute heure de la journée et du soir par de nombreux passants. Ceci exige, entre autres choses, de la mixité dans les fonctions à localiser le long de ladite esplanade : le bureau y a sa place mais le logement est indispensable. De chaque côté de l'esplanade. Tertio, il ne semble pas que la demande de bureaux à Liège justifie les développements envisagés. Le risque nous semble réel, dans cette hypothèse, de voir des immeubles durablement inoccupés. Il est par contre certain que de très nombreux Liégeois navettent quotidiennement vers Bruxelles, Namur ou ailleurs et seront heureux de trouver à se loger à proximité immédiate de la gare. Pour ces raisons, nous souhaitons, contrairement au plans actuels, qu'une partie des terrains situés entre l'esplanade et le quartier de Fragnée soient alloués à des immeubles de logement.

3. Enfin, nous exprimons nos vives inquiétudes sur la qualité architecturale des immeubles à construire. Si l'objectif de nos édiles est de susciter la création, sur le nouvel axe urbain que constitue (ou qu'entame ?) l'esplanade, d'un morceau de ville représentatif de son époque, susceptible d'être distingué pour la qualité et l'originalité de sa conception, il est plus que temps qu'ils augmentent leur niveau d'exigence vis-à-vis des promoteurs. La manière dont le dossier de la nouvelle tour des finances est géré est le parfait exemple de ce qu'il ne faut pas faire : si rien n'est fait dans les mois ou peut-être les semaines qui viennent pour, la plus haute tour de Liège sera construite sans le moindre concours d'architecture et - a fortiori - sans le moindre débat public. Cette manière de faire la ville ne nous convient pas. »

Le site de la plateforme : http://guillemins.be